Advertising
08 Janvier

Kristen Stewart, égérie Chanel photographiée par Jean-Baptiste Mondino

 

L'actrice américaine la plus fascinante de sa génération incarne la collection printemps-été 2020 de la maison Chanel dans une campagne photographiée par Jean-Baptiste Mondino.

par Léa Zetlaoui

Kristen Stewart par Jean-Baptiste Mondino pour Chanel printemps-été 2020
1/2
Kristen Stewart par Jean-Baptiste Mondino pour Chanel printemps-été 2020
2/2
Kristen Stewart par Jean-Baptiste Mondino pour Chanel printemps-été 2020
Kristen Stewart par Jean-Baptiste Mondino pour Chanel printemps-été 2020
  • Alors qu'elle n'a pas encore trente ans, Kristen Stewart a déjà mis l'industrie du cinéma à ses pieds. Découverte en 2002 dans l'angoissant Panic Room aux côtés de Jodie Foster, elle explose finalement dans la saga adolescente Twilight, avant de se tourner vers les films d'auteur avec Olivier Assayas ou auprès de cinéastes mythiques tels que Ang Lee ou Woody Allen. Ces derniers choix, du reboot de Charlie et ses drôles de dames (signé d'Elizabeth Banks) au Seberg, biopic romancé sur la vie de Jean Seberg – figure de proue de la Nouvelle Vague – témoignent d’une volonté de toujours être là où ne l’attend pas. Première actrice américaine à recevoir un César (pour Sils Maria d'Olivier Assayas en 2015), récompensée du prix Deauville Talent en 2019, plusieurs fois présente au Festival de Cannes... Si elle semble boudée par les grandes cérémonies d'Hollywood, elle est au contraire adulée par les jurys moins commerciaux.

     

    Mais au-delà d’être une des actrices les plus fascinantes et talentueuses de sa génération, Kristen Stewart, c’est une attitude libre et émancipée. Une jeune femme qui a grandi dans l’oeil du public et a refusé de se plier aux diktats de n’importe quelle industrie. En 2013, Karl Lagerfeld la choisit comme visage de sa prestigieuse campagne Métiers d'art 2013-2014 Paris-Dallas, avant de réitérer l’expérience en 2015-2016 avec la collection Paris in Rome. Depuis, la comédienne ne cesses de collaborer avec la maison de la rue Cambon, entre campagnes photographiques et court-métrages léchés. 

     

    Pour la saison printemps-été 2020, Virginie Viard, directrice artistique de la maison Chanel  – depuis la disparition de Karl Lagerfeld en février 2019 – a une fois de plus choisi Kristen Stewart pour incarner la mode Chanel. Photographiée par le grand portraitiste et photographe de mode habitué des pages de Numéro, Jean-Baptiste Mondino, dont les images au fond gris évoquent le défilé présenté en octobre dernier au Grand Palais (inspiré des toits parisiens). Comme en apesanteur, l’actrice symbolise la jeunesse et la liberté exprimée par la créatrice de mode, mais également le caractère intemporel des collections Chanel. “ Virginie est une personne que j’admire et qui m’a fait grandir. Dès qu’elle entre dans une pièce, elle dégage quelque chose d’original, d’unique, et je trouve que ses créations en font de même. Ses vêtements sont non seulement réalistes, mais aussi faits pour l’action, et non pour rester assise et avoir l’air belle. Ces vêtements-là sont faits pour être portés,” confie Kristen Stewart.

  • Alors qu'elle n'a pas encore trente ans, Kristen Stewart a déjà mis l'industrie du cinéma à ses pieds. Découverte en 2002 dans l'angoissant Panic Room aux côtés de Jodie Foster, elle explose finalement dans la saga adolescente Twilight, avant de se tourner vers les films d'auteur avec Olivier Assayas ou auprès de cinéastes mythiques tels que Ang Lee ou Woody Allen. Ces derniers choix, du reboot de Charlie et ses drôles de dames (signé d'Elizabeth Banks) au Seberg, biopic romancé sur la vie de Jean Seberg – figure de proue de la Nouvelle Vague – témoignent d’une volonté de toujours être là où ne l’attend pas. Première actrice américaine à recevoir un César (pour Sils Maria d'Olivier Assayas en 2015), récompensée du prix Deauville Talent en 2019, plusieurs fois présente au Festival de Cannes... Si elle semble boudée par les grandes cérémonies d'Hollywood, elle est au contraire adulée par les jurys moins commerciaux.

     

    Mais au-delà d’être une des actrices les plus fascinantes et talentueuses de sa génération, Kristen Stewart, c’est une attitude libre et émancipée. Une jeune femme qui a grandi dans l’oeil du public et a refusé de se plier aux diktats de n’importe quelle industrie. En 2013, Karl Lagerfeld la choisit comme visage de sa prestigieuse campagne Métiers d'art 2013-2014 Paris-Dallas, avant de réitérer l’expérience en 2015-2016 avec la collection Paris in Rome. Depuis, la comédienne ne cesses de collaborer avec la maison de la rue Cambon, entre campagnes photographiques et court-métrages léchés. 

     

    Pour la saison printemps-été 2020, Virginie Viard, directrice artistique de la maison Chanel  – depuis la disparition de Karl Lagerfeld en février 2019 – a une fois de plus choisi Kristen Stewart pour incarner la mode Chanel. Photographiée par le grand portraitiste et photographe de mode habitué des pages de Numéro, Jean-Baptiste Mondino, dont les images au fond gris évoquent le défilé présenté en octobre dernier au Grand Palais (inspiré des toits parisiens). Comme en apesanteur, l’actrice symbolise la jeunesse et la liberté exprimée par la créatrice de mode, mais également le caractère intemporel des collections Chanel. “ Virginie est une personne que j’admire et qui m’a fait grandir. Dès qu’elle entre dans une pièce, elle dégage quelque chose d’original, d’unique, et je trouve que ses créations en font de même. Ses vêtements sont non seulement réalistes, mais aussi faits pour l’action, et non pour rester assise et avoir l’air belle. Ces vêtements-là sont faits pour être portés,” confie Kristen Stewart.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising