244


Commandez-le
Numéro
07 Oulaya Amamra et Sandor Funtek vivent une relation toxique pour Miu Miu

Oulaya Amamra et Sandor Funtek vivent une relation toxique pour Miu Miu

MODE

Pour la vingt-deuxième édition de son projet Women's Tales — une carte blanche donnée à des femmes réalisatrices —, la maison Miu Miu a invité la cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania à réaliser un court-métrage. Intitulé I and the stupid boy, il a été présenté pour la première fois à la Mostra de Venise, et dénonce les relations toxiques et le harcèlement de rue.

Après avoir diffusé le court-métrage de la cinéaste philippine transgenre Isabel Sandoval en février dernier dans le cadre de son projet Women’s Tales (lancé en 2011), Miu Miu dévoile un nouveau film, toujours sur le thème de la femme du 21e siècle et de ses enjeux. Après une multitude de réalisatrices d'envergures et d'horizons différents, dont Agnès Varda, Chloë Sevigny, Haifaa Al-Mansour, Ava DuVernay, Lynne Ramsay ou Mati Diop, c’est au tour de la Tunisienne Kaouther Ben Hania (La Belle et la Meutre, L’Homme qui a vendu sa peau, premier film tunisien sélectionné aux Oscars) de proposer un court-métrage inédit. Présenté le 4 septembre dernier dans la section Venice Days à la Mostra de Venise, il met en scène les acteurs français Oulaya Amamra (César du meilleur espoir féminin dans Divines en 2017) et Sandor Funtek (La vie d’Adèle, Noces, Suprêmes) dans une vidéo de treize minutes. Le court-métrage raconte l’histoire de Nora, jeune femme confiante et extravagante, qui se prépare pour son premier date avec un homme rencontré sur une application.

 

Entièrement habillée en Miu Miu, avec un chemisier en dentelle court, un jogging gris et une paire de sandales à talons, elle marche à travers un immeuble abandonné pour rejoindre son date, et croise Kevin, son ex, qui s’arrête et commence à lui parler. Très vite, il devient agressif et lui vole son téléphone, et tombe alors sur les messages avec l’homme en question, incluant des photos intimes de Nora. Il lui crie dessus, se montre jaloux et part avec son téléphone. S’en suit alors une course-poursuite difficile, puisque la tenue de la jeune femme “ne l’aide pas” à poursuivre Kevin, d’après la réalisatrice. “Elle a du sex-appeal, elle veut être cool. J’aime cette contradiction”, affirme t-elle. Nommé I and the stupid boy, le court-métrage dénonce de nombreuses problématiques auxquelles les femmes doivent faire face : la jalousie maladive, les relations toxiques mais aussi la technologie et l’intimité, car comme le dit Kaouther Ben Hania, “les secrets sont facilement révélés en un seul clic”.

 

I and the stupid boy (2021) de Kaouther Ben Hania, court-métrage réalisé pour le projet Women’s Tales de Miu Miu, disponible.