De l’armée américaine aux joueurs de tennis en passant par les rappeurs, la marque de chaussures de sport Adidas peut s’enorgueillir d’une histoire riche et éclectique. Il y a plus de cent ans, au cours de la Première Guerre Mondiale, le jeune Adolf “Adi” Dassler commence à fabriquer à la main des chaussures robustes pour les ouvriers, en récupérant des chutes de cuir sur les stocks de l’armée allemande, avant de concevoir des modèles pour la course à pied. Très vite rejoint par son frère Rudolf “Rudi”, il fonde une entreprise en 1920, qui connaît un succès croissant, jusqu’à devenir leader du marché mondial pendant de longues années. 

 

À travers 350 modèles, dont certains inédits, les éditions Taschen reviennent sur le parcours étonnant des frères Dassler et de leur “marque à trois bandes”. Afin de poursuivre le développement d’Adidas et d’adapter les chaussures aux besoins spécifiques des athlètes, Adi et Rudi redemandaient souvent aux sportifs de leur retourner leurs paires. Une tradition qui demeure encore aujourd’hui : en guise de remerciement, de nombreux athlètes rendent leurs chaussures après avoir remporté un titre. Cette immense collection est celle des “Adidas Archives”,  photographiée par Christian Habermeier et Sebastian Jäfer pour Taschen. 

 

Les férus d’histoire pourront y trouver les chaussures portées par l’équipe de football d’Allemagne de l’Ouest durant la coupe du monde de 1954 et celles portées par Kathrine Switzer lors du marathon de Boston en 1967, avant que les femmes ne soient officiellement autorisées à y participer. Les passionnés de mode trouveront leur compte avec les collaborations avec Madonna, Raf Simons ou encore Stella McCartney. 

 

The adidas Archive. The Footwear Collection, éditions Taschen, 100€, disponible.