222


Commandez-le
Numéro
13

Du radeau au cerf-volant, Craig Green dévoile pour Moncler un vestiaire entre terre et mer

Mode

Invité à nouveau par Moncler dans le cadre de son programme Moncler Genius, le créateur britannique Craig Green propose dans sa collection printemps-été 2021 pour le label italien un vestiaire d'extérieur paré pour affronter la brise marine, entre parkas coupe-vent, blousons-doudounes hybrides et pantalons en nylon.

1/11

Trois étonnants navires fendent les flots d’une mer inconnue. Vus du ciel, leurs flottants incurvés, leurs bouées symétriques, leur discrète ossature, mais aussi les gilets et casques de leurs quatre marins dessinent sur l’eau une silhouette organique qui rappellerait presque un corps. Les mots “Moncler” en haut et “Craig Green” en bas signent sur ces trois images ambiguës une nouvelle collaboration entre terre, ciel et mer. Invité une fois de plus par le label italien à réaliser pour lui une collection de vêtements d'extérieur, entre outerwear et workwear, le créateur britannique continue d’y décliner ses grands thèmes favoris : le rapport de l’être humain à son environnement, le voyage, mais aussi la fusion du corps avec son mode de transport et de circulation, qu’il soit aérien, nautique ou terrestre.


En résultent des silhouettes parées pour affronter vents et marées, dont les matières techniques mais légères restent fidèles à la saison pour lesquelles elles ont été pensées, le printemps-été 2021. Ainsi, les parkas longues, blousons à capuche et pantalons droits sont coupés dans des cotons et nylons fins, ajustés au corps par des élastiques. Pour épaissir les hauts de quelques unes de ses vestes, Craig Green n’hésite pas à ajouter son matelassé caractéristique également emblématique des doudounes Moncler, que le créateur a déjà réinterprétées à plusieurs reprises. Au blanc qu’il affectionne tant, le Britannique marie ici le rouge, qu’il décline dans des ensembles monochromes également kakis ou bleu marine, décorés sur le dos par des dessins abstraits symétriques proches de ceux de ses étranges bateaux. D’ailleurs, le regard sculptural et expérimental du créateur sur le corps se matérialise ici dans de nouvelles structures en toile baleinée, maintenues à l’arrière des mannequins telles des cerfs-volants ou les voiles d’un trois-mâts.

 

Cette nouvelle collaboration entre Moncler et Craig Green est loin d’être une première. Dès l’automne-hiver 2017, le label italien s’adjoint les services du jeune prodige de la mode britannique pour une première collection capsule, avant de créer en février 2018 son programme Moncler Genius, invitant différents créateurs – dont Craig Green – à réinterpréter la célèbre doudoune à travers des collections lancées toutes les six semaines sous forme de drops. Créatif et inclusif afin de parler à tous les styles et toutes les générations, ce projet a mobilisé des personnalités majeures de l'industrie de la mode aux visions très différentes, du directeur artistique de Valentino Pierpaolo Piccioli à celui de Givenchy Matthew Williams, en passant par Simone Rocha, Richard Quinn ou encore Jonathan Anderson, dont la dernière collection pour Moncler disponible depuis quelques semaines prend elle aussi pour inspiration le monde nautique. Évoquant quant à elle tantôt des piscines, matelas gonflables et radeaux de survie, tantôt divers types d’uniformes, les pièces imaginées par Craig Green pour le label éponyme ont au fil des collections affirmé la singularité de sa vision, qu’il développe également à travers sa propre griffe à son nom depuis 2012.

 

 

La collection 5 Moncler Craig Green est disponible sur le site du label.

5 MONCLER CRAIG GREEN