Entre 2010 et 2018, c'était lui qui avait dynamisé l’image de Lacoste, le label français tennis-centré grâce notamment à des défilés qui proposaient une vision novatrice du sportswear chic ainsi que des collaborations surprenantes comme celle avec Supreme (la marque iconique du streetwear), M/M (le duo de designer Mathias Augustinyak et Michael Amzalag) ou encore la maison de broderies Lesage.

 

Lauréat du Grand Prix du Festival de Hyères en 2002, il débute cette même année au sein du studio du créateur connu pour son style épuré, Christophe Lemaire. Finalement, le designer originaire de l'archipel des Açores au Portugal lance sa propre ligne de prêt-à-porter en 2003, qui lui vaut de remporter le prix l’ANDAM, en 2003 puis 2005. Chez Lacoste, il développe des silhouettes variant de l’oversized casual à l’habit sportswear, en réinterprétant les motifs constitutifs de la maison. 

 

 

Felipe Oliveira Baptista, conscient de l’identité très forte de Kenzo s’exprime :Kenzo, c’est la liberté contagieuse et le mouvement. Tout ce que M. Takada faisait était empreint de joie, d’élégance et d’un sens de l’humour frais et impertinent. La façon dont Kenzo célèbre la nature et la diversité culturelle a depuis toujours été et est encore au cœur de la marque. Ces deux sujets n’ont jamais été aussi pertinents et déterminants qu’aujourd’hui, ils sont essentiels pour écrire le futur de Kenzo ”.