Advertising
27 Août

Nike et Sacai dévoilent enfin une nouvelle collection

 

Quatre ans après leur dernière collaboration, Nike, label américain de sportswear, et Sacai, celui japonais de mode avant-gardiste, reviennent avec une collection toujours aussi innovante et percutante. 

Par Léa Zetlaoui

Nouvelle collection Nike x Sacai
1/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
2/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
3/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
4/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
5/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
6/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
7/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
8/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
9/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
10/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
11/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
12/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
13/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
14/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
15/15
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
Nouvelle collection Nike x Sacai
  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

  • Si récemment Nike a brillament réussi à mixer mode et sportswear en conviant les créatrices Marine Serre, Yoon Ahn (Ambush), Christelle Kocher (Koché) et Erin Magee (MadeMe) à imaginer des pièces à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, ou encore Matthew M.Williams du label Alyx, ses collections pensées avec Chitose Abe, fondatrice du label Sacai, demeurent parmi les plus percutantes et innovantes. Près de quatre ans après avoir présenté sa seconde collection composée de pièces aux coupes et volumes hybrides, la créatrice japonaise prête une fois de plus sa vision avant-gardiste à Nike. 

     

    Dévoilée à l'occasion de l'US Open par la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, cette nouvelle collection capsule de 11 pièces de running réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédentes rencontres entre Nike et Sacai : des jeux de superpositions, drapés, découpes et reconstructions, des patchworks de matières et couleurs, des détournements de logos... Le tout ne saurait se départir d'un esprit couture et d'une recherche de la performance : la veste Widerunner devient une jupe volantée, le short Tiempo se pare de plissés, des empiècements ornent une brassière tandis que des femetures décalées habillent des vestes. A découvrir également, deux réinterprétations déjà cultes de la Blazer et de LDWaffle qui semblent composées de collages et superpositions. Une fois de plus, Chitose Abe prouve qu'elle maitrise comme nulle autre l'art de l'hybridation. 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising