Advertising
31 Octobre

Rencontre avec Irina Shayk : “La mode reconnait enfin l’imperfection”

 

Des yeux immenses, des traits parfaits et une prestance exceptionnelle : Irina Shayk s’impose comme le top model de notre génération. Très présente sur les podiums lors de la dernière fashion week, elle a assisté en tant qu’invitée au défilé Intimissimi, label italien dont elle est l'égérie. Numéro l’a rencontrée.

 

par Léa Zetlaoui

  • Vous étiez très présente lors de la fashion week printemps-été 2020, quelle est votre meilleur souvenir ?

    Mon meilleur souvenir est le défilé Burberry “Evolution”. Je pense que nous passons tous par des phases d’évolution dans nos vies et ce défilé est comme spécial.

     

    Les choses ont beaucoup changé pour les femmes ces deux dernières années, l’avez-vous ressenti dans la mode ?

    Complètement. Je suis contente de ces changements dans la mode et de voir que les marques ne font plus appel uniquement à de jolies filles : elles voient au-delà et s’intéressent à la personnalité et au charisme. Par exemple, de voir toutes ces mannequins des années 90 comme Naomi Campbell ou Christie Turlington revenir sur les podium alors qu'elles ont commencé leurs carrières il y a vingt-cinq ans. On parle enfin de femmes sûres d’elles, belles et puissantes. Et je pense aussi que ces dernières années, la mode célèbre davantage la diversité et les différences : on ne voit plus uniquement des tailles 0 et des jolis visages dans les magazines et sur les podiums. Aujourd’hui, c’est une question de silhouettes et la mode reconnait enfin l’imperfection comme une vraie beauté.

     

    Vous incarnez la marque Intimissimi, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

    Intimissimi m’a découvert à Moscou il y a plus de 12 ans. J’ai été le visage de la marque puis une ambassadrice et aujourd’hui, je les considère vraiment comme ma famille. Auprès d’eux, j’ai appris énormément sur la confiance en soi, en son corps ou comment être mannequin lingerie. Incarner une marque depuis plus de 10 ans est une expérience formidable.

     

    Comment est-ce pour un mannequin d’assister à un défilé sans y participer ?

    C’est génial. Quand on défile, on ne voit jamais toute la collection et les performances. Ce défilé Intimissimi est très excitant avec son “cabaret” et promet plein de surprises…

     

    Vous êtes née en Russie, avez-vous toujours un lien culturel avec ce pays ?

    Tout dans ma vie est influencée par mon pays : je parle russe à ma fille, je mange des plats russes, mes amis sont russes et je regarde la télévision russe ! Je célèbre même le nouvel an ainsi que le Noël russe. Comme on dit, vous pouvez “enlever la fille de Russie mais pas la Russie de la fille”.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising