Advertising
Advertising
13 Novembre

Alexander Wang puise dans les archives d'Adidas pour sa quatrième collaboration

 

Pour sa quatrième collection avec Adidas, le designer américain Alexander Wang réutilise des anciennes créations du label sportswear  qu'il déconstruit et réassemble pour créer 18 nouvelles pièces et 5 paires de chaussures.

Par La rédaction

1/14
2/14
3/14
4/14
5/14
6/14
7/14
8/14
9/14
10/14
11/14
12/14
13/14
14/14
  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

  • À l'heure où la question d'écologie et de recyclage est de plus en plus présente dans l'industrie de la mode, Alexander Wang propose pour sa quatrième collaboration avec Adidas un intéressant jeu de déconstrcution et reconstruction. 

     

    Ainsi les dix-huit nouvelles créations, destinées aussi bien aux hommes qu'aux femmes et composants la collection utilisent des pièces issues de leurs précédentes collaborations, le tout assemblé à l'aide de pièces d'archives Adidas comme des maillots en résille. On retrouve également des patchs et logos appliqués à l'envers ou encore coupés, des détails provenant de plusieurs disciplines différentes, des jeux de matières inattendues ou des mix de motifs de rayures inégales.

     

    Collection mixant les époques, les matières et les styles, la saison 4 d'Alexander Wang et Adidas est sûrement une des plus abouties et subversives qu'ils proposent depuis le début de leurs collaboration il y a deux ans et offre une intéressante réflexion sur la saisonalité dans la mode ainsi que sur sa nature éphémère.

     

    Disponible sur Adidas.com.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising