30 Janvier

Miu Miu nous embarque dans une réplique d’une ville irakienne avec son nouveau court-métrage

 

Après seize courts-métrages Women’s Tales initiés par Miu Miu et réalisés par les cinéastes les plus en vogue, c’est au tour d’Hailey Gates de se placer derrière la caméra pour le dix-septième de la série. Il s’intitule Shako Mako.

 

Découvrez les précédents épisodes de Women’s Tales.

Par Ophélie Manya

Episode 17 des Women's Tales de Miu Miu : "Shako Mako", réalisé par Hailey Gates

"Shako Mako", "Quoi de neuf ?" en arabe. Car c’est en Irak que se déroule l’action du court métrage d’Hailey Gates. Du moins, c’est ce qu’elle veut d’abord faire croire à ses spectateurs. Farah, une vendeuse de pains, marche dans les rues d’une petite ville du Moyen-Orient quand un véhicule militaire américain entouré de soldat passe lentement à côté d’elle. Un instant de silence. Une explosion. Des civils recouverts de sang. L’horreur de la guerre dévastatrice bouleverse encore une fois le quotidien de la jeune femme. Mais ce que l’on voit n’est pas la réalité. En fait, Farah est un personnage inventé de toute pièce pour les besoins d’un film. Nous sommes sur un lieu de tournage, loin de l’Irak, dans une réplique de village érigée sur la base militaire de Fort Irwin en Californie, pour entrainer les troupes américaines.

Photos par Brigitte Lacombe

Photos par Brigitte Lacombe

Une actrice de choix

 

Dans le rôle de Farah, Laila, une actrice en devenir. Laila, ambitieuse, pense que ses talents d’actrice sont sous-estimés ici, où elle ne joue que des rôles de figurantes. Décidée à prendre sa vie en main, Laila élabore un plan pour échapper à cette routine…  Actrice depuis près de vingt ans, Alia Shawkat incarne justement Laila, un personnage auquel elle s’identifie facilement de par ses origines. Alia est né d’un père iraquien et son rôle dans Shako Mako, elle en a toujours rêvé : "Je suis vraiment chanceuse de pouvoir me lier à mon héritage à travers ce rôle en parlant arabe avec d’autres personnes et en apprenant à nouer le hijab traditionnel". Amie de longue date de Hailey Gates, les deux femmes se sont rencontrées lors d’une projection cinématographique, c’est tout naturellement que la réalisatrice s’est alors tournée vers elle pour ce rôle... sur mesure. Alia Shawkat illustre le thème de Shako Mako : l’opposition trouble entre la réalité et les représentations liées à un imaginaire : "Tu es vraiment Iraquienne ? Alors pourquoi tu as toutes ces taches de rousseurs sur le visage ?" lui demande une femme dans le court métrage. Une question à laquelle l’actrice a souvent été confrontée.

Photos par Brigitte Lacombe

Photos par Brigitte Lacombe

Hailey Gates, réalisatrice aux multiples casquettes

 

Pour ce court métrage, Hailey Gates, journaliste, a choisi un sujet qu’elle connait bien. Elle a animé la série documentaire Viceland States of Undress pour laquelle elle voyageait dans le monde entier, souvent dans des zones de conflit comme l’Irak. Actrice, elle a joué dans le reboot de David Lynch, Twin Peaks : The Return, ainsi que dans le film Ricki and the Flash aux cotés de Meryl Streep. Elle a également été mannequin en 2015 pour la campagne Miu Miu Subjective reality. Coïncidence, c’est exactement là où nous emmène son court métrage réalisé pour la maison italienne : "Je me suis passionnée pour les personnes qui jouent un rôle, mais dans la vraie vie, et pour l'impact que cela a sur leur mental et leur état émotionnel." La caméra d’Hailey Gates souligne la proximité de ces bases d’entrainement militaire avec la télé-réalité :  "Ce type d'exercice militaire a été inventé par un producteur télé. J'ai trouvé extrêmement intéressant que l'on forme des militaires pour leur départ en Irak dans un cadre totalement hollywoodesque."

 

 

Découvrez les précédents épisodes de Women’s Tales.  

Photos par Brigitte Lacombe

NuméroNews