Veuve noire, maison hantée ou bien invasion d’extraterrestresNicolas Ghesquière s’est plongé dans l’horreur pour la collection pre-fall 2020 de Louis Vuitton. Après une collection capsule en collaboration avec le jeu vidéo League of Legends, la passion du créateur pour la science-fiction n’est plus un secret. Avec un casting cinq étoiles, le Français imagine aujourd’hui une collection directement inspirée des couvertures de plusieurs classiques de la littérature horrifiques. “Plus rien ne sera pareil une fois que vous l’aurez lu !” peut-on lire sur la couverture de Secret Spell, qui réunit les acteurs Billie Lourd et Cody Fern, de la géniale série American Horror Story. 

    

De l’actrice Léa Seydoux — égérie Louis Vuitton — au producteur Woodkid en passant par la star de Game of Thrones Sophie Turner, les célébrités vêtues des créations hybrides chères à Nicolas Ghesquière sont photographiées par la New-Yorkaise Collier Schorr. Mêlant fiction et réalité, le créateur a transformé les couvertures des célèbres romans de William Peter Blatty — auteur de l’Exorciste — en illustrations imprimées sur les tee-shirts de la collection. "William Peter Blatty, qui a écrit L'Exorciste, nous a donné les droits d'impression de la couverture du livre. C'est là que tout a commencé", explique-t-il.

 

Friand du mélange de genre, Nicolas Ghesquière ose les grands écarts entre le sportswear et le tailoring : en témoigne la blouse baroque de Doona Bae, associée avec un pantalon beige orné de deux bandes bleues sur les côtés. En outre, cinq ans après son entrée chez Louis Vuitton, il prouve une nouvelle fois son amour pour les anachronismes. Les tee-shirts aux imprimés horrifiques sont portés avec des débardeurs en sequins ainsi qu’avec des après-skis.