14


Commandez-le
Numéro
29 lady gaga defilé marc jacobs

5 stars de la musique qui ont débarqué par surprise en plein défilé

MODE

Revendication politique ou simple geste d'amitié… Focus sur cinq stars de la musique qui ont offert, le temps d'un défilé, leur image à un créateur sur un plateau d'argent.

Miles Davis et Andy Warhol dans les coulisses du défilé Koshin Satoh en 1987, à Manhattan. Miles Davis et Andy Warhol dans les coulisses du défilé Koshin Satoh en 1987, à Manhattan.
Miles Davis et Andy Warhol dans les coulisses du défilé Koshin Satoh en 1987, à Manhattan.

1. Miles Davis hurle sur Andy Warhol dans les coulisses d'un défilé, en 1987.

 

Miles Davis a 61 ans en février 1987. Le trompettiste et gentleman flambeur participe au défilé du créateur japonais Koshin Satoh sous les lueurs orangées du Tunnel, night-club emblématique de Manhattan. Ici, Larry Clark tournera une scène de son Kids sept ans plus tard. Ici, le personnage principal de l’American Psycho de Bret Easton Ellis avait ses habitudes… Le jazzman déteste toujours autant la foule. Mais ce soir-là, il fait une exception et accepte de défiler pour l’événement en compagnie d’Andy Warhol, l'un de ses amis proches. Les deux hommes présentent différentes pièces toute la soirée jusqu’au grand final, pour lequel Miles Davis enfile un lamé or doté d’une longue cape bouffante. Le musicien a toujours eu de l’allure, mais habillé ainsi, il est tout simplement “divin” selon Warhol. Lorsque Miles Davis quitte sa loge, il grimace comme si quelque chose l’empêchait de se déplacer. Et pour cause, sa cape traîne par terre. Le trompettiste fait volte-face et, pris par le stress et l’excitation, lance un regard noir à son ami en vociférant : “Andy, ramasse ma putain de cape.” Autour d’eux, personne n’ose prononcer le moindre mot. D’autant que la garde rapprochée du père du pop art est plutôt vexée que quelqu’un – aussi talentueux soit-il – ose s’adresser de la sorte à son patron. Mais, contre toute attente, Andy Warhol esquisse un large sourire et acquiesce sans jeter un seul regard à l’assistance décontenancée. Les deux hommes s’engagent alors dans l’allée, Miles Davis devant, trompette en bouche, et Andy Warhol sur ses talons, le bout de sa cape interminable entre ses mains. Autour d’eux, le public rugit, conquis par le défilé et la scène insolite qui se déroule devant ses yeux… Andy Warhol ne cachera jamais l’amitié mêlée d’admiration qu’il entretenait avec Miles Davis. Le maître du pop art s’éteindra quelques jours plus tard.

Dua Lipa lors du défilé Versace printemps-été 2022 à Milan.

2. Dua Lipa défile à Milan pour Versace sur son propre morceau.

 

N'imaginez pas un seul instant critiquer la démarche de Dua Lipa si vous ne voulez pas vous attirer les foudres de son fan club… Lors de la Fashion Week de Milan, la chanteuse fait une apparition remarquée sur le podium du défilé Versace printemps-été 2022. L’égérie de Donatella Versace avance sur son propre tube Physical et arbore un ensemble noir maintenu par des épingles à nourrice. La popstar britannique ouvrira et fermera le show aux côtés de Gigi Hadid, Irina Shayk et Naomi Campbell. Autre célébrité de l’événement : le foulard imprimé et coloré qui se glisse, pour l’occasion, sous des robes noires, se porte en chemise, top et micro-jupe, habille des manches ou une ceinture et se porte en total look.

Grace Jones lors du défilé Tommy Hilfiger x Zendaya en 2019, à Paris.

3. Grace Jones en disco queen intemporelle chez Tommy Hilfiger

 

D’aucuns souligneraient que Grace Jones était déjà mannequin avant d’entamer une carrière musicale. Certes… Icône androgyne sulfureuse des années 80, chanteuse, actrice, muse de Jean-Paul Goude, Andy Warhol et Keith Haring, diva aussi charismatique qu’extravagante… Grace Jones s’est attaquée à l’Everest Edith Piaf sans trembler en reprenant La Vie en Rose et a marqué de son sceau la pop culture. La Jamaïcaine de 75 ans aujourd’hui compte dix albums studio à son actif – enregistrés de 1977 à 2008 – et se réinvente notamment en 1981 avec Nightclubbing, transformant au passage le visage de la pop. On retient son apparition lors de la cérémonie des Oscars de la mode en octobre 1985 à Paris. Ce soir-là, elle accompagnait, vêtue d’une longue robe lilas ajourée et lacée sur le coté, son ami Azzedine Alaïa récompensé par le “Prix spécial du jury” et l’“Oscar du créateur de l’année”. Plus récemment, en 2019, elle clôture le défilé Tommy Hilfiger x Zendaya au théâtre des Champs-Élysée, transformé en discothèque vintage pour l’occasion. Elle arbore un body en Lycra doré ajusté par une ceinture cuivrée, une veste rayée à sequins et une paire de bottes montantes.

Le défilé Louis Vuitton homme printemps-été 2019.

4. La fine fleur du hip-hop chez Virgil Abloh pour Louis Vuitton homme

 

Idole de la génération Z, le regretté Virgil Abloh s’illustrait par la multiplicité de ses territoires d’expression : la mode, le design, l’art, la musique… Postmoderne dans son approche, il assume et revendique, de travailler à partir de fragments existants de notre culture opèrant plutôt comme un producteur de musique électronique, à partir d’échantillons ou de samples, sur lesquels il pose un regard nouveau. Le hip-hop, plus qu’expression artistique, se révélait aussi un mouvement politique. C’est certainement pour cela que le premier défilé Louis Vuitton homme printemps-été 2018 au Palais Royal présente des mannequins bien connus des mélomanes… Au programme : Steve Lacy en chemise blanche transparente, Dev Hynes (Blood Orange) en trench blanc cassé matelassé, Kid Cudi en sweat à capuche menthe ou encore Playboi Carti avec un poncho en cellophane de science-fiction…

Lady Gaga lors du défilé Marc Jacobs, en 2016, à New York.

5. Lady Gaga en oiseau de nuit inattendu chez Marc jacobs

 

Le monde de la mode s’accorde sur un point : le défilé Marc Jacobs automne-hiver 2016 était chargé de références. L’événement new-yorkais célèbre les collections précédentes et évoque le groupe Kiss – entre étoiles noires metal et plumes glam rock – ou encore les artistes drag extravagants. Surprise de taille, la transformation de Lady Gaga en oiseau de nuit. La superstar éclipse presque Kendall Jenner et surgit sur le podium dans la pénombre :  noeud oversize autour du cou, manches en fourrure luisantes long manteau gris à triple boutons circulaires et bottes à plateformes gigantesques. Sur la liste des mannequins, seul le prénom Stéphanie indiquait sa présence.