Advertising
684

Les plus beaux hôtels de Courchevel

 

Cheval Blanc, Grandes Alpes, L’Apogée, Les Airelles, Hôtel Manali et la Sivolière... Entre design luxueux et décoration raffinée, services d’exception et cuisine élégante, découvrez les plus beaux hôtels de Courchevel.

Le restaurant 1947 par Yannick Alléno

 

 

Sybille de Margerie et Peter Marino ont imaginé pour l’hôtel Cheval Blanc une architecture reprenant les codes de la montagne dans une palette de couleurs chaleureuses et conviviales à l’aide de bois foncés accompagnés de teintes jaunes et ocres. L’intérieur révèle des œuvres de Takashi Murakami, Xavier Veilhan ou Jean-Michel Othoniel, apportant une touche contemporaine. Parmi les six bars et restaurants, l’hôtel abrite Le 1947, 2 étoiles au Guide Michelin, dont la carte a été pensée par le chef Yannick Alléno. Proposant un seul service par soir pour cinq tables uniquement, Le 1947 propose une expérience gustative digne du fameux millésime de Cheval Blanc qui donne son nom au restaurant, grâce à des plats traditionnels revisités par le chef comme le pigeon en fricassée. Pour prolonger le plaisir, le spa Cheval Blanc Guerlain offre la quintessence de son savoir-faire, tel le soin anti-âge Orchidée Impériale, et l’on peut profiter d’un service de coiffure sur mesure assuré par les équipes de John Nollet.

 

Cheval Blanc Courchevel,

Jardin Alpin - 73120 Courchevel 1850

Tél. 04 79 00 50 50 

 

L'intérieur d'un chalet de l'Hôtel Grandes Alpes décoré par Jean-Marc Mouchet.

 

 

En complément de ses chambres et de ses suites, l’hôtel Grandes Alpes propose neuf chalets privés de 150 à 300 m2, décorés par Jean-Marc Mouchet. Côté cuisine, on déguste au sein du restaurant Le Bizan les spécialités japonaises du maître du sushi Masahiro Adachi, notamment le bœuf de Kobe, tandis que l’hôtel met à disposition un service personnalisé de chefs à domicile. Outre le spa Valmont, l’établissement dispose d’un salon de haute coiffure à la décoration insolite, composée d’un mur végétal s’inspirant d’un sous-bois.

 

Grandes Alpes,

BP n°1, rue de l’Église - 73120 Courchevel 1850

Tél. 04 79 00 00 00

Le Fumoir de l'Hôtel Apogée, design par India Mahdavi et Joseph Dirand.

 

 

Situé au sommet de l’ancien tremplin olympique, L’Apogée, imaginé par India Mahdavi et Joseph Dirand, comprend 53 chambres et suites ainsi que deux chalets. Les designers y ont associé laine, velours, bois et marbre, conjuguant esthétique chic et atmosphère chaleureuse. Les restaurants, Le Comptoir de l’Apogée, spécialisé dans la gastronomie savoyarde, et le japonais Koori, tenu par le chef Jean-Luc Lefrançois, bénéficient de vues spectaculaires sur le jardin alpin. Le Bar de l’Apogée et le Fumoir, avec sa cheminée en marbre noir, où l’on peut découvrir les meilleurs cigares du monde, complètent l’offre de dégustation. Le spa a été confié à la marque de cosmétique Sisley qui propose un service à la carte de soins phytoaromatiques.

 

L’Apogée Courchevel,

Jardin Alpin, 73120 Courchevel 

Tél. 04 79 04 01 04

Cala Di Volpe, le nouveau restaurant des Airelles.

 

 

Palace français à la décoration typique d’un chalet montagnard et à l’aura féérique, l’hôtel Les Airelles offre un cadre chaleureux et cosy. Le chef Pierre Gagnaire officie au sein d’un restaurant couronné de 2 étoiles au Michelin, proposé dans une vaisselle Hermès. Depuis 2015, l’établissement s’est également associé au prestigieux hôtel de Sardaigne, Cala Di Volpe, et l’on peut y déguster la gastronomie sarde. Deux autres restaurants, La Table du Jardin Alpin et Le Coin Savoyard, offrent un choix plus traditionnel. Le palace soigne l’agrément de ses hôtes en mettant notamment à leur disposition une calèche dessinée par Hermès Intérieur & Design pour des promenades dans le village de Courchevel, un jacuzzi extérieur et une grotte à neige. Le spa propose des soins uniques et personnalisés The SwissCellSpa reposant sur les traitements cellulaires à base de produits naturels ou des mises en beauté By Terry et des parfums Creed.

 

Les Airelles Courchevel,

Jardin Alpin, 73120 Saint-Bon-Tarentaise

Tél. 04 79 00 38 38

Le restaurant gastronomique du chef Jérôme Faget et sa décoration indienne.

 

 

Établissement unique et atypique, l’hôtel Manali mêle des influences éclectiques. Entre fresques orientales, arabesques, rondins de bois, fausses fourrures et bois miel, les chambres et suites de l’hôtel sont décorées selon les modes indienne, canadienne ou suisse. Le restaurant gastronomique du chef Jérôme Faget propose, dans un décor indien, une cuisine inspirée de ses origines méditerranéennes, ou locale comme l’agneau de Sisteron. La terrasse, gardée par deux éléphants en marbre blanc, propose chaque midi des barbecues idéaux pour bénéfier d’une des meilleures expositions au soleil de la station. Pour son spa, c’est à l’expertise de Cinq Mondes que l’Hôtel Manali a fait appel afin de concevoir sa carte de soins et de massages personnalisés.

 

Hôtel Manali

Rue de la Rosière – 73120 Courchevel Moriond
Tél. 04 79 08 07 07

Le restaurant gastronomique de Bilal Amrani à La Sivolière.

 

 

Privilégiant la sobriété, l’hôtel La Sivolière, au design soigné et raffiné, séduit par son luxe discret. Les chambres avec vue sur la forêt allient bois brut, couleurs chaleureuses et mobilier contemporain. Le bar, tout en pierre de taille, est surmonté d’un lustre signé du designer Kevin Reilly. Le restaurant gastronomique du chef Bilal Amrani propose des produits locaux et régionaux dans un décor convivial de bûches, autour d’une cheminée. Dans son espace spa revêtu de marbre, l’hôtel propose des soins d’ostéopathie et de réflexologie.

 

La Sivolière 

Rue des Chenus – 73120 Courchevel

Tél. 04 79 08 08 33

 

 

Par Léa Zetlaoui

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York
1

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York

Voyage Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable. Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable.

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh
66

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh

Voyage Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces. Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces.

Advertising
Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva
1

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva

Voyage Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève. Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève.

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?
669

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?

Food Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon.  Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon. 

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?
866

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?

Lifestyle En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire.  En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire. 

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée
878

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée

Musique Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael. Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael.



Advertising