Advertising
783

Tomas Maier célèbre ses 15 ans à la tête de Bottega Veneta

 

À l’occasion du 50e anniversaire de Bottega Veneta et des 15 ans de direction artistique de Tomas Maier, “Numéro” revient sur le parcours du créateur, qui réinvente avec brio, saison après saison, l’élégance intemporelle de la célèbre maison italienne.

Tomas Maier photographié par Collier Schorr.

 

 

 

Voilà aujourd’hui quinze ans que Tomas Maier réinvente l'institution mythique Bottega Veneta. En 2016, cet heureux anniversaire coïncide avec celui de la maison vénitienne, qui souffle pour sa part ses cinquante bougies. À cette occasion, Bottega Veneta innove en présentant, à Milan, un défilé mêlant prêt-à-porter féminin et masculin. Fils d’architecte, nourri au Bauhaus, le directeur artistique allemand pense le vêtement avec la rigueur d’un bâtisseur ou d’un designer industriel – qu’il soit destiné à un homme ou à une femme. “De nombreuses personnes m'ont influencé, confie-t-il. De Sonia Rykiel, j'ai appris l'importance de croire en soi et à sa propre vision. De Jean-Louis Dumas chez Hermès, l'importance de savoir être patient.

 

 

Nommé chez Bottega Veneta afin d'apporter à la maison un prêt-à-porter en harmonie avec le chic absolu de ses sacs, il développe depuis 2002 un vocabulaire tout en élégance, fondé sur la qualité des matières. Un luxe fonctionnel tout en fluidité qui épouse parfaitement les mouvements du corps. “Quand j'ai rejoint la maison, explique-t-il, elle était en train de perdre son identité et de s'éloigner de ses racines. Alors j'ai institué quatres pierres angulaires : un savoir-faire d'excellence, l'innovation, la fonctionnalité et des matériaux d'une très grande qualité. ”

 

 

Dès 1966, les fondateurs, Michele Taddei et Renzo Zengiaro, établissaient un atelier spécialisé dans le tressage du cuir.

La beauté du travail artisanal de Bottega Veneta fait aujourd’hui office de véritable signature reconnaissable entre mille.

 

 

Pour nourrir sa vision, Tomas Maier s’appuie dès sa prise de fonction sur l’artisanat italien de haut vol qui est l’âme même de Bottega Veneta : en 1966, les fondateurs, Michele Taddei et Renzo Zengiaro, établissaient un atelier spécialisé dans le tressage du cuir. La beauté de ce travail artisanal séduisit la bohème jet-set des années 70, qui tomba rapidement amoureuse de son intreciatto, lequel fait aujourd’hui office de véritable signature reconnaissable entre mille. Lorsque Tomas Maier prend les rênes en 2001, il lance la campagne “When your own initials are enough” et propose en alternative aux logos tape-à-l’œil de nombreuses marques un service de personnalisation des sacs. Le ton de l’ère Tomas Maier est donné. Et c’est entre deux pôles, l’amour de l’artisanat et celui de l’art, que cette ère se déploie au fil des années pour rencontrer judicieusement son époque.

 

 

"Nous resterons toujours fidèles aux racines artisanales de la maisonUn héritage culturel qui fusionne technique et créativité et qui a traversé les époques." Tomas Maier

L'Atelier Bottega Veneta.

 

 

 

Dans l’optique de pérenniser l'excellence de Bottega Veneta, Tomas Maier a l’idée de contribuer à former de futures générations d’artisans et ouvre une école de maroquinerie financée par la marque. “Nous resterons toujours fidèles aux racines artisanales de la maison, explique-t-il. Un héritage culturel qui fusionne technique et créativité et qui a traversé les époques. ” Avec la même passion pour l’artisanat, le directeur artistique allemand mène la marque sur le terrain du lifestyle : des bijoux à l’univers de la maison, chaque produit de Bottega Veneta est le fruit d’un travail spécialisé.

 

Cette croyance dans le pouvoir du travail de la main, entre tradition et innovation permanente, est ce qui fait la spécificité de sa vision. La réorganisation récente des ateliers découle de ce point de vue unique : le site originel de Vicence est aujourd’hui voué à l’univers de la maison, tandis que le prêt-à-porter et les accessoires ont été relocalisés dans un lieu de toute beauté. Véritable exemple pionnier en matière de bien-être des ouvriers, la villa Schroeder-Da-Porto est une demeure historique rénovée pour accueillir les ateliers, les archives et l’école du cuir de Bottega Veneta. Un environnement de travail d’une qualité exceptionnelle. 

 

Chaque campagne de la marque est l’occasion d’apposer la signature d'un grand artiste : Nan Goldin, Peter Lindbergh..."

Campagne Bottega Veneta par Viviane Sassen.

 

 

L’autre passion de Tomas Maier est celle de l’art. Ce collectionneur féru de photographie et d’art contemporain développe ainsi un concept exclusif : chaque campagne de la marque est l’occasion d’apposer la signature d'un grand artiste. L’immense Ralph Gibson, la pionnière de l’exploration de l’intime Nan Goldin, le documentariste sud-africain Pieter Hugo et tant d’autres livrent au fil des années des images mémorables qui mériteraient de parsemer les murs d’une galerie. Rassemblés dans le livre The Art of Collaboration, ces clichés démontrent aujourd’hui la consistance de la vision de Tomas Maier. “Tout doit avoir une logique, explique-t-il encore. Par exemple, j’ai conçu des ceintures seulement le jour où nous avons fait des pantalons. Et j’ai commencé à dessiner du mobilier car de nombreuses personnes avaient voulu acheter celui de nos boutiques.” Quinze belles années de cohérence sous la houlette d’un homme de goût et cultivé… Joyeux anniversaire !

 

Par Delphine Roche

Tod's donne 5 millions d'euros pour lutter contre le Covid-19
857

Tod's donne 5 millions d'euros pour lutter contre le Covid-19

Mode Après Gucci et Armani, le groupe Tod’s s’engage, grâce à ce don généreux, à soutenir la Protezione Civile (un service de secours, assistance et prise en charge de la population en cas de catastrophes naturelles). Après Gucci et Armani, le groupe Tod’s s’engage, grâce à ce don généreux, à soutenir la Protezione Civile (un service de secours, assistance et prise en charge de la population en cas de catastrophes naturelles).

Advertising
Les blasons Lamborghini s'invitent sur une collection Supreme
653

Les blasons Lamborghini s'invitent sur une collection Supreme

Mode Jeudi 02 avril, Supreme a lancé sa nouvelle collection printemps-été 2020, en collaboration avec le prestigieux constructeur automobile italien. Les couleurs emblématiques des voitures Lamborghini et son célèbre taureau doré s’invitent sur des tee-shirts, combinaisons et vestes matelassées, disponibles sur le site du label fondé par James Jebbia. Jeudi 02 avril, Supreme a lancé sa nouvelle collection printemps-été 2020, en collaboration avec le prestigieux constructeur automobile italien. Les couleurs emblématiques des voitures Lamborghini et son célèbre taureau doré s’invitent sur des tee-shirts, combinaisons et vestes matelassées, disponibles sur le site du label fondé par James Jebbia.

Janet Jumbo en oiseau de paradis pour Txema Yeste
764

Janet Jumbo en oiseau de paradis pour Txema Yeste

Mode Découvrez la série mode “Eden” photographiée par Txema Yeste et Bernat Buscato avec Janet Jumbo. Découvrez la série mode “Eden” photographiée par Txema Yeste et Bernat Buscato avec Janet Jumbo.

Comment SebastiAn conçoit-il la musique des défilés Saint Laurent?
1

Comment SebastiAn conçoit-il la musique des défilés Saint Laurent?

Mode Producteur au sein du label Ed Banger, proche de Charlotte Gainsbourg et Gaspar Noé, et musicien des défilés Saint Laurent depuis l'arrivée d'Anthony Vaccarello, SebastiAn brille autant par son talent que par sa discretion et son humilité. Numéro a posé quelques questions au producteur sur sa collaboration avec la maison parisienne. Producteur au sein du label Ed Banger, proche de Charlotte Gainsbourg et Gaspar Noé, et musicien des défilés Saint Laurent depuis l'arrivée d'Anthony Vaccarello, SebastiAn brille autant par son talent que par sa discretion et son humilité. Numéro a posé quelques questions au producteur sur sa collaboration avec la maison parisienne.

Quand la Nature inspire les jeunes créateurs de mode : 4 designers de la Saint Martins vus par Rayan Nohra
987

Quand la Nature inspire les jeunes créateurs de mode : 4 designers de la Saint Martins vus par Rayan Nohra

Numéro art Pour cette série photographique, Rayan Nohra s'est associé à 4 jeunes designers de la célèbre école de mode Central Saint Martins pour mettre en scène leurs créations inspirés de la Nature. Découvrez les créations d'Alicia Wang, Kana Takahashi, Silly Lilly et Aqua Lixun Su dont certaines trouvent leur origine dans des plantes observées au microscope... Ou quand la mode se rapproche au plus près du monde végétal.  Pour cette série photographique, Rayan Nohra s'est associé à 4 jeunes designers de la célèbre école de mode Central Saint Martins pour mettre en scène leurs créations inspirés de la Nature. Découvrez les créations d'Alicia Wang, Kana Takahashi, Silly Lilly et Aqua Lixun Su dont certaines trouvent leur origine dans des plantes observées au microscope... Ou quand la mode se rapproche au plus près du monde végétal. 



Advertising