Advertising
Advertising
19 Avril

Écrous, gourmettes et strass Swarovksi, à quoi ressemble la première collection de bijoux Off