Réinventé à plusieurs reprises ces dernières années par des artistes novateurs – parmi lesquels Betty Mariani ou David Wiseman – le lady Dior ressurgit cette saison, tout en broderie. Offert par Bernadette Chirac à la princesse Diana en 1995, ce petit sac à main carré est devenu l’accessoire le plus iconique de la maison. La collection de prêt-à-porter printemps été 2020 réinvente cette pièce historique et donne naissance au Lady D-Lite.

 

Ce nouveau modèle est réinterprété et recouvert d’un cannage brodé, un des motifs favoris de Christian Dior. Il sera disponible dans quatre couleurs liées à l’histoire de la maison : rose poudré, gris perle, beige et noir, qui teintent les créations de l’avenue Montaigne depuis 1947. Comme pour le Dior Book Tote, Maria Grazia Chiuri rend hommage au fondateur de la maison dont le nom figure au centre de cette pièce, comme un ornement. Suspendus à l’une des anses, les charms, sont autant de gris-gris, clin d’œil au couturier superstitieux. Entièrement brodé, le Lady D-Lite témoigne du savoir-faire unique des ateliers de la maison. Cet accessoire romantique est immortalisé par la photographe Charlotte Hadden dans une campagne mélancolique. Il sera personnalisable dans les pop-up stores de Londres, Milan, Paris, Tsum, Koweit, Dubaï et Stoleshnikov.