448

Le Cabinet de Curiosités de Thomas Erber

 

Grand voyageur, Thomas Erber partage sa passion des objets d’exception en exposant aux quatre coins du monde de fabuleux Cabinets de Curiosités contemporains. De retour à Paris, il propose sa sélection chez Colette, aux Bains et au Palais-Royal.

448

Le Français Thomas Erber remet au goût du jour cette pratique, apparue à la Renaissance, qui consistait à réunir dans une chambre des merveilles des objets hétéroclites et étonnants : antiquités, œuvres d’art, animaux et insectes empaillés, etc. “J’ai transposé cette idée des cabinets de curiosités dans des domaines contemporains, confie Thomas Erber. Le design, la mode, la musique, la photographie, la joaillerie, l’horlogerie, mais aussi la cuisine… j’invite à découvrir tout un art de vivre.” Ce concept itinérant s’invite jusqu’au 24 décembre à Paris (chez Colette, aux Bains et galerie Le Molière du Palais-Royal) après avoir sillonné Bangkok, New York et Berlin pour proposer des pièces uniques ou en édition très limitée. À découvrir absolument.

 

 

www.lecabinetdecuriositesdethomaserber.com

 

Du 23 novembre au 24 décembre 2015, chez Colette, 213, rue Saint-Honoré,​ Paris Ier, et galerie Le Molière, 40, rue de Richelieu, Paris Ier.

 

Table basse Enoki Migoto de Philipp Mainzer

Vue du Cabinet de Curiosités

Robert Stadler

Croquis de Pierre Hardy

 Table Mangrove de Noé Duchaufour-Lawrance 

Ramifications en cristal d’Alessandra Rovati

Sculpture Mercury d’Arik Levy

Le plus beau rooftop de Paris vient d'ouvrir
930

Le plus beau rooftop de Paris vient d'ouvrir

Food La Maison Perrier-Jouët dévoile un restaurant éphémère sur un rooftop à Paris où les champagnes se dégustent avec les créations du Chef étoilé Akrame Benallal au milieu d’une nature luxuriante et colorée. À découvrir jusqu’au 23 juin 2019. La Maison Perrier-Jouët dévoile un restaurant éphémère sur un rooftop à Paris où les champagnes se dégustent avec les créations du Chef étoilé Akrame Benallal au milieu d’une nature luxuriante et colorée. À découvrir jusqu’au 23 juin 2019.

L’Hôtel de Crillon inaugure son yacht club pour célèbrer les 100 ans du Negroni
123

L’Hôtel de Crillon inaugure son yacht club pour célèbrer les 100 ans du Negroni

Food L’Hôtel de Crillon fête les 100 ans du Negroni avec un yacht club signé Alexandre Benjamin Navet dans sa cour intérieure. Jusqu’au 4 octobre 2019, le yacht club propose des recettes italiennes accompagnées, bien sûr, du célèbre cocktail florentin. L’Hôtel de Crillon fête les 100 ans du Negroni avec un yacht club signé Alexandre Benjamin Navet dans sa cour intérieure. Jusqu’au 4 octobre 2019, le yacht club propose des recettes italiennes accompagnées, bien sûr, du célèbre cocktail florentin.

Gainsbourg inspire un bar à cocktails à Opéra
1

Gainsbourg inspire un bar à cocktails à Opéra

Food Inspiré des mémorables soirées qu'a vécu l'agitateur Serge Gainsbourg, le bar à cocktails et club privé Baby Doll nous plonge dans l'ambiance noctambule du Paris des années 70 et 80.  Inspiré des mémorables soirées qu'a vécu l'agitateur Serge Gainsbourg, le bar à cocktails et club privé Baby Doll nous plonge dans l'ambiance noctambule du Paris des années 70 et 80. 

Matsuhisa Niwa, un restaurant japonais ultra zen au Royal Monceau
788

Matsuhisa Niwa, un restaurant japonais ultra zen au Royal Monceau

Food Le Royal Monceau s’associe à la Maison Ruinart et ouvre Matsuhisa Niwa, un restaurant éphémère au cœur d’un jardin japonais. Jusqu’à fin juillet 2019, tous les jeudis et vendredis, le restaurant accueille 8 convives sur réservation. Le Royal Monceau s’associe à la Maison Ruinart et ouvre Matsuhisa Niwa, un restaurant éphémère au cœur d’un jardin japonais. Jusqu’à fin juillet 2019, tous les jeudis et vendredis, le restaurant accueille 8 convives sur réservation.

Pourquoi faut-il dîner chez Takaramono?
1

Pourquoi faut-il dîner chez Takaramono?

Food Ouvert il y a an, le restaurant Takaramono fusionne les gastronomies japonaise et méditerranéenne avec une subtilité rarement vue. Ce printemps, il s'associe à La Compagnie Française de l’Orient et de la Chine et imagine une association mets/vaisselle aussi belle que bonne.  Ouvert il y a an, le restaurant Takaramono fusionne les gastronomies japonaise et méditerranéenne avec une subtilité rarement vue. Ce printemps, il s'associe à La Compagnie Française de l’Orient et de la Chine et imagine une association mets/vaisselle aussi belle que bonne.