Advertising
Advertising
29 Mai

La collaboration Moncler et Richard Quinn enfin disponible

 

Après sa collection réalisée par Simone Rocha, la maison Moncler vient de rendre disponible à la vente sa collaboration avec le créateur britannique Richard Quinn dans le cadre du projet Moncler Genius. Une proposition mêlant extravagance et inspirations rétro, fortement imprégnée des années 60 et 70.

Par Matthieu Jacquet

1/36
2/36
3/36
4/36
5/36
6/36
7/36
8/36
9/36
10/36
11/36
12/36
13/36
14/36
15/36
16/36
17/36
18/36
19/36
20/36
21/36
22/36
23/36
24/36
25/36
26/36
27/36
28/36
29/36
30/36
31/36
32/36
33/36
34/36
35/36
36/36
  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

  • Le 19 février dernier, la maison Moncler créait l’événement lors de la Fashion Week de Milan en présentant non moins de douze nouvelles collections. Dans le cadre du projet Moncler Genius, huit d’entre elles invitaient un jeune créateur de mode à s’emparer de l’identité de la maison pour une collaboration inédite,. Ainsi, cette présentation fut l’occasion de dévoiler, entre autres, une collection radicale et avant-gardiste signée par le Britannique Craig Green, des pièces plus féminines et romantiques par la créatrice irlandaise Simone Rocha, des silhouettes color-blocks non binaires par Jonathan Anderson ou encore une ligne sombre et streetwear par l’Américain Matthew Williams, fondateur du label Alyx.

     

    Après avoir commercialisé sa collaboration avec Simone Rocha au début du mois de mai, la maison Moncler met désormais en vente une autre de ces collections : celle imaginée par le créateur Richard Quinn. Du jeune label de ce Britannique, fondé il y a maintenant quatre ans, on retient une maîtrise toute particulière des imprimés floraux all-over, déclinés sur des ensembles intégraux s’étendant des chaussures à des masques couvrant le visage. Cet emploi démesuré du motif, mais également le goût de Richard Quinn pour l’expérimentation et son esprit rebelle sont autant de critères qui ont fait la particularité de la mode britannique, dont il honore indéniablement l’héritage avec panache.

     

    Pour Moncler, le créateur propose une collection d’une trentaine de silhouettes mêlant les formes rétro des mini-robes droites et mini-jupes de la fin des années 60 avec les imprimés fleuris contrastés des années 70, que l'on retrouvait jadis aussi bien sur les toiles cirées que sur les sacs ou encore le papier-peint. Ici, ces silhouettes sur lesquelles planent les ombres de Courrèges et Cardin se voient parfois gonflées par les tissus techniques rembourrées propres à la maison Moncler, proposant des robes ou combinaisons-doudounes où le vintage se mêle à l’expérimentation. A la fin de la collection, six ensembles intégraux aux volumes impressionnants, manches bouffantes et jupes corolles illustrent le goût de Richard Quinn pour l’extravagance. Une aventure réussie pour le créateur, dont des célébrités telles que Céline Dion et Shailene Woodley se sont d’ailleurs déjà montrées adeptes.

     

    8 Moncler Richard Quinn est disponible depuis le 28 mai dans les boutiques Moncler et sur moncler.com, ainsi que dans une sélection de boutiques à travers le monde.

8 Moncler x Richard Quinn : All looks video

8 Moncler x Richard Quinn : Walkthrough video

Advertising

NuméroNews