Advertising
Advertising
16 Janvier

Un verre de vin entre amis pour présenter la dernière collection J.M. Weston

 

Au sein du Café de l'Époque, ce mardi 15 janvier 2019, le directeur artistique de J.M. Weston, Olivier Saillard, s'est livré à une performance aussi fine d'esprit que drôle pour présenter sa dernière collection de chaussures. 

Photo par Mehdi Mendas

1/15
2/15
3/15
4/15
5/15
6/15
7/15
8/15
9/15
10/15
11/15
12/15
13/15
14/15
15/15
  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

  • Nommé directeur artistique de J.M. Weston en 2018, Olivier Saillard ne tardait pas faire parler de la maison avec son “Défilé pour 27 chaussures”, une performance de danse chorégraphiée par Mathilde Monnier qui présentait sa première collection de chaussures au Grand Palais.

     

    Avec sa collection “Commandes très spéciales”, présentée le mardi 15 janvier 2019 au sein du Café de l’Époque, bistrot parisien très fréquenté du 1er arrondissement, l’ancien directeur du Palais Galliera continue de surprendre les invités gentiment attablés, verre de rouge à la main et ravitaillés de radis et œufs mayonnaise.

     

    Célèbre pour ses performances iconoclastes, Olivier Saillard présente ses 17 nouveaux modèles d’exception avec l’esprit et l’humour qui le caractérisent. “J’ai voulu créer une collection particulière qui soit également l’occasion de passer un moment collectif, joyeux et tendre. Ce qui se raconte autour d’un café ou d’un plat n’est pas toujours à prendre au pied de la lettre, mais on peut refaire le monde en prenant un verre. J’avais envie de réunir les amis de Weston, librement et poétiquement ”, explique Olivier Saillard.

     

    Entre jeux de mots et traits d’esprit, plaisanteries et gentilles moqueries, ils convoquent l’esprit du défunt J.M. Weston (personnage fictif puisque le fondateur de la maison, Édouard Blanchard, est français) pour décrire ces créations exceptionnelles. Brodées par la maison Lesage, patinés, peints à la main ou encore agrémentés de poèmes, les modèles J.M. Weston convoquent ici l’excellence de l’artisanat français. Un joli contrepied à l’abondance de baskets aperçues sur les podiums.

     

                               

                

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising