222


Commandez-le
Numéro
15

Armani présente 14 femmes incroyables dans le projet Crossroads

Mode

Du 8 avril au 9 mai, la maison Armani dévoile, sur son site et ses réseaux sociaux le projet Crossroads: 14 portraits de femmes aux destins singuliers.

Le projet Crossroads, dévoilé depuis le 8 avril par la maison Armani sur son site et sur les réseaux sociaux donne la parole à 14 femmes au parcours inspirant. De la journaliste libanaise Raya Abichared à l'entrepreneuse algérienne Hanan Mazouzi Sobati, fondatrice du Rallye Aïcha des Gazelles, en passant par la danseuse de ballet américaine Misty Copeland, ces 14 femmes racontent leur parcours. Comme l'annonce le titre "Crossroads" – "à la croisée des chemins" – ces histoires ont un point commun : le moment décisif où chacune de ces femmes a dû prendre une décision majeure, marquant à jamais sa vie : elles racontent ainsi, face à la caméra d'Armani, ce “carrefour” de leur vie.

 

C’est le poids d’une unique décision sur toute une vie que relate le projet "Crossroads". 14 femmes témoignent de ce moment qui a fait basculer leur destin, interviewées dans chacune des villes qu’elles habitent. Ainsi, ce ne sont pas simplement 14 histoires personnelles passionnantes, mais autant de parcours représentatifs d'origines sociales et géographiques et d'horizons professionnels divers, qui se découvrent, jour après jour, sur le site et les réseaux sociaux d’Armani. Les profils des 14 invitées seront progressivement dévoilés tout au long du mois, jusqu’au 9 mai. De Berlin à Beijing en passant par Beyrouth : la diversité des expériences est au cœur du projet, qui vise à célébrer des femmes qui ont su elles-mêmes forger leur destin, envers et contre tout. Parmi les femmes interviewées figure notamment Chiara Barzini, écrivaine italienne primée, connue pour son roman Things that happened before the earthquake et nommée parmi les 100 femmes italiennes les plus influentes par Forbes Italie. On croise aussi l'actrice allemande Sibel Kekilli, militante engagée défendant les droits des femmes. Armani donne aussi la parole à Misty Copeland, l'emblématique danseuse de ballet afro-américaine, qui s'est imposée dans sa discipline à force de volonté, en balayant les stéréotypes associés à la danse classique. Dans ce panorama international éclectique s'exprime aussi une voix française, depuis Paris : Inès Leonarduzzi, la fondatrice de l'ONG Digital for the Planet, engagée dans la défense de l'environnement.

 

Ce n’est pas la première fois que la maison Armani s’engage auprès des femmes. La marque participe régulièrement à la campagne internationale du ruban rose qui collecte chaque année en octobre des fonds pour la recherche contre le cancer du sein. Ces dernières années, elle a aussi soutenu de nombreuses institutions culturelles de Milan, berceau d'Armani, telles la Pinacoteca di Brera, la fondation Pier Lombardo ou le théâtre Franco Parenti. La maison travaille aussi en étroite collaboration avec la fondation MAXXI à Rome ainsi que la Byrd Hoffman Watermill Foundation à New York, promotion de jeunes artistes de toutes disciplines. Engagée dans la défense de causes sociales, environnementales, autant que culturelles, Armani avait aussi, l’année dernière, dédié ses usines à la fabrication de combinaisons médicales pour soutenir la lutte contre le Covid-19. 

 

Découvrez les portraits des 14 femmes invitées par Armani pour "Crossroads”