223


Commandez-le
Numéro
07

Comment Christian Dior a-t-il popularisé l'imprimé léopard?

Mode

Introduit lors du tout premier défilé de Christian Dior en 1947, l'imprimé léopard ponctue régulièrement les collections de la maison. Pour sa collection fall 2021, Maria Grazia Chiuri revisite ce motif iconique dans une version classique et pop.

Robe “Jungle” Dior printemps-été 1947, © Pat English. Robe Dior par John Galliano automne-hiver 2008 © Guy Marineau. Robe Dior par Raf Simons fall 2014 © Dior.

1. L’imprimé léopard, l’autre star du premier défilé Dior

 

Quand le 12 février 1947, Monsieur Dior présente sa première collection de haute couture dans les salons de la maison situés avenue Montaigne, il subjugue l’assemblée avec des créations ultra-féminines où l’on retrouve la désormais iconique veste Bar aux épaules douces et à la taille fine, associée à des jupes corolles. Au sein de ce vestiaire qualifié de New Look par Carmel Snow alors rédactrice en chef avec du Harper Bazar, on retrouve la robe Jungle, un fourreau longueur midi orné d’un motif léopard, directement inspiré du félin. Aujourd’hui considéré comme un classique, cet imprimé clivant, car sophistiqué et luxueux ou sexy et vulgaire, séduit aussi bien les pin-ups américaines que les stars comme Elizabeth Taylor et Joséphine Baker ou les socialites du monde entier à l’instar de Jackie Kennedy. Les successeurs de monsieur Dior à la direction artistique de la maison ne cesseront de réinterpréter cet imprimé léopard si cher à son fondateur au gré de leurs collections. Dramatique chez John Galliano, sixties chez Marc Bohan, graphique et minimaliste chez Raf Simons,il se retrouve même sur une bague sensuelle et féline en forme de pattes dessinée par Victoire de Castellane en 2013.

 

À droite Mizza Bricard. À gauche Christian Dior et Mizza Bricard © Association Willy Maywald/ADAGP 2021

2. Mizza, la muse en léopard

 

Si l’amour de Christian Dior pour les fleurs s’enracinait dans ses souvenirs du jardin de la maison familiale de Granville, son attrait pour l’imprimé léopard, il le doit à sa collaboratrice, amie et muse Mizza Brircard. Toujours d’une extrême élégance et arborant voilettes et diamants Cartier, elle portait au poignet un foulard panthère pour cacher une cicatrice qui alimentait les plus folles rumeurs. Modéliste chez Doucet avant de créer le département mode chez Balenciaga, elle s’occupera finalement de la chapellerie pour Christian Dior, tout en lui soufflant au creux de l’oreille des suggestions audacieuses comme ce fameux motif léopard introduit lors de la collection de 1947 ou encore l’utilisation de la couleur lilas. “Madame Bricard est une des personnes rares aujourd’hui qui ont l’élégance pour seule raison de vivre,” disait d’elle Christian Dior. Une personnalité de l'ombre dont les idées créatives traverseront les décennies. 

La collection Dior Fall 2021 par Maripol

3. L’imprimé léopard dans la collection Fall 2021 de Maria Grazia Chiuri

 

Depuis son arrivée à la direction artistique Dior en 2015, Maria Grazia s’est réapproprié de nombreux codes de la maison comme la toile de Jouy ou les motifs Dior oblique ou pied-de-poule. Pour sa collection Fall 2021, présentée d’abord sous forme de polaroïds réalisés par Maripol puis à travers un défilé festif organisé à Shanghai, la créatrice italienne nous offre enfin sa propre version de l’imprimé léopard. Apposé sur un trench en tissu technique transparent ou un caban en taffetas, une robe vaporeuse en mousseline à décolleté plongeant, un chemisier en soie, un anorak courte, des vestes en maille de laine, des jupes droites en jacquard ou un pantalon en twill ainsi que sur une myriade d’accessoires comme les iconiques sacs Saddle, Lady Dior, Dior Book Tote ainsi que des ballerines et sneakers et décliné en version naturel, rouge ou jaune, le motif léopard fait dans le all-over , l’extravagant et le pop adouci par des coupes classiques voire sobres. Pièce maîtresse de cette collection intitulée Mizza, la veste Bar en taffetas imprimé léopard.