Advertising
Advertising
03 Avril

La garde-robe de Grace Kelly exposée au musée Christian Dior

 

Du 27 avril au 19 novembre, l’exposition “Grace de Monaco, princesse en Dior” au musée Christian Dior rassemble près de 90 pièces issues de la garde-robe de Grace Kelly (1929-1982) et rappelle la fidélité de l’actrice à Marc Bohan, illustre couturier de la maison Dior.

Par Yasmine Lahrichi

© Christian Dior.
1/6
© Christian Dior.
2/6
© Christian Dior.
3/6
© Christian Dior.
4/6
© Christian Dior.
5/6
© Christian Dior.
6/6
© Christian Dior.
© Christian Dior.
© Christian Dior.
© Christian Dior.
© Christian Dior.
© Christian Dior.
  • Derrière chaque icône, il y a un couturier. Des relations particulières comme celles qu’entretenaient Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy, Jacky Kennedy et Oleg Cassini mais aussi l’actrice Grace Kelly – devenue princesse de Monaco en 1956 –, et Marc Bohan, couturier nommé directeur artistique de la maison Dior après le renvoi d’Yves Saint Laurent en 1960.

     

    L’histoire d’amour entre Grace Kelly et Dior débute au milieu des années 50. À cette époque, Christian Dior préside encore la maison. En 1956, le couturier lui confectionne la robe qu’elle portera lors du bal de ses fiançailles avec le prince Rainer III de Monaco – une fête organisée au sein de sa demeure familiale à Waldorf-Astoria (New York). Très vite, la princesse se lie d’amitié avec Marc Bohan, troisième directeur artistique de Christian Dior Haute Couture (le prêt-à-porter débutera en 1967). Pendant près de 30 ans, le designer lui sera fidèle, maître d’un vestiaire royal adapté aux exigences de son temps : robes d’apparat en mousseline, en plume ou brodées de fleurs, tailleurs en tweed, robes blouses…

     

    Pour l’exposition Grace de Monaco, princesse en Dior, le musée Christian Dior rassemble près de 90 pièces issues de la garde-robe de Grace Kelly. Il y a quelques mois, elles reposaient encore au Palais Princier de Monaco. Aux côtés de ces pièces de prestige, de nombreuses photographies, des reportages, des extraits de films mais aussi les dessins réalisés par André Levasseur. Le décorateur, costumier et assistant de Christian Dior avait notamment conçu les décors de fêtes du mariage princier unissant Grace Kelly et le prince Rainier, le 19 avril 1956.

     

     

    Exposition “Grace de Monaco, princesse en Dior”, du 27 avril et 17 novembre, Musée Christian Dior, 1 rue d’Estouteville, Villa Les Rhumbs, 50400, GRANVILLE.

  • Derrière chaque icône, il y a un couturier. Des relations particulières comme celles qu’entretenaient Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy, Jacky Kennedy et Oleg Cassini mais aussi l’actrice Grace Kelly – devenue princesse de Monaco en 1956 –, et Marc Bohan, couturier nommé directeur artistique de la maison Dior après le renvoi d’Yves Saint Laurent en 1960.

     

    L’histoire d’amour entre Grace Kelly et Dior débute au milieu des années 50. À cette époque, Christian Dior préside encore la maison. En 1956, le couturier lui confectionne la robe qu’elle portera lors du bal de ses fiançailles avec le prince Rainer III de Monaco – une fête organisée au sein de sa demeure familiale à Waldorf-Astoria (New York). Très vite, la princesse se lie d’amitié avec Marc Bohan, troisième directeur artistique de Christian Dior Haute Couture (le prêt-à-porter débutera en 1967). Pendant près de 30 ans, le designer lui sera fidèle, maître d’un vestiaire royal adapté aux exigences de son temps : robes d’apparat en mousseline, en plume ou brodées de fleurs, tailleurs en tweed, robes blouses…

     

    Pour l’exposition Grace de Monaco, princesse en Dior, le musée Christian Dior rassemble près de 90 pièces issues de la garde-robe de Grace Kelly. Il y a quelques mois, elles reposaient encore au Palais Princier de Monaco. Aux côtés de ces pièces de prestige, de nombreuses photographies, des reportages, des extraits de films mais aussi les dessins réalisés par André Levasseur. Le décorateur, costumier et assistant de Christian Dior avait notamment conçu les décors de fêtes du mariage princier unissant Grace Kelly et le prince Rainier, le 19 avril 1956.

