11 Juin

Pourquoi faut-il absolument visiter la nouvelle boutique Saint Laurent Rive Droite ?

 

Quelques jours après avoir présenté sa nouvelle collection homme printemps-été 2020 à Malibu, la maison Saint Laurent inaugure sa nouvelle adresse rive droite, là où, autrefois, se situait le concept store Colette.

Par Léa Zetlaoui

1/10
2/10
3/10
4/10
5/10
6/10
7/10
8/10
9/10
10/10
  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

  • En novembre 2017, Saint Laurent prenait ses quartiers chez Colette, clôturant ainsi une série de résidences qui venaient célébrer la fin du concept store le plus connu du monde, vingt ans après son ouverture. La maison en profitait alors pour récupérer la mythique adresse du 213 de la rue Saint-Honoré pour y installer sa nouvelle boutique. 

    Un an et demi plus tard, Saint Laurent inaugure Rive Droite, un nom qui fait écho à la célèbre ligne Rive Gauche lancée par l’illustre marque en 1966, qui contribua fortement à démocratier le prêt-à-porter. Car dans cette nouvelle boutique conçue par Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison depuis 2016, Saint Laurent propose en plus de ses collections homme, femme et accessoire, toute une série d’objets davantage axés sur le lifestyle dont les prix démarrent à 9 €. Une jolie façon d’honorer l’héritage de Colette. 

     

    Ce nouveau concept vient ainsi enrichir la vision artistique de la maison et fait rayonner l’esprit Saint Laurent au-delà de la mode : objets de papeterie (carnets, crayons…), allumettes, ouvre-bouteilles, briquets, tourne-disques, gourdes, tee-shirts, altères, skateboards, vinyles vintage (New Order, The Velvet Underground…), livres, magazines, objets en édition limitée ou issus de collaborations, mais également du mobilier design ou des photos de Daido Moriyama qui a récemment collaboré avec la maison. Une série d’événements culturels comme des performances ou des expositions complètent le programme.

     

    La décoration des trois étages de la boutique Saint Laurent Rive Droite conserve une esthétique brute et épurée : des murs et des sols qui juxtaposent différents marbres, noirs ou blancs, des vitrines et des étagères en verre et en acier poli qui accueillent les bijoux et les accessoires, du mobilier design en provenance de la Galerie Patrick Seguin (disponibles à la vente donc), une sublime installation lumineuse qui éclaire l’escalier tandis qu’une verrière cubique vient créer un jeu de profondeurs entre les trois niveaux. Anthony Vaccarello a également mis a disposition une partie de sa collection personnelle de livres afin de partager ses inspirations. 

     

    Si l’on retrouve les classiques cabines d’essayage, Saint Laurent a aussi installé un petit salon, sorte de boudoir à la décoration années 70 où un magnifique parquet côtoie de grands panneaux composés de miroirs et du mobilier design. Un espace aux allures d’appartement, à la fois élégant et intimiste. 

    La maison Saint Laurent a également ouvert une extension de Rive Droite au 469 Rodeo Drive, à Los Angeles. 

NuméroNews