Advertising
981

“Attache-moi” par Greg Kadel avec Charlee Frazer

 

Découvrez la série mode “Attache-moi” par Greg Kadel avec Charlee Frazer

Photographe : Greg Kadel

Haut en cuir lacé, FENDI. Culotte, LA PERLA. Boucles d’oreilles, ALEXIS BITTAR.

Robe bustier en soie rebrodée de paillettes et tulle, SAINT LAURENT PAR HEDI SLIMANE. Sandales, LOUIS VUITTON. Collier, NEW YORK VINTAGE. Boucles d’oreilles, ALEXIS BITTAR.

Veste en organza rebrodé de Rhodoïd, CHANEL. 

Veste en organdi rebrodé de sequins, culotte et boucles d’oreilles, PRADA.

Robe longue en dentelle, SANDRO. Serre-taille, ALBRIGHT. Collier et bracelet, ALEXIS BITTAR. 

Débardeur en dentelle, GIVENCHY PAR RICCARDO TISCI. 

Superposition de hauts en résille et coton brodé, LOUIS VUITTON. Culotte, INTIMISSIMI. Pendentif à pompons en fourrure, MIU MIU. Boucles d’oreilles et bague, NEW YORK VINTAGE. Ceinture vintage.

 

Réalisation : Charles Varenne assisté de Soukéna Roussi et de Pierre Amour. Mannequin : Charlee Fraser chez IMG Models. Coiffure : Shingo Shibata chez The Wall Group. Maquillage : Maud Laceppe pour Nars chez Streeters. Manucure : Casey Herman pour Tom Ford chez The Wall Group. Travail de corde : Dov, www.washi-nawashi.com. Décor : Tatyana Bevz. Numérique : Ryan Due chez Capture This. Retouche : Revolver NYC. Production : Ernesto Qualizza​.

 

Découvrez la série mode “Étoile” par Jacob Sutton avec Marie-Agnès Gillot.

 

Découvrez la série mode avec Irina Shayk sous l’objectif de Txema Yeste.

 

Découvrez plus de séries mode dans le Numéro Physical pour mai 2016, disponible actuellement en kiosque et sur iPad.

 

→ Abonnez-vous au magazine Numéro

→ Abonnez-vous à l’application iPad Numéro

5 questions à David Beckham sur sa première collection de lunettes avec Safilo
796

5 questions à David Beckham sur sa première collection de lunettes avec Safilo

Accessoires Nouveauté dans la carrière de David Beckham : cette semaine, le Britannique dévoile sa toute première collection de lunettes en collaboration avec le groupe italien Safilo. Numéro a interrogé le célèbre footballeur sur ce projet inédit. Nouveauté dans la carrière de David Beckham : cette semaine, le Britannique dévoile sa toute première collection de lunettes en collaboration avec le groupe italien Safilo. Numéro a interrogé le célèbre footballeur sur ce projet inédit.

Une photo de Warhol et Basquiat inspire la nouvelle collaboration Saint Laurent
1

Une photo de Warhol et Basquiat inspire la nouvelle collaboration Saint Laurent

Mode Inspirée d’une photographie iconique de Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol, la nouvelle collaboration Saint Laurent, présentée exclusivement dans la boutique Rive Droite, met le sport à l'honneur. Inspirée d’une photographie iconique de Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol, la nouvelle collaboration Saint Laurent, présentée exclusivement dans la boutique Rive Droite, met le sport à l'honneur.

Advertising
Le défilé JW Anderson homme automne-hiver 2020-2021
3

Le défilé JW Anderson homme automne-hiver 2020-2021

Fashion Week Présentée hier à Lafayette Anticipations, la nouvelle collection homme de JW Anderson est un hommage au poète Arthur Rimbaud et au peintre et photographe américain David Wojnarowicz. À l'instar de ce portraitiste, qui dans sa série Arthur Rimbaud in New York (1978) avait demandé aux gens dans les rues de la Grosse Pomme de porter des masques à l'image du poète disparu, le directeur artistique nord-irlandais a demandé à plusieurs Stockman de s'asseoir en portant des reproductions des clichés à l'éffigie de Rimbaud. Les modèles ont défilé, arborant des looks composés de grands manteaux en laine ceinturés de chaînes dorées, d'écharpes ouatées et surdimensionnées en motifs paisley, de capes inspirées des longues toges romaines et de mules agrémentées de boucles dorées – rappelant celles des manteaux. Une collection qui allie les détails clinquants aux silhouettes moelleuses. Présentée hier à Lafayette Anticipations, la nouvelle collection homme de JW Anderson est un hommage au poète Arthur Rimbaud et au peintre et photographe américain David Wojnarowicz. À l'instar de ce portraitiste, qui dans sa série Arthur Rimbaud in New York (1978) avait demandé aux gens dans les rues de la Grosse Pomme de porter des masques à l'image du poète disparu, le directeur artistique nord-irlandais a demandé à plusieurs Stockman de s'asseoir en portant des reproductions des clichés à l'éffigie de Rimbaud. Les modèles ont défilé, arborant des looks composés de grands manteaux en laine ceinturés de chaînes dorées, d'écharpes ouatées et surdimensionnées en motifs paisley, de capes inspirées des longues toges romaines et de mules agrémentées de boucles dorées – rappelant celles des manteaux. Une collection qui allie les détails clinquants aux silhouettes moelleuses.

Virgil Abloh de retour au défilé Off-White homme automne-hiver 2020-2021
3

Virgil Abloh de retour au défilé Off-White homme automne-hiver 2020-2021

Fashion Week Cette saison chez Off-White, Virgil Abloh revient à l’essentiel en présentant des silhouettes uniquement masculines et une collection qui gagne à nouveau en cohérence et en sobriété. Beaucoup de monochromes gris et marrons, et un final de huit looks colorés – bleus, rouges, jaunes et verts. Seule excentricité majeure, des pièces ornées de dessins stylisés de carottes, poulets, citrons, aubergines et bouteilles de champagne sur une chemise, un large costume ou un pantalon fluide. On retrouve les larges costumes à double boutonnage “poinçonnés”, quelques larges panchos ou vestes en mailles (dont une tricotés à motifs amérindiens), des trenchs courts ou longs et élégants, ainsi que des blousons aviateurs ou des bombers, offrant une large variété de pardessus masculins. Les pantalons sont droits ou baggys, certains d’une grande fluidité ou alors en cuir. Autres détails, des chemises à liens coulissants qui offrent un nouveau style à la silhouette. Devant tant de diversité et d’harmonie, une question se pose : cette saison, Virgil Abloh aurait-il réussi à constituer le vestiaire masculin idéal ? Cette saison chez Off-White, Virgil Abloh revient à l’essentiel en présentant des silhouettes uniquement masculines et une collection qui gagne à nouveau en cohérence et en sobriété. Beaucoup de monochromes gris et marrons, et un final de huit looks colorés – bleus, rouges, jaunes et verts. Seule excentricité majeure, des pièces ornées de dessins stylisés de carottes, poulets, citrons, aubergines et bouteilles de champagne sur une chemise, un large costume ou un pantalon fluide. On retrouve les larges costumes à double boutonnage “poinçonnés”, quelques larges panchos ou vestes en mailles (dont une tricotés à motifs amérindiens), des trenchs courts ou longs et élégants, ainsi que des blousons aviateurs ou des bombers, offrant une large variété de pardessus masculins. Les pantalons sont droits ou baggys, certains d’une grande fluidité ou alors en cuir. Autres détails, des chemises à liens coulissants qui offrent un nouveau style à la silhouette. Devant tant de diversité et d’harmonie, une question se pose : cette saison, Virgil Abloh aurait-il réussi à constituer le vestiaire masculin idéal ?



Advertising