225


Commandez-le
Numéro
02

Chanel devient grand mécène de la Cinémathèque française

Mode

Après avoir dévoilé son défilé croisière 2021-2022 en hommage à Jean Cocteau en mai dernier, Chanel réaffirme son amour pour le cinéma et devient grand mécène de la Cinémathèque française, et ce pendant trois ans.

Romy Schneider et Gabrielle Chanel en 1961, © Bottistills Gamma

“C’est par le cinéma que peut être imposée la mode aujourd’hui”, affirmait Gabrielle Chanel dans La revue du cinéma en 1931. Depuis ses débuts, la créatrice a toujours eu un lien étroit avec le 7ème art, et n’a cessé de le cultiver en habillant de ses créations de nombreuses actrices de l’époque, comme Romy Schneider dans le film hybride Boccacio 70 datant de 1962. Aujourd’hui, la maison Chanel montre une nouvelle fois son amour pour le cinéma en devenant grand mécène de la Cinémathèque française pendant trois ans. Déjà en 2018, Chanel s’était liée à l’institution autour de l’œuvre du réalisateur Robert Bresson et plus particulièrement de la restauration de son film Les Dames du Bois de Boulogne. Puis, la marque a collaboré une nouvelle fois en 2020 avec la Cinémathèque française pour imaginer la toute première rétrospective du cinéaste Jean-Luc Godard, instigateur du mouvement de la Nouvelle Vague.

 

Pendant les trois prochaines années, Chanel apportera son soutien à de nombreux projets initiés par la Cinémathèque française. D’abord, la maison et l’organisation présenteront une rétrospective intégrale de l’oeuvre du réalisateur Alain Resnais (Nuit et Brouillard, L’année dernière à Marienbad) du 3 au 28 novembre 2021. Puis, la Cinémathèque française devoilera entre ses murs une exposition dédiée à Romy Schneider, grande admiratrice de Coco Chanel, du 16 mars au 31 juillet 2022. Enfin, Chanel participera à la restauration de films comme La Règle du jeu de Jean Renoir datant de 1939, et la restauration et numérisation d’archives comme le scénario du film Ludwig ou le Crépuscule des dieux du cinéaste italien Luchino Visconti de 1973.