     

     

    Exposition “Grace de Monaco, princesse en Dior”, du 27 avril et 17 novembre, Musée Christian Dior, 1 rue d’Estouteville, Villa Les Rhumbs, 50400, GRANVILLE.

  • Derrière chaque icône, il y a un couturier. Des relations particulières comme celles qu’entretenaient Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy, Jacky Kennedy et Oleg Cassini mais aussi l’actrice Grace Kelly – devenue princesse de Monaco en 1956 –, et Marc Bohan, couturier nommé directeur artistique de la maison Dior après le renvoi d’Yves Saint Laurent en 1960.

     

    L’histoire d’amour entre Grace Kelly et Dior débute au milieu des années 50. À cette époque, Christian Dior préside encore la maison. En 1956, le couturier lui confectionne la robe qu’elle portera lors du bal de ses fiançailles avec le prince Rainer III de Monaco – une fête organisée au sein de sa demeure familiale à Waldorf-Astoria (New York). Très vite, la princesse se lie d’amitié avec Marc Bohan, troisième directeur artistique de Christian Dior Haute Couture (le prêt-à-porter débutera en 1967). Pendant près de 30 ans, le designer lui sera fidèle, maître d’un vestiaire royal adapté aux exigences de son temps : robes d’apparat en mousseline, en plume ou brodées de fleurs, tailleurs en tweed, robes blouses…

     

    Pour l’exposition Grace de Monaco, princesse en Dior, le musée Christian Dior rassemble près de 90 pièces issues de la garde-robe de Grace Kelly. Il y a quelques mois, elles reposaient encore au Palais Princier de Monaco. Aux côtés de ces pièces de prestige, de nombreuses photographies, des reportages, des extraits de films mais aussi les dessins réalisés par André Levasseur. Le décorateur, costumier et assistant de Christian Dior avait notamment conçu les décors de fêtes du mariage princier unissant Grace Kelly et le prince Rainier, le 19 avril 1956.

     

     

    Exposition “Grace de Monaco, princesse en Dior”, du 27 avril et 17 novembre, Musée Christian Dior, 1 rue d’Estouteville, Villa Les Rhumbs, 50400, GRANVILLE.

  • Derrière chaque icône, il y a un couturier. Des relations particulières comme celles qu’entretenaient Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy, Jacky Kennedy et Oleg Cassini mais aussi l’actrice Grace Kelly – devenue princesse de Monaco en 1956 –, et Marc Bohan, couturier nommé directeur artistique de la maison Dior après le renvoi d’Yves Saint Laurent en 1960.

     

    L’histoire d’amour entre Grace Kelly et Dior débute au milieu des années 50. À cette époque, Christian Dior préside encore la maison. En 1956, le couturier lui confectionne la robe qu’elle portera lors du bal de ses fiançailles avec le prince Rainer III de Monaco – une fête organisée au sein de sa demeure familiale à Waldorf-Astoria (New York). Très vite, la princesse se lie d’amitié avec Marc Bohan, troisième directeur artistique de Christian Dior Haute Couture (le prêt-à-porter débutera en 1967). Pendant près de 30 ans, le designer lui sera fidèle, maître d’un vestiaire royal adapté aux exigences de son temps : robes d’apparat en mousseline, en plume ou brodées de fleurs, tailleurs en tweed, robes blouses…

     

    Pour l’exposition Grace de Monaco, princesse en Dior, le musée Christian Dior rassemble près de 90 pièces issues de la garde-robe de Grace Kelly. Il y a quelques mois, elles reposaient encore au Palais Princier de Monaco. Aux côtés de ces pièces de prestige, de nombreuses photographies, des reportages, des extraits de films mais aussi les dessins réalisés par André Levasseur. Le décorateur, costumier et assistant de Christian Dior avait notamment conçu les décors de fêtes du mariage princier unissant Grace Kelly et le prince Rainier, le 19 avril 1956.

     

     

    Exposition “Grace de Monaco, princesse en Dior”, du 27 avril et 17 novembre, Musée Christian Dior, 1 rue d’Estouteville, Villa Les Rhumbs, 50400, GRANVILLE.

  • Derrière chaque icône, il y a un couturier. Des relations particulières comme celles qu’entretenaient Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy, Jacky Kennedy et Oleg Cassini mais aussi l’actrice Grace Kelly – devenue princesse de Monaco en 1956 –, et Marc Bohan, couturier nommé directeur artistique de la maison Dior après le renvoi d’Yves Saint Laurent en 1960.

     

    L’histoire d’amour entre Grace Kelly et Dior débute au milieu des années 50. À cette époque, Christian Dior préside encore la maison. En 1956, le couturier lui confectionne la robe qu’elle portera lors du bal de ses fiançailles avec le prince Rainer III de Monaco – une fête organisée au sein de sa demeure familiale à Waldorf-Astoria (New York). Très vite, la princesse se lie d’amitié avec Marc Bohan, troisième directeur artistique de Christian Dior Haute Couture (le prêt-à-porter débutera en 1967). Pendant près de 30 ans, le designer lui sera fidèle, maître d’un vestiaire royal adapté aux exigences de son temps : robes d’apparat en mousseline, en plume ou brodées de fleurs, tailleurs en tweed, robes blouses…

     

    Pour l’exposition Grace de Monaco, princesse en Dior, le musée Christian Dior rassemble près de 90 pièces issues de la garde-robe de Grace Kelly. Il y a quelques mois, elles reposaient encore au Palais Princier de Monaco. Aux côtés de ces pièces de prestige, de nombreuses photographies, des reportages, des extraits de films mais aussi les dessins réalisés par André Levasseur. Le décorateur, costumier et assistant de Christian Dior avait notamment conçu les décors de fêtes du mariage princier unissant Grace Kelly et le prince Rainier, le 19 avril 1956.

     

     

    Exposition “Grace de Monaco, princesse en Dior”, du 27 avril et 17 novembre, Musée Christian Dior, 1 rue d’Estouteville, Villa Les Rhumbs, 50400, GRANVILLE.

  • Derrière chaque icône, il y a un couturier. Des relations particulières comme celles qu’entretenaient Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy, Jacky Kennedy et Oleg Cassini mais aussi l’actrice Grace Kelly – devenue princesse de Monaco en 1956 –, et Marc Bohan, couturier nommé directeur artistique de la maison Dior après le renvoi d’Yves Saint Laurent en 1960.

     

    L’histoire d’amour entre Grace Kelly et Dior débute au milieu des années 50. À cette époque, Christian Dior préside encore la maison. En 1956, le couturier lui confectionne la robe qu’elle portera lors du bal de ses fiançailles avec le prince Rainer III de Monaco – une fête organisée au sein de sa demeure familiale à Waldorf-Astoria (New York). Très vite, la princesse se lie d’amitié avec Marc Bohan, troisième directeur artistique de Christian Dior Haute Couture (le prêt-à-porter débutera en 1967). Pendant près de 30 ans, le designer lui sera fidèle, maître d’un vestiaire royal adapté aux exigences de son temps : robes d’apparat en mousseline, en plume ou brodées de fleurs, tailleurs en tweed, robes blouses…

     

    Pour l’exposition Grace de Monaco, princesse en Dior, le musée Christian Dior rassemble près de 90 pièces issues de la garde-robe de Grace Kelly. Il y a quelques mois, elles reposaient encore au Palais Princier de Monaco. Aux côtés de ces pièces de prestige, de nombreuses photographies, des reportages, des extraits de films mais aussi les dessins réalisés par André Levasseur. Le décorateur, costumier et assistant de Christian Dior avait notamment conçu les décors de fêtes du mariage princier unissant Grace Kelly et le prince Rainier, le 19 avril 1956.

     

     

    Exposition “Grace de Monaco, princesse en Dior”, du 27 avril et 17 novembre, Musée Christian Dior, 1 rue d’Estouteville, Villa Les Rhumbs, 50400, GRANVILLE.

Advertising
Advertising

NuméroNews