Advertising
18

L'œil de… Almine Rech

 

L’incontournable galeriste partage sa vision singulière d'une œuvre de l’artiste Julian Schnabel.

Exposé actuellement dans l'espace parisien d'Almine Rech, The Day I Missed de Julian Schnabel intrigue autant par sa beauté que par l'originalité de sa technique.

Julian Schnabel
The Day I Missed, 1990
Huile et gesso sur bâche, 243,8 x 193 cm

© Courtesy of the artist and Almine Rech Gallery.

La première fois que j'ai rencontré Julian Schnabel, c’était au milieu des années 90, dans son atelier à New York. Je fus très impressionnée par les lieux : une maison avec d’immenses hauteurs sous plafond, dans laquelle il avait recréé un intérieur de palais vénitien… On peut dire que Julian Schnabel fait preuve d'un grand sens de la mise en scène.

 

Par la suite, de vrais liens se sont tissés entre nous, qui vont bien au-delà de mon intérêt pour son travail. Un intérêt qui n’a d'ailleurs jamais faibli. L'une des œuvres qui m'a immédiatement séduite s'intitule The Day I Missed. Elle date de 1990. Cette peinture fait partie d’une série de pièces peintes sur un type particulier de bâches utilisées dans le bâtiment. Pour obtenir le format qu'il désirait pour sa toile, Julian Schnabel les a cousues les unes aux autres. Les coutures font partie intégrante de l'œuvre, et entrent ainsi dans sa composition.

 

Aujourd'hui, une nouvelle génération de peintres abstraits, plus jeunes, reprennent cette technique, et je trouve cela très intéressant. Dans cette série de Julian Schnabel, si chaque œuvre est picturalement remarquable, c'est l’originalité de l'intervention sur le support qui me paraît essentielle.

 

The Day I Missed (1990) de Julian Schnabel est visible dans le cadre de The Shell (Landscapes, Portraits & Shapes), une exposition d’Éric Troncy à la Galerie Almine Rech à Paris, jusqu’au 14 février. 
www.alminerech.com

Photographe d’exposition, secrets d’un métier de l’ombre
978

Photographe d’exposition, secrets d’un métier de l’ombre

Photographie Talent méconnu, le photographe d’exposition a le rôle délicat de comprendre l’artiste, tout en s’éclipsant, pour mettre en lumière son œuvre. Rencontre avec cette figure de l’ombre. Talent méconnu, le photographe d’exposition a le rôle délicat de comprendre l’artiste, tout en s’éclipsant, pour mettre en lumière son œuvre. Rencontre avec cette figure de l’ombre.

Révolution pour le plus grand prix artistique britannique
478

Révolution pour le plus grand prix artistique britannique

Numéro art Coup de théâtre dans l'art contemporain : le Turner Prize, prix artistique des plus prestigieux depuis sa création il y a 35 ans, récompense cette année ses quatre nommés. Une décision sans précédent qui fait suite à une demande explicite des artistes. Coup de théâtre dans l'art contemporain : le Turner Prize, prix artistique des plus prestigieux depuis sa création il y a 35 ans, récompense cette année ses quatre nommés. Une décision sans précédent qui fait suite à une demande explicite des artistes.

Advertising
À quoi ressemblent les peintures de l’architecte Christian de Portzamparc ?
463

À quoi ressemblent les peintures de l’architecte Christian de Portzamparc ?

Numéro art La galerie Kamel Mennour consacre jusqu'au 18 janvier une exposition personnelle à l'immense architecte et urbaniste français Christian de Portzamparc. Mais ici, nulle trace de plans ni de maquettes. À la place, une dizaine de toiles et deux sculptures très récentes, ouvrant sur un pan bien moins connu de son œuvre.  La galerie Kamel Mennour consacre jusqu'au 18 janvier une exposition personnelle à l'immense architecte et urbaniste français Christian de Portzamparc. Mais ici, nulle trace de plans ni de maquettes. À la place, une dizaine de toiles et deux sculptures très récentes, ouvrant sur un pan bien moins connu de son œuvre. 

Passez la nuit dans un tableau d’Edward Hopper
649

Passez la nuit dans un tableau d’Edward Hopper

Numéro art Dormir dans une toile imaginée par le peintre Edward Hopper dans les années 50 : telle est l’idée originale du Virginia Museum of Fine Arts, dans le cadre d’une exposition consacrée à cet artiste américain majeur du XXe siècle. Dormir dans une toile imaginée par le peintre Edward Hopper dans les années 50 : telle est l’idée originale du Virginia Museum of Fine Arts, dans le cadre d’une exposition consacrée à cet artiste américain majeur du XXe siècle.

Rémi Labrusse reçoit le prix Pierre Daix 2019
436

Rémi Labrusse reçoit le prix Pierre Daix 2019

Numéro art Ce lundi 2 décembre au musée national Picasso, son directeur Laurent le Bon annonçait le cinquième lauréat du prix Pierre Daix. Créé sous l’initiative de François Pinault, celui-ci récompense depuis cinq ans des ouvrages consacrés à l’histoire de l’art. Ce lundi 2 décembre au musée national Picasso, son directeur Laurent le Bon annonçait le cinquième lauréat du prix Pierre Daix. Créé sous l’initiative de François Pinault, celui-ci récompense depuis cinq ans des ouvrages consacrés à l’histoire de l’art.

Le peintre du noir Pierre Soulages bat son record de vente
678

Le peintre du noir Pierre Soulages bat son record de vente

Numéro art Alors que dans quelques jours, une nouvelle exposition au Salon carré du Louvre mettra à l’honneur le peintre français Pierre Soulages, l'une de ses œuvres les plus connues a ce mercredi 27 novembre battu tous les records de prix à l’occasion d’une vente Tajan. Numéro s’est entretenu avec cette figure majeure de l’art abstrait sur sa passion chromatique. Alors que dans quelques jours, une nouvelle exposition au Salon carré du Louvre mettra à l’honneur le peintre français Pierre Soulages, l'une de ses œuvres les plus connues a ce mercredi 27 novembre battu tous les records de prix à l’occasion d’une vente Tajan. Numéro s’est entretenu avec cette figure majeure de l’art abstrait sur sa passion chromatique.



Advertising