Advertising
952

Rihanna : portrait de la carte maîtresse de Puma

 

Rihanna brille autant par son talent musical que par son sens inné du style. Directrice artistique de la marque de sport Puma depuis 2014, la chanteuse lançait en février dernier sa propre ligne de vêtements, Fenty x Puma.

 

 

Elle a l’intelligence du vêtement. Son aplomb – on pourrait presque dire sa crânerie – impose les tenues les plus extravagantes. Égérie Balmain, puis Dior, couronnée d’un CFDA Award la consacrant icône de style de l’année 2014, Rihanna aurait pu se contenter de faire fructifier son aura stylistique en lançant une collection capsule avec une grande maison. Au lieu de cela, la star planétaire a décidé de voir plus grand. 

 

Sa dernière entreprise est donc une ligne de vêtements bien à elle placée dans le giron de la marque de sport Puma, griffée Fenty x Puma (Fenty étant le surnom de Rihanna). Rappelons qu’en 2014, la sublime jeune femme originaire de la Barbade a été nommée directrice artistique de la marque de sportswear. Avant de dévoiler sa première collection pour Fenty x Puma lors de la dernière Fashion Week new-yorkaise, “Riri” avait déjà conçu pour Puma une ligne de baskets compensées instantanément devenues cultes. Pour sa ligne Fenty x Puma, la pop star explore ses propres codes vestimentaires dans une variante noir corbeau très néogothique. La collection décline des sweat-shirts à capuche oversize, des jeans découpés et imprimés de slogans, des bottes haut perchées, des brassières de sport pour le soir et des tours de cou très années 90. 

Illustrations : Golgotha.

Photo : Darryl Richardson.

 

En ouverture du défilé apparaît la flamboyante Lexi Boling, autre héroïne des temps modernes, quoique moins célèbre. Elle porte un ample sweat-shirt noir, lacé sur le ventre, et des cuissardes blanches frappées de la marque Puma inscrite en caractères gothiques tremblés. Lexi Boling aurait très bien pu être la diva barbadienne en personne. On voit rarement des créateurs de mode travailler aussi explicitement pour eux-mêmes, d’autant qu’ils doivent généralement penser à l’ensemble du marché. “Je conçois des choses… de façon un peu égoïste”, reconnaît la star, une étincelle dans l’œil. “Je suis une styliste égoïste.

Mais la force d’attraction de Rihanna est telle que son style gangsta chic a tout simplement modelé le goût de sa génération. Avant même de lancer sa propre ligne de vêtements, la pop star avait donc déjà créé son propre marché. Si bien que l’on pourrait presque affirmer qu’elle est à l’origine du vent de sophistication qui souffle sur le streetwear. On note certes au passage des réminiscences “cross-genres” de Hood By Air ou quelques ressemblances avec des créations d’Alexander Wang… mais Rihanna semble être armée d’une solide vision. Fenty x Puma fait preuve de cohérence, et on peut parier que les ventes seront à la hauteur d’autres succès hype tels que Yeezy, Supreme ou les skateboards Palace.

 

Illustrations : Golgotha.

Photo : Darryl Richardson.

 

Face à la récente vague de célébrités devenues designers (Kanye West avant même Rihanna), une partie de l’industrie de la mode demeure sceptique, voire franchement hostile. L’argument étant que les stars du R’n’B accaparent l’attention médiatique au détriment de marques de jeunes créateurs encore anonymes, qui ont cruellement besoin d’exposition. Cependant, les critiques ne doivent pas oublier que le monde a changé. Les stars du rap et du R’n’B affichent leur passion pour la mode et déclenchent, à chacune de leurs apparitions, de véritables razzias dans les boutiques de vêtements – la doudoune Moncler et le pull gris Acne Studios que porte Drake dans la vidéo de son tube Hotline Bling ont rapidement été en rupture de stock. De plus, les codes vestimentaires ont changé, et le mix and match du luxe et du streetwear est devenu la règle. Icône de Dior et muse de Chanel, Rihanna elle-même n’a pas délaissé le sportswear, malgré son succès et les moyens financiers qui l’accompagnent. Sa ligne de vêtements lui permet aujourd’hui d’incarner encore un peu mieux la voix et les désirs de la jeunesse mondiale, en proposant un juste milieu démocratique entre le luxe et le sportswear de masse.

 

www.fr.puma.com

 

Par Nick Remsen 

5 questions à Ryan McMenamy, illustrateur pour De Fursac
596

5 questions à Ryan McMenamy, illustrateur pour De Fursac

Mode Jusqu’au 31 octobre, le label français De Fursac investit l'espace éphémère du Bon Marché avec un pop up dédié à sa ligne “casual”. Pour l'occasion, l'artiste new yorkais Ryan McMenamy a été invité à réaliser des illustrations de la collection exposées sur place, et sera présent ce week-end et le week-end suivant pour dessiner les clients de la boutique. Nous l'avons rencontré pour parler de ce projet.    Jusqu’au 31 octobre, le label français De Fursac investit l'espace éphémère du Bon Marché avec un pop up dédié à sa ligne “casual”. Pour l'occasion, l'artiste new yorkais Ryan McMenamy a été invité à réaliser des illustrations de la collection exposées sur place, et sera présent ce week-end et le week-end suivant pour dessiner les clients de la boutique. Nous l'avons rencontré pour parler de ce projet.   

La Converse se fait remixer par Ambush
1

La Converse se fait remixer par Ambush

Mode Après une collaboration avec Nike, Ambush s'attaque à la mythique Converse et en propose deux nouvelles versions. Après une collaboration avec Nike, Ambush s'attaque à la mythique Converse et en propose deux nouvelles versions.

Advertising
L'objet du jour : le sac Miu Confidential de Miu Miu
1

L'objet du jour : le sac Miu Confidential de Miu Miu

Accessoires Miu Miu dévoile son premier sac emblématique “Miu Confidential”, un modèle effronté et féminin, à l'image de la maison italienne.  Miu Miu dévoile son premier sac emblématique “Miu Confidential”, un modèle effronté et féminin, à l'image de la maison italienne. 

Chanel et Quai 36 célèbrent les Métiers d'Art sur les murs d'Aubervilliers
1

Chanel et Quai 36 célèbrent les Métiers d'Art sur les murs d'Aubervilliers

Mode Le mardi 8 octobre, Chanel et la maison de production Quai 36, spécialisée dans l'art urbain, présentaient à la porte d'Aubervilliers l'immense fresque de l'artiste Case qui célèbre les Métiers d'Art.  Le mardi 8 octobre, Chanel et la maison de production Quai 36, spécialisée dans l'art urbain, présentaient à la porte d'Aubervilliers l'immense fresque de l'artiste Case qui célèbre les Métiers d'Art. 

Le jour où Saint Laurent a habillé Quasimodo
866

Le jour où Saint Laurent a habillé Quasimodo

Mode Le 30 novembre, à Moulins, s’ouvre l’exposition “Couturiers de la danse”, elle revient sur un siècle de collaborations entre la danse et la haute couture. Numéro vous présente les plus marquantes. Aujourd’hui : Yves Saint Laurent pour “Notre Dame”, une pièce de Roland Petit interprétée à l'Opéra de Paris en 1965. Le 30 novembre, à Moulins, s’ouvre l’exposition “Couturiers de la danse”, elle revient sur un siècle de collaborations entre la danse et la haute couture. Numéro vous présente les plus marquantes. Aujourd’hui : Yves Saint Laurent pour “Notre Dame”, une pièce de Roland Petit interprétée à l'Opéra de Paris en 1965.

Richard Mille célèbre l'art contemporain à la Frieze
866

Richard Mille célèbre l'art contemporain à la Frieze

Montres Du 3 au 6 octobre à Londres, dans le cadre de la foire d'art contemporain Frieze London, la maison de haute horlogerie Richard Mille présentait une sélection de ses derniers modèles. L'occasion par sa présence pour la seconde année consécutive de manifester son soutien à la création artistique contemporaine, concrétisée notamment par la création d'une montre unique en collaboration avec le street artist Cyril Kongo. Du 3 au 6 octobre à Londres, dans le cadre de la foire d'art contemporain Frieze London, la maison de haute horlogerie Richard Mille présentait une sélection de ses derniers modèles. L'occasion par sa présence pour la seconde année consécutive de manifester son soutien à la création artistique contemporaine, concrétisée notamment par la création d'une montre unique en collaboration avec le street artist Cyril Kongo.



Advertising