Advertising
09 Décembre

Créez votre propre paire de sneakers Louis Vuitton

 

Le premier modèle personnalisable de Louis Vuitton, la sneaker Run Away propose un milliard de combinaisons possibles, une fabrication artisanale et une qualité exceptionnelle. Une basket ultra luxe aux possibilités infinies.

par Léa Zetlaoui

Les ateliers de Louis Vuitton par Sandroli à Fiesso en Italie
1/17
L'œuvre de Joana Vasconcelos dans les ateliers de Louis Vuitton à Fiesso en Italie
2/17
Les chaussures et sneakers homme Louis Vuitton
3/17
Les chaussures et sneakers femme Louis Vuitton
4/17
Les sneakers Rivoli ornées de cristaux
5/17
Les formes des souliers Louis Vuitton
6/17
Les éléments de fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
7/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
8/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
9/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
10/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
11/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
12/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
13/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
14/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
15/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
16/17
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
17/17
Les ateliers de Louis Vuitton par Sandroli à Fiesso en Italie
L'œuvre de Joana Vasconcelos dans les ateliers de Louis Vuitton à Fiesso en Italie
Les chaussures et sneakers homme Louis Vuitton
Les chaussures et sneakers femme Louis Vuitton
Les sneakers Rivoli ornées de cristaux
Les formes des souliers Louis Vuitton
Les éléments de fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”
  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

  • LV RUN AWAY, LA PREMIÈRE SNEAKER LOUIS VUITTON 

     

    Lancées en 1998 par Marc Jacobs, les chaussures Louis Vuitton font appel depuis toujours au savoir-faire italien du travail du cuir, réputé dans le monde entier. 

    C’est Kim Jones, directeur artistique des collections homme de la maison jusqu’en 2018 (désormais chez Dior), qui lance la Run Away, la première sneaker Louis Vuitton. Créé en 2015, ce modèle aux allures vintage ultra confortable, fabriqué dans les ateliers de souliers Louis Vuitton en Italie, s’inscrit dans la mouvance qui voit les marques de luxe investir les territoires streetwear et sportswear.  

    Le début d'une série de modèles cultes : en 2018, Nicolas Ghesquière, directeur artistique des collections femme de Louis Vuitton, lance la Archlight par avec son imposante semelle et son design rétro-futuriste. Puis en 2019, c'est Virgil Abloh (directeur artistique homme depuis 2018) qui met sur orbite la LV Trainer reconnaissable à ses lignes vintage inspirées des modèles de basket-ball, proposée cet hiver dans une version rétro-éclairée exclusive.

    Récemment arrivée dans l’univers de la sneaker, la maison parisienne se distingue aujourd’hui en proposant des créations qui repoussent les limites du genre à la fois en terme de design et d’innovation technique.  

     

La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”

LV RUN AWAY, LA SNEAKER AU MILLIARD DE POSSIBILITÉS

 

En février 2019, la maison franchit un nouveau cap en appliquant son service de personnalisation “Now Yours” à sa sneaker LV Run Away. 

Ce service permet de créer sa propre chaussure personnalisée : pour chaque élément constitutif (une quinzaine) de la LV Run Away, il est en effet possible de faire son propre choix de matière, de couleur et de motif. Teintes et aspect du cuir, toile Monogram ou non, couleur de la doublure, œillets, lacets, diverses parties de la semelle, languettes avant et arrière, talon… chaque partie est personnalisable.

À ce service de customisation déjà très précis s’ajoutent deux options encore plus exclusives – déjà proposées pour les sacs et malles de la maison : des bandes colorées avec initiales sur les côtés extérieurs ou un marquage à chaud sur la languette arrière.

Cet ensemble de combinaisons fait grimper à un milliard le nombre de modèles existants de LV Run Away. Et qui dit modèle personnalisé dit forcément fabrication soignée.

 

La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”

La fabrication de la LV Run Away “Now Yours”

DES SNEAKERS MADE IN ITALY 

 

C’est au sein même des manufactures de souliers Louis Vuitton à Fiesso dans la province de Venise que sont confectionnés les sneakers LV Run Away. Si la région est réputée historiquement pour son savoir-faire en matière de soulier, la conception des sneakers représente un véritable défi technique en termes de style, production et qualité, sans oublier une offre croissante qui nécessite une capacité de production toujours plus importante.

 

En 2009, la maison parisienne inaugure ses ateliers actuels, un espace de 14 000m2 aux allures de boîte à souliers, dessiné par l’agence d'architecture Sandrolini, qui réunit 4 espaces de production distincts (homme élégant, femme élégant, sneaker et car shoe), emploie près de 450 personnes et qui intègre toutes les étapes de la fabrication : prototypage, formes, tests qualitatifs, découpe, couture, assemblage, recherche et développement, marquage à chaud, le tout croisant artisanat et digitalisation pour obtenir le meilleur résultat possible.

 

Et tandis que les sneakers sont fabriquées dans un atelier réservé, la LV Run Away “Now Yours” est assemblée au sein de l’espace dédié aux chaussures et bénéficie d’un savoir-faire et d’une attention exceptionnels qui méritent bien les trois semaines d’attente pour obtenir sa paire. 

 

 

Cliquer sur ce lien pour créer votre propre paire de LV Run Away.

NuméroNews


Advertising