Advertising
20 Mars

Les podcasts Miu Miu : quand les femmes interrogent la société

 

Avec son podcast Miu Miu Musings, la maison italienne interroge notre rapport à la société actuelle via des conversations bienveillantes animées par des experts reconnus et des invités célèbres.

par Léa Zetlaoui

Miu Miu Musings – Podcast 1 London - "It's time to break up with our phones”
1/3
Miu Miu Musings – Podcast 2 New York - “We need to stop taking photographs”
2/3
Miu Miu Musings – Podcast 3 Pékin - “There is nothing original under the sun”
3/3
Miu Miu Musings – Podcast 1 London -
Miu Miu Musings – Podcast 2 New York - “We need to stop taking photographs”
Miu Miu Musings – Podcast 3 Pékin - “There is nothing original under the sun”
  • Il y a bientôt dix ans, Miu Miu inaugurait le programme Women’s Tales, une carte blanche donnée à des réalisatrices afin de célébrer la féminité à travers l'œil des femmes. Chloë Sevigny, Dakota Johnson, Agnès Varda, Zoë Cassavetes ou plus récemment Malgorzata Szumowska ont ainsi eu l'occasion de réaliser des court-métrages puissants, intimistes et poétiques.

     

    Depuis quelques semaines, la maison italienne donne une nouvelle voix aux femmes avec le lancement du podcast Miu Miu Musings, animé par l'écrivaine et éditrice Penny Martin, rédactrice en chef du magazine biannuel The Gentlewoman. Enregistrés à l'occasion de trois déjeuners-débats à New York, Londres et Pékin, les podcasts Miu Miu Musings abordent avec bienveillance et impertinence des sujets aussi variés que l'impact contemporain des téléphones portables (à Londres), la légitimité de la photographie (à New York) ou encore l'authenticité à notre époque (à Pékin).

     

    Invitées à participer à ces débats, des expertes telles que la journaliste Lauren Collins et la critique de design et auteure Alice Rawsthorn (Londres), l'écrivaine et experte en technologie Aminatou Sow et l'écrivaine et conservatrice Charlotte Cotton (New York), l'écrivaine et “podcastrice” Ann Friedman et l'artiste multimédia Rosey Chan (Pékin) ainsi que des personnalités comme la créatrice Bella Freud et l'influenceuse Susie Lau (Londres), l'actrice Tessa Thomson et la mannequin Hailey Gates (New York), la créatrice Angel Chen et la mannequin Estelle Chen (Pékin).

     

    Cliquez sur ce lien pour écouter

    les podcasts Miu Miu Musings.

  • Il y a bientôt dix ans, Miu Miu inaugurait le programme Women’s Tales, une carte blanche donnée à des réalisatrices afin de célébrer la féminité à travers l'œil des femmes. Chloë Sevigny, Dakota Johnson, Agnès Varda, Zoë Cassavetes ou plus récemment Malgorzata Szumowska ont ainsi eu l'occasion de réaliser des court-métrages puissants, intimistes et poétiques.

     

    Depuis quelques semaines, la maison italienne donne une nouvelle voix aux femmes avec le lancement du podcast Miu Miu Musings, animé par l'écrivaine et éditrice Penny Martin, rédactrice en chef du magazine biannuel The Gentlewoman. Enregistrés à l'occasion de trois déjeuners-débats à New York, Londres et Pékin, les podcasts Miu Miu Musings abordent avec bienveillance et impertinence des sujets aussi variés que l'impact contemporain des téléphones portables (à Londres), la légitimité de la photographie (à New York) ou encore l'authenticité à notre époque (à Pékin).

     

    Invitées à participer à ces débats, des expertes telles que la journaliste Lauren Collins et la critique de design et auteure Alice Rawsthorn (Londres), l'écrivaine et experte en technologie Aminatou Sow et l'écrivaine et conservatrice Charlotte Cotton (New York), l'écrivaine et “podcastrice” Ann Friedman et l'artiste multimédia Rosey Chan (Pékin) ainsi que des personnalités comme la créatrice Bella Freud et l'influenceuse Susie Lau (Londres), l'actrice Tessa Thomson et la mannequin Hailey Gates (New York), la créatrice Angel Chen et la mannequin Estelle Chen (Pékin).

     

    Cliquez sur ce lien pour écouter

    les podcasts Miu Miu Musings.

  • Il y a bientôt dix ans, Miu Miu inaugurait le programme Women’s Tales, une carte blanche donnée à des réalisatrices afin de célébrer la féminité à travers l'œil des femmes. Chloë Sevigny, Dakota Johnson, Agnès Varda, Zoë Cassavetes ou plus récemment Malgorzata Szumowska ont ainsi eu l'occasion de réaliser des court-métrages puissants, intimistes et poétiques.

     

    Depuis quelques semaines, la maison italienne donne une nouvelle voix aux femmes avec le lancement du podcast Miu Miu Musings, animé par l'écrivaine et éditrice Penny Martin, rédactrice en chef du magazine biannuel The Gentlewoman. Enregistrés à l'occasion de trois déjeuners-débats à New York, Londres et Pékin, les podcasts Miu Miu Musings abordent avec bienveillance et impertinence des sujets aussi variés que l'impact contemporain des téléphones portables (à Londres), la légitimité de la photographie (à New York) ou encore l'authenticité à notre époque (à Pékin).

     

    Invitées à participer à ces débats, des expertes telles que la journaliste Lauren Collins et la critique de design et auteure Alice Rawsthorn (Londres), l'écrivaine et experte en technologie Aminatou Sow et l'écrivaine et conservatrice Charlotte Cotton (New York), l'écrivaine et “podcastrice” Ann Friedman et l'artiste multimédia Rosey Chan (Pékin) ainsi que des personnalités comme la créatrice Bella Freud et l'influenceuse Susie Lau (Londres), l'actrice Tessa Thomson et la mannequin Hailey Gates (New York), la créatrice Angel Chen et la mannequin Estelle Chen (Pékin).

     

    Cliquez sur ce lien pour écouter

    les podcasts Miu Miu Musings.

Advertising

NuméroNews


Advertising