Advertising
49

48 heures à Milan

 

Nos adresses pour un séjour inoubliable à Milan à l'occasion du Salon du meuble du 14 au 19 avril.

49

Chaque année, la capitale de la Lombardie se mue en épicentre du design italien. Au mois d’avril, son prestigieux Salon du meuble fait converger les esthètes pour célébrer le culte du bel objet.

En avril, Milan se transforme en un Vésuve créatif. À l’occasion du Salon du meuble et du salon “off” Fuorisalone fleurissent expositions et happenings. Les showrooms de la Zona Tortona sont investis par les designers en vue et les cabinets d’architectes, et les boutiques de Brera rivalisent d’originalité pour présenter leurs dernières créations… Une destination d’autant plus incontournable cette année que la ville prépare l’ouverture en grande pompe, début mai, de l’Exposition universelle Expo Milano 2015. L’événement coïncide avec le quarantième anniversaire de la maison Armani, fondée à Milan, et précède de peu l’inauguration du nouveau bâtiment de la Fondation Prada, une ancienne distillerie construite en 1910, revue par le grand architecte Rem Koolhaas. Cet espace abritera un bar pour le moins étonnant rappelant les vieux cafés milanais, conçu par le cinéaste américain Wes Anderson.

 

Par Constance Breton

9 h 00 : café croissants au soleil

À la terrasse ensoleillée du Cucchi, on succombe au croissant aux amandes et au cappuccino dont les Italiens ont le secret.

www.pasticceriacucchi.it.

© Constance Breton

13 h 30 : déjeuner bohème

La “légende culinaire” italienne Marta Pulini vient de reprendre les fourneaux de ce restaurant chic et bohème et propose un concept spécial pour l’Expo Milano 2015.

www.paneacqua.com.

18 h 00 : apéritif perché

Sur le fabuleux toit-terrasse de l’immeuble des propriétaires de Dsquared2, on sirote de délicieux negronis sbagliati au milieu d’une déco rétro, en profitant de la vue imprenable sur la ville qu’offre le Ceresio 7.

www.ceresio7.com.

© Courtesy of Ceresio 7

23 h 30 : papotages au Basso

Designers et personnalités de la mode se rassemblent ici pour papoter en se délectant de délicieux cocktails fruités.

www.barbasso.com.

© Courtesy of Bar Basso

9 h 00 : éveil des sens

Roberto Martone, magnat italien du parfum, a lancé un “hôtel à parfums”. En pleine Zona Tortona, chacune des 28 suites au parquet de chêne sombre et au mobilier de cuir blanc joue sur sa propre ambiance olfactive : gardénia, jasmin, néroli, magnolia, vétiver ou santal.

www.magnapars-suitesmilano.it.

© Courtesy of Hotel Magna Pars

11 h 00 : le hangar de l’art

Ancien site industriel de Pirelli,

le HangarBicocca accueille de remarquables expositions d’art contemporain. L’unique installation permanente du lieu, une oeuvre de Anselm Kiefer, vaut à elle seule le détour.

www.hangarbicocca.org.

© Agostino Osio

10 h 30 : un peu d’histoire

Premier musée du design italien, le Triennale Design Museum propose une réflexion sur l’invasion des ustensiles ménagers dans notre quotidien, scénographiée par le Studio Italo Rota.

www.triennale.org/it/istituzione/fondazione-museo-del-design.

© Courtesy of Triennale

15 h 00 : mode vintage

Pour les accros du luxe et du vintage, bijoux Chanel, hauts en soie Hermès, robes de cocktail Yves Saint Laurent chez Cavalli E Nastri… le meilleur des années 50 à 70.

www.cavallienastri.com.

© Courtesy of Cavalli E Nastri

21 h 00 : festin industriel XXL

Dans cette ancienne scierie, on déguste autour d’une table d’hôte illuminée par de gigantesques lustres vénitiens, la cuisine italienne revisitée par le chef étoilé Carlo Cracco, au milieu d’oeuvres de Ron Arad.

www.carloecamillainsegheria.it.

© Nathalie Krag

1 h 00 : recyclage nocturne au Plastic

Le club le plus célèbre et déjanté d’Italie. Performances de drag-queens, musique tournoyante et ambiance no limit.

www.anglerecords.com.

© Courtesy of Galleria Rossana Orlandi

14 h 00 : pesce mignon chez Giacomo

Trois tables, trois ambiances, une même famille. Ristorante da Giacomo, Giacomo Arengario, enfin le Giacomo Bistrot. Dans tous les cas, le poisson est roi et les pâtes aux oursins sont divines.

www.giacomomilano.com, www.giacomobistrot.com, www.giacomoarengario.com.

© Courtesy of Da Giacomo

18 h 00 : Armanimania

Nommé ambassadeur spécial de l’Exposition universelle, Giorgio Armani célébrera en grand apparat les 40 ans de sa maison de couture, avec l’organisation d’un défilé spectaculaire. Ce show historique coïncidera avec l’inauguration du très attendu Armani Silos – musée et centre d’archives de la maison –, qui exposera ses pièces iconiques et des dessins originaux. Giorgio Armani ouvrira aussi cet espace aux jeunes talents, dont les collections pourront être admirées dès l’ouverture prévue mi-mai. En attendant, rendez-vous avec le maestro au Bamboo Bar de son hôtel.

www.armani.com.

© Armani

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York
1

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York

Voyage Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable. Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable.

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh
66

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh

Voyage Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces. Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces.

Advertising
Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva
1

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva

Voyage Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève. Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève.

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?
669

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?

Food Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon.  Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon. 

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?
866

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?

Lifestyle En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire.  En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire. 

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée
878

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée

Musique Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael. Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael.



Advertising