Advertising
964

Connaissez-vous le club le plus privé du Festival de Cannes?

 

Kristen Stewart ou Sean Penn ? Pedro Almodovar ou Xavier Dolan ? Le seul endroit où vous pouvez être sûrs de croiser les plus grands talents du Festival de Cannes se trouve sur la terrasse très privée imaginée par Albane Cleret.

Par La rédaction

Chaque année, la petite ville de Cannes accueille un festival unique au glamour inaltérable. Pendant 12 jours, seront projetés 80 films, 35 000 professionnels du cinéma déambuleront sur la Croisette et pas moins de 4 000 journalistes internationaux relayeront l’évènement partout à travers le monde.

Évènement ultra médiatique, à l’origine de nombreux scandales ou controverses, le Festival de Cannes reste avant tout un rendez-vous professionnel et l’occasion d’organiser des rencontres exclusives.

 

S’il est évidemment possible d’apercevoir Kristen Stewart, Sean Penn, Léa Seydoux, Elle Fanning, Vincent Cassel, Xavier Dolan, Woody Allen, en robes et smokings siglés Chanel, Dior Armani ou Gucci lors de la montée des marches, il semble plus difficile de les croiser ailleurs. Alors, où aller pour rencontrer le gotha du cinéma international?

Il y a quinze ans, Albane Cleret, fondatrice de l’agence de communication et d'événementiel du même nom, lançait sur le rooftop de l’hôtel JW Marriott sa terrasse et son club très privé, accessible uniquement avec une carte de membre : “J’ai décidé de créer un lieu qui n’existait pas. J’ai visité plusieurs endroits et la terrasse de l’hôtel, situé en plein milieu de la Croisette avait la plus belle vue.

Imaginé dans des tons noir et blanc, cet espace éphémère entièrement dédié au Festival de Cannes, construit de toutes pièces comme un décor de filmnécessite deux mois de montage pour seulement deux semaines d’exploitation.

 

Je souhaite non seulement offrir des moments magiques et mémorables aux membres et à leurs convives, mais également créer des synergies de travail et des projets pour le futur”, nous raconte Albane. Et cette année, la terrasse accueillera, entre autres, le grand déjeuner des producteurs, un dîner organisé par Sharon Stone, celui du film Café Society de Woody Allen ou encore les maisons Dior et Chopard. Vers minuit, la terrasse cède la place au club où les plus grandes stars de l’industrie boiront du champagne Moët et Chandon et de la vodka Belvédère en toute intimité jusqu’au petit matin.

 

 

Une pause sucrée d'exception à l'hôtel Le Fouquet's
823

Une pause sucrée d'exception à l'hôtel Le Fouquet's

Food Après avoir inauguré cet été la terrasse cachée de son restaurant le Joy, l'hôtel Le Fouquet's  – à deux pas des Champs-Élysées – propose aux amateurs de pauses sucrées un goûter des plus raffinés.  Après avoir inauguré cet été la terrasse cachée de son restaurant le Joy, l'hôtel Le Fouquet's  – à deux pas des Champs-Élysées – propose aux amateurs de pauses sucrées un goûter des plus raffinés. 

“Étoile(s)”, l’autobiographie sans filtre d’une danseuse de l’Opéra
746

“Étoile(s)”, l’autobiographie sans filtre d’une danseuse de l’Opéra

Culture Le 7 novembre dernier est sorti en librairie le premier livre de la danseuse étoile Dorothée Gilbert. Dans son autobiographie “Étoile(s)”, elle revient en 200 pages sur son parcours exceptionnel, un récit touchant, illustré par les photographies de son mari, James Bort. Le 7 novembre dernier est sorti en librairie le premier livre de la danseuse étoile Dorothée Gilbert. Dans son autobiographie “Étoile(s)”, elle revient en 200 pages sur son parcours exceptionnel, un récit touchant, illustré par les photographies de son mari, James Bort.

Advertising
William Forsythe et Paris en trois évènements marquants
456

William Forsythe et Paris en trois évènements marquants

Culture Dans le cadre du festival d'Automne, le chorégraphe américain William Forsythe, habitué de l'Opéra de Paris, revient dans sa chère ville Lumière avec sa toute nouvelle création, “A Quiet Evening of Dance” – présentée jusqu'au 10 novembre au Théâtre du Châtelet. À cette occasion, retour sur la carrière de ce danseur et chorégraphe virtuose en trois évènements marquants.  Dans le cadre du festival d'Automne, le chorégraphe américain William Forsythe, habitué de l'Opéra de Paris, revient dans sa chère ville Lumière avec sa toute nouvelle création, “A Quiet Evening of Dance” – présentée jusqu'au 10 novembre au Théâtre du Châtelet. À cette occasion, retour sur la carrière de ce danseur et chorégraphe virtuose en trois évènements marquants. 

Jodie Foster et Tahar Rahim prisonniers de Guantánamo
856

Jodie Foster et Tahar Rahim prisonniers de Guantánamo

Cinéma Le 2 décembre prochain, va débuter le tournage de “Prisoners 760”, le nouveau long-métrage de l'Écossais Kevin Macdonald, réalisateur émérite du “Dernier Roi d'Écosse” et des documentaires “Whitney” ou “Marley”. Au casting, on retrouvera l'acteur français Tahar Rahim, ainsi que Jodie Foster et Benedict Cumberbatch. Le 2 décembre prochain, va débuter le tournage de “Prisoners 760”, le nouveau long-métrage de l'Écossais Kevin Macdonald, réalisateur émérite du “Dernier Roi d'Écosse” et des documentaires “Whitney” ou “Marley”. Au casting, on retrouvera l'acteur français Tahar Rahim, ainsi que Jodie Foster et Benedict Cumberbatch.

Rick Owens s’empare du Centre Pompidou
826

Rick Owens s’empare du Centre Pompidou

Soirées Jeudi 17 octobre, pour l’ouverture de la FIAC, les amis du Centre Pompidou donnent carte blanche au créateur Rick Owens qui a imaginé une nuit de performance suivie d’une soirée au dernier étage du célèbre musée national d’Art moderne. Jeudi 17 octobre, pour l’ouverture de la FIAC, les amis du Centre Pompidou donnent carte blanche au créateur Rick Owens qui a imaginé une nuit de performance suivie d’une soirée au dernier étage du célèbre musée national d’Art moderne.

Gisèle Vienne : rave party et nostalgie de la défonce
899

Gisèle Vienne : rave party et nostalgie de la défonce

Culture Dans le cadre du festival d’Automne, la chorégraphe franco-autrichienne Gisèle Vienne reprend sa pièce “Crowd” au Centre Pompidou. Imaginée en 2017, cette création met en scène quinze jeunes réunis autour d’un leitmotiv : atteindre l'ivresse par la danse. Dans le cadre du festival d’Automne, la chorégraphe franco-autrichienne Gisèle Vienne reprend sa pièce “Crowd” au Centre Pompidou. Imaginée en 2017, cette création met en scène quinze jeunes réunis autour d’un leitmotiv : atteindre l'ivresse par la danse.



Advertising