Advertising
880

Le Bruxelles d’Anthony Vaccarello, nouveau directeur artistique d’Yves Saint Laurent

 

Fraîchement nommé à la direction artistique du label parisien Yves Saint Laurent, Anthony Vaccarello partage ses adresses préférées à Bruxelles.

880

Révélation de la mode parisienne, Anthony Vaccarello cultive comme nul autre créateur le dialogue de la sensualité et de l’intellect. D’origine italienne, le trentenaire a grandi à Bruxelles et fait ses armes à l’école de mode de
La Cambre. Entre deux défilés, il vient parfois se ressourcer dans la capitale belge, pour y retrou- ver ses proches, chiner des livres ou visiter des galeries d’art. Un retour aux sources qu’Anthony Vaccarello nous fait ici partager.

 

Par Constance Breton

Des livres et de l’art

 

Repaire des amateurs d’art et d’architecture, Peinture Fraîche expose et vend uniquement les livres que ses propriétaires (à l’origine antiquaires) aiment lire et faire lire. Tenue par le couple Waterkeyn, la librairie ultra pointue possède désormais une galerie où sont exposées uniquement des œuvres originales issues d’un livre.

 

Rue du Tabellion, Notarisstraat 10, 1050 Ixelles, Bruxelles,

www.peinture-fraiche.be

Visite chez l’homme de l’art

 

Un œil d’expert, des artistes de renommée internationale... Le succès de la galerie de Xavier Hufkens est proportionnel à son amour pour l’art contemporain. Pionnier dans ce domaine à Bruxelles, il fait de la ville un des fers de lance de la nouvelle scène artistique belge, qui convainc grâce à sa sincérité.

 

Rue Saint-Georges 6, 1050 Ixelles, Bruxelles,

www.xavierhufkens.com

Dîner cosy

 

Un restaurant installé dans un ancien magasin de partitions de musique où l’on se sent comme à la maison. Chez Prélude, on commande, confortablement assis sur des coussins, de délicieux bentos japonais revisités à la sauce bruxelloise. Dès les beaux jours, sa terrasse est prise d’assaut.

 

Rue Antoine Bréart 82, 1060 Saint-Gilles, Bruxelles,

www.leprelude.be

Plongée dans le 7e art

 

Vitrine des collections cinématographiques royales, la Cinematek de Bruxelles est l’une des plus riches au monde. Couvrant 110 ans de cinéma, c’est La Mecque des cinéphiles et amateurs de grands classiques. Le must : assister à la projection d’un film muet avec piano live.

 

Rue Baron Horta 9, 1000 Bruxelles,

www.cinematek.be

Cantine bio

 

Cantine bio aux allures de café made in brooklyn, chez Ici, le menu change tous les jours au gré de l’arrivage des fruits et des légumes, cuisinés en soupes, salades, plats à base de quinoa ou à la plancha. Le lieu fait aussi épicerie fine.

 

Ici, néo-cantine, 

35, rue Darwin, Bruxelles.

Tea time à la portugaise

 

Une pâtisserie artisanale portugaise et un salon de thé au design épuré. chez Forcado, on accompagne son thé ou son café de la star des douceurs
 traditionnelles : le pastel de nata, une tartelette à la crème brûlée saupoudrée de sucre glace ou de cannelle. Ici, on décline différentes saveurs au fil des saisons : framboise, chocolat, café, porto ou encore caramel.

 

Chaussée de Charleroi 196, 1060 Saint-Gilles, Bruxelles,

www.forcado.be/fr

 

Déjeuner sur le pouce

 

Traiteur et table d’hôte, Point
 Albert propose des plats 
frais et savoureux. Soupe 
thaïlandaise à la citronnelle,
salade de lentilles et butternut, pâtes aux girolles,
champignons farcis à la crème de ricotta et aux bulbes de persil… Il ne reste plus qu’à choisir.

 

Place Albert Leemans 10, B-1050 Ixelles, Bruxelles, 

www.pointalbert.com

Japonais de poche

 

Avec son intérieur sobre et ses tables de bois clair, le restaurant japonais Kokuban puise son inspiration dans les bars à ramens traditionnels. Les célèbres bols de nouilles sont à se damner, autant que les gyozas (raviolis japonais).

 

Place Albert Leemans 10, B-1050 Ixelles, Bruxelles, 

www.kokuban.be/fr

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh
66

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh

Voyage Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces. Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces.

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva
1

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva

Voyage Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève. Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève.

Advertising
À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?
669

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?

Food Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon.  Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon. 

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?
866

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?

Lifestyle En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire.  En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire. 

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée
878

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée

Musique Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael. Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael.

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla
831

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla

Photographie Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous. Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous.



Advertising