12 Février

Gareth Pugh rend hommage au créateur culte Claude Montana avec une collection capsule

 

Créateur culte des années 80, Claude Montana voit certaines de ses pièces iconiques rééditées par l'Anglais Gareth Pugh. Un projet initié par l'application dédiée aux pièces vintage rares Byronesque et produit par le e-shop Farfetch. Numéro a posé quelques questions au créateur britannique connu pour son style hybride et subversif.

Par Léa Zetlaoui

1/7
2/7
3/7
4/7
5/7
6/7
7/7

Figure de proue de la mode des années 80, Claude Montana marqua la décennie avec ses collections architecturales aux épaules ultra-larges et à la taille sanglée, affirmant une féminité offensive. Auprès des créateurs Thierry Mugler, Azzedine Alaïa et Jean Paul Gaultier, il contribua à introduire du glamour dans la mode et à donner du pouvoir aux femmes, alors en pleine émancipation. Plus ou moins tombé dans l’oubli depuis la fermeture de sa maison dans les années 2000, il reste néanmoins une source d’inspiration pour de nombreux créateurs comme Alexander McQueen ou Dries Van Noten.

 

En 2019, c’est l’Anglais Gareth Pugh qui ressuscite la mode extrême de Montana autour d’un projet collaboratif inédit. À l'origine du projet : l'application Byronesque, dédiée à la recherche de pièces vintage rares, a fourni des archives introuvables, et s'est associée pour les produire à Farfetch, le e-shop de mode et luxe. C'est ensuite le créateur britannique connu pour sa mode hybride, subversive et futuriste qui a planché sur les produits en rééditant 11 pièces. Voilà 20 ans que des pièces du créateur n’étaient pas rééapparues sur le marché. À cette occasion, Gareth Pugh nous parle de ce projet révolutionnaire.

 

 

 

Numéro : Quel rôle chacun de vous a-t-il joué dans ce projet ?

Gareth Pugh : Gill Linton, la fondatrice de Byronesque, est à l'origine du projet dans son ensemble. Farfetch l'a rendu possible en commandant la collection à l'avance. Et mon travail consistait à recréer les vêtements. J'ai notamment étudié de vieilles vidéos et d'anciennes photos de défilés de mode, ainsi que des reportages de magazines de l'époque, ce fut un travail long et fastidieux… Mais tout reconstruire comme avant fut également un travail d'amour.

 

Je suppose que vous connaissiez le travail de Claude Montana avant ce projet… comment vous a-t-il influencé?

J'ai toujours été attiré par Claude Montana. Son travail a défié les conventions et il a réussi à allier pouvoir et séduction. Je pense qu'il n'a jamais fétichisé les femmes, il les a célébrées - et c'est la clé - surtout aujourd'hui.

 

Pourriez-vous décrire son travail avec vos propres mots?

Claude Montana est un perfectionniste reconnu et son travail est méthodique. Ses coupes précises, son style impeccable, son sens de la dramaturgie, tout cela résonne en moi et dans mon propre travail.

 

Quelles sont vos pièces préférées dans la collection?

La robe en cuir Eagle est une pièce épique! Le temps que nous avons passé à essayer d’obtenir la broderie parfaite en valait la peine. En tant que réédition, il fallait que les pièces nouvellement produites soient aussi proches possibles des originaux.

 

Utilisez-vous souvent des pièces vintage pour constituer votre propre collection?

Les vêtements vintage n’influencent pas mon propre processus créatif, c’est pourquoi ce projet était si attrayant. Recréer la vision d’un designer légendaire était un défi très différent pour moi en tant que designer. C’est un immense honneur et une énorme responsabilité.

 

Retrouvez la collection sur Farfetch.

NuméroNews