235


Commandez-le
Numéro
16 Balenciaga, Dior, Cartier, Journée Patrimoine

Journées du patrimoine : de Dior à Cartier, 3 maisons de luxe à visiter

Mode

Les 17 et 18 septembre auront lieu les 39e Journées européennes du patrimoine, sur le thème du “patrimoine durable”. L'occasion pour des centaines de lieux d'ouvrir leurs portes et d'organiser des événements exceptionnels, à l'instar des maisons de mode. Entre Dior, Cartier et Balenciaga, découvrez trois écrins du luxe à visiter au cœur de Paris.

Vue de la Galerie Dior au 11 rue François 1er 75008 Paris
© Kristen Pelou Vue de la Galerie Dior au 11 rue François 1er 75008 Paris
© Kristen Pelou
Vue de la Galerie Dior au 11 rue François 1er 75008 Paris
© Kristen Pelou

1. Une promenade dans l’héritage mythique de Christian Dior

 

 

Au 30 avenue Montaigne se trouve un monument de l’histoire de la mode. C’est dans cet hôtel particulier, situé sur l’une des avenues les plus mythiques de la capitale qu’est née, en 1946, une “petite ruche pleine à craquer” – alias l'atelier du couturier Christian Dior. Au mois de mars dernier, après deux ans de travaux, le bâtiment ouvrait à nouveau dans son intégralité en accueillant la Galerie Dior, un lieu dédié à l’exposition des héritages du couturier, et de ses successeurs, Yves Saint Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et Maria Grazia Chiuri. L'occasion d'une plongée dans l’univers merveilleux du célèbre couturier français au fil de ses créations emblématiques, telles que ses silhouettes de “femmes-fleurs” aux “épaules douces, bustes épanouis, tailles fines comme lianes et jupes larges comme corolles”, selon les mots du créateur. Treize thématiques ponctuent cette promenade dans le monde de l’inventeur du new-look, dévoilant les multiples facettes de son inspiration comme les costumes, les bals, l’art ou encore les jardins. Pour les Journées européennes du patrimoine, ce haut lieu du patrimoine et du savoir-faire français ouvre ses portes (au tarif unique de 5 euros) et dévoile des archives exceptionnelles mêlant projections, photographies, et créations.

 

La Galerie Dior, 30 avenue Montaigne, entrée par le 11 rue François Ier, Paris 8.
Maison Balenciaga, vue de l'exposition "Des robes, au-delà du temps"
© Eric sander Maison Balenciaga, vue de l'exposition "Des robes, au-delà du temps"
© Eric sander
Maison Balenciaga, vue de l'exposition "Des robes, au-delà du temps"
© Eric sander

2. Un dialogue entre passé, présent et futur chez Balenciaga 

 

 

Comme chaque année lors des Journées européennes du patrimoine, le bâtiment construit entre le 16e le 17e siècle dans le sud de Paris qui abrite désormais le groupe Kering – dont font partie les maisons Bottega Veneta, Gucci, Saint Laurent ou encore Balencia –  ouvre ses portes. Intitulé “Histoire, Art et Création”, l’événement dévoile, pour l’occasion, des silhouettes haute couture conçues par Cristóbal Balenciaga entre 1938 à 1967. Depuis plus de vingt ans, la maison parisienne possède un service des archives dédié à la conservation et à l'exposition des créations du couturier espagnol. En écho à l'histoire de la maison, un film présente la cinquantième collection de haute couture Balenciaga dévoilée en juillet 2021 et signée par Demna, l'actuel directeur artistique de la maison. Entre références streetwear et hommage aux archives de la maison, le créateur à l’origine du label iconoclaste Vetements proposait une redéfinition des codes iconiques de l'enseigne de mode. En parallèle de cette exposition, des œuvres issues de la collection Pinault rythment la visite de l’édifice. Dans la chapelle de l'ancien hôpital Laennec, l’artiste belge Edith Dekyndt propose une exposition inédite intitulée “Aria of Inertia”, où plusieurs sculptures et installations parlent des relations qui unissent l’humain et à son environnement.

 

Balenciaga, Ancien hôpital Laennec, au 40, rue de Sèvres à Paris
Vue des ateliers de l'Institut Joaillerie Cartier
© Cartier Vue des ateliers de l'Institut Joaillerie Cartier
© Cartier
Vue des ateliers de l'Institut Joaillerie Cartier
© Cartier

3. S'initier aux arts joailliers avec Cartier

 

 

Au-delà du vêtement, la 39e édition des Journées Européennes du Patrimoines permet aussi de découvrir les coulisses du monde de la haute joaillerie. À cette occasion, le magnifique hôtel particulier Pinsot à Paris, qui abrite les ateliers Cartier depuis 2002, ouvre ses portes aux curieux des métiers liés à ce domaine pour une visite exceptionnelle. Ainsi, pour fêter son vingtième anniversaire, l’Institut Joaillerie Cartier, propose de suivre un parcours de visite en trois parties. La maison fondée en 1847 repose sur un solide patrimoine qui conjugue, à merveille, savoir-faire et créations audacieuses, à l’image de la féline et magnétique Panthère devenue son emblème. Les intéressés auront donc la possibilité de suivre les démarches créatives de la confection d’un bijou lors d’une visite des ateliers et de l'établi aux côtés des joailliers, des lapidaires, des sertisseurs, des polisseurs et des enfileuses. La visite se poursuit lors d'un atelier découverte de la technique de la glyptique, l’art de sculpter les pierres fines et dures ainsi que les matières fossile en compagnie de Philippe Nicolas, glypticien et maître d'art depuis 2008. L’immersion au sein de Cartier se termine par une initiation au sertissage aux côtés d'apprentis issus des meilleures écoles françaises. De quoi se plonger le temps d'une après-midi dans dans l'univers secret et exceptionnel de la joaillerie parisienne.

 

Cartier, Hôtel Pinsot, Institut Joaillerie Cartier. 

 

 

Journées européennes du patrimoine, les 17 et 18 septembre 2022.