224


Commandez-le
Numéro
01

Dior invente son propre jeu des 7 erreurs

Mode

Pour combler l’ennui en cette période de confinement, la maison Dior lance une activité aussi ludique que contemplative en proposant un jeu centré autour des dernières collections de la maison.

1/2

Après des podcasts, un documentaire rare sur son célèbre couturier fondateur ou encore la publication en ligne de la grande rétrospective qui lui était consacrée au MAD il y a deux ans, la maison Dior, jamais à court d’idées, dévoile une nouvelle activité pour passer le temps tout en contemplant les prodigieux drapés de l’avenue Montaigne : un jeu des différences. 

 

Au lieu des sept traditionnelles, ce sont ici huit erreurs qui se sont glissées dans les différents décors, un écho au chiffre porte bonheur de Christian Dior. Grand superstitieux, le fondateur de la maison accordait en effet une importance accrue aux signes qu’il considérait comme prémonitoires : fondée le 8 octobre 1947 dans le VIIIe arrondissement de Paris, la maison présenta un premier défilé baptisé “En huit”. Selon la légende, une voyante aurait même prédit au couturier, alors âgé de 14 ans “vous vous trouverez sans argent, mais les femmes vous seront bénéfiques et c’est par elles que vous réussirez”.

 

Huit détails, plus ou moins bien dissimulés, s’interposent donc entre quatre paires de photographies faussement jumelles. Derrière cette activité ludique, les joueurs reconnaitront par exemple les robes aux teintes poudrées du défilé prêt-à-porter printemps-été 2020, imaginées par Maria Grazia Chiuri. Poignets et décolletés sont quant à eux ornés des joyaux de la collection Gem Dior, conçue par Victoire de Castellane, directrice artistique de Dior Joaillerie. Réservés au vestiaire masculin, les deux derniers clichés présentent la collaboration de l’automne 2020 entre le directeur artistique des collections homme, Kim Jones, et le surfeur et créateur Shawn Stussy.

 

Retrouvez le jeu des huit différences sur le site de la maison Dior.