Advertising
15 Novembre

Marc Jacobs réédite sa célèbre collection Grunge qui a fait scandale

 

Vingt-cinq ans après avoir présenté la collection “Grunge” qui l'avait immédiatement fait renvoyer de Perry Ellis, Marc Jacobs propose à la vente vingt-six looks réédités à l’identique.

Par Léa Zetlaoui

  • Connu à travers le monde pour avoir lancé en 1997 les collections de prêt-à-porter de Louis Vuitton et les collaborations audacieuses entre le maroquinier français et des artistes contemporains, le designer américain Marc Jacobs avait, quatre ans avant cette fameuse nomination, défrayé la chronique avec une collection très grunge au sein du très sage label Perry Ellis.

     

    Lorsqu'il signe pour Perry Ellis (designer qu'il a rencontré sur les bancs de la Parsons School of Design) sa collection “Grunge”, celle-ci est si subversive et produit un tel choc qu'elle vaut à Marc Jacobs, directeur artistique, son renvoi immédiat de la société Perry Ellis. Avec le recul, celle-ci reconnaît cependant aujourd'hui que cette célèbre collection fut “la première à transformer la mode féminine contemporaine”.

     

    Il faut dire que sur le podium du défilé Perry Ellis printemps-été 1993, les pièces présentées s'apparentaient plus aux vêtements conceptuels d’un Martin Margiela, d'un Raf Simons ou d'une Ann Demeulemeester qu’à des vêtements bon chic bon genre pour la bonne société américaine. Les mannequins stars du moment, Carla Bruni, Shalom Harlow, Kate Moss ou Christy Turlington se succédaient dans des accoutrements dignes d’un Kurt Cobain et d’une Courtney Love. Chaussées de Converse, Birkenstock et Dr. Martens, elles jouaient les mariages improbables entre nuisettes fleuries ou à imprimé poire, tee-shirts à rayures, gilets au crochet, jupes et robes en jersey moulants, chemises à carreaux, des trenchs usés et des tee-shirts Robert Crumb informes aux couleurs fluo. Le tout proposé dans des couleurs tantôt criardes, tantôt pastels ou alors dans un noir gothique. Point d’orgue de cette collection scandaleuse ? Les bonnets dégoulinant l’arrière du crâne.

     

    Vingt-cinq ans après, Marc Jacobs ressort sous forme de capsules vingt-six looks complets (accessoires et bijoux inclus) de la collection, désormais culte, qui l’a rendu célèbre, conservant exactement les mêmes matières et les mêmes coupes. ”La collection ‘Grunge’ incarnait pour la première fois de ma carrière professionnelle ma détermination à concrétiser ma vision sur le podium sans compromis créatif”, revendique le créateur américain avec fierté. En 2018, Marc Jacobs a choisi, pour faire honneur à ces looks, Dree Hemingway, revenue sur le devant de la scène depuis qu’elle s’est rasé la tête cet été, Gigi Hadid, une Slick Woods très enceinte, Lily McMenamy (sa mère Kristen avait défilé il y a vingt-cinq ans) et d’autres mannequins qui incarnent avec force notre époque.

     

    La collection Redux Grunge est disponible sur marcjacobs.com à partir du 15 novembre et dans les boutiques Marc Jacobs.

     

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising