10


Commandez-le
Numéro
24 Thierry Mugler nous a quittés : parcours d'un immense créateur

Thierry Mugler nous a quittés : parcours d'un immense créateur

Mode

L’immense créateur Thierry Mugler nous a quittés ce dimanche 23 janvier 2022. Il s’était inspiré de son passé de danseur pour impulser dans la mode l’idée novatrice de défilés-spectacles inoubliables. Tour à tour designer, photographe, metteur en scène, ce visionnaire a collaboré avec les esprits les plus créatifs de son époque. Des années  70 aux années  2000, de Jerry Hall à Pat Cleveland et Iman, son imaginaire foisonnant a transformé ses muses mythiques en super-héroïnes éternelles. Rebaptisé Manfred Thierry Mugler, le directeur artistique était depuis réapparu en metteur en scène de music-hall. Il était célébré depuis le 30 septembre 2021 au musée des Arts décoratifs avec une exposition flamboyante….

Manfred Thierry Mugler par Dominique Issermann. Photographie publiée dans Numéro Homme #34 Manfred Thierry Mugler par Dominique Issermann. Photographie publiée dans Numéro Homme #34
Manfred Thierry Mugler par Dominique Issermann. Photographie publiée dans Numéro Homme #34

Thierry est parti là-haut relooker les anges et les démons. Le ciel était sa couleur. Il est parti à son apogée, pendant sa super exposition au Musée des Arts Décoratifs de Paris et au début de la Fashion Week couture. Respect !” Nous confiait Jean Paul Gaultier à l’annonce de sa disparition.

 

 

Manfred Thierry Mugler était l’un des créateurs de mode les plus marquants de notre siècle : pendant 30 ans, il aura déployé, collection après collection, sa vision avant-gardiste de la mode. Avec lui est apparue une femme puissante et sulfureuse à la silhouette structurée instantanément reconnaissable : taille très fine et corsetée, épaules larges, hanches et poitrines soulignées. Initialement destiné à devenir danseur de ballet, le jeune Thierry Mugler a finalement transcrit son amour du corps dans la conception de vêtements. À force d’audace et de persévérance, ce perfectionniste crée en 1973 sa première collection Café de Paris, et organise deux ans plus tard son tout premier défilé avec encore de maigres moyens.

 

 

La mode permet de raconter des histoires, tout comme un spectacle ou des photographies. La mode est un art unique, proche de l’humain, en mouvement, en 3D, silencieux mais très éloquent. Je suis un metteur en scène, je vois la mode de haut, de loin, je prends en compte tout le contexte. C’est pour ça que j’ai mis la mode en musique, en scène, en action, en saynètes.” Manfred Thierry Mugler

 

Extravagante, sexy et parfois irrévérencieuse, “sa mode se conjugue au superlatif ”, écrit Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du musée des Beaux-Arts de Montréal. “Chapeaux surdimensionnés, perruques fluo, (…) poitrine aérodynamique, robes moulées, corsets rutilants, décolleté-fesses”, autant de caractéristiques qui dessinent le style Mugler. Chez lui, la féminité se veut frontale et entièrement assumée : dès son premier total look en 1979, ses pièces guident la femme vers son émancipation à travers l’affirmation d’un corps cuirassé indéniablement résistant aux affronts de la société. Au-delà des silhouettes, sa virtuosité s’illustre également dans son utilisation de nombreux matériaux non conventionnels : en adaptant le caoutchouc, le chrome, la résine ou le Plexiglas aux formes du corps, le créateur marque un véritable tournant technique dans la mode des années 80-90, qui s’éloigne peu à peu du portable pour s’approcher du fantasme. Son regard affûté y mêle alors une sensualité libérée à l’univers de la science-fiction et au futurisme. Avec lui, incontestablement, la mode s'inscrit dans l'art.

 

 

J’ai été très inspiré par les superwomen, héroïnes et combattantes qui ont défilé pour moi et qui incarnaient mes personnages. Certaines étaient déjà des bêtes de scène. Il n’y avait pas vraiment de répétitions, mais je leur faisais écouter la musique du défilé, qui, plusieurs fois, changeait brusquement de ton. Ensuite, j’ajoutais des jingles, des corbeaux, des cloches, et tout à coup les filles, par exemple, se mettaient à marcher au ralenti. J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer Jerry Hall, Cyd Charisse ou encore Pat Cleveland, qui était une vraie poétesse de l’interprétation. J’étais médusé par l’assurance des femmes comme Katoucha, Dauphine de Jerphanion ou Violeta Sanchez. C’étaient des virtuoses de cet art du catwalk : marcher est une chose bien plus extraordinaire qu’on ne croit, surtout quand on est sur des talons hauts et aveuglé par des flashs…” Manfred Thierry Mugler

 

 

Après deux décennies de profusion et de succès, le créateur tire sa révérence en 2001 en présentant sa dernière collection de prêt-à-porter. Son riche héritage ne cessera d’être revisité par des créateurs revendiquant son influence, ainsi que de nombreux artistes telles Lady Gaga, Beyoncé ou Cardi B, qui y puisent encore aujourd’hui leurs tenues.