“Shero” : c’est le nom choisi par Mattel pour rendre hommage aux figures inspirantes d’hier et d’aujourd’hui. Ces Femmes d'horizons différents aux physiques divers et variés, ces figures de proue de la cause féminine ont, cette année, eu droit à leur effigie Barbie, qui troquait ainsi son blond mythique pour revêtir plusieurs visages. 

 

Cette sélection originale incluait la réalisatrice et femme de lettres française Liza Azuelos, la célèbre peintre mexicaine Frida Kahlo ainsi que la mannequin germano-britannique et activiste Adowa Aboah, qui se distingue par son activistime. En effet, cette anticonformiste affirmée fonde en 2015 la plateforme “Gurls Talk” où elle y aborde des problématiques actuelles cruciales pour les jeunes femmes telles que l'égalité des sexes, les orientations et genres sexuels mais aussi les maladies mentales. Des causes qui lui tiennent à coeur du fait de sa carrière atypique et son histoire personnelle mouvementée. 

 

La barbie Adowa Aboah habillée d'une robe de soir en sequin bleu et rose est un clin d'oeil à la tenue Halpern que portait la top lors de la remise de prix du mannequin de l'année aux Fashion Awards 2017. Pour la mannequin, la création d'une Barbie à son effigie concrétise un “rêve devenu réalité ”. À ce moment clef de sa carrière, cet hommage représente un véritable symbole et permettra à un plus grand nombre de jeunes filles - notamment noires ou métisses - de s'identifier à une Barbie trop souvent stéréotypée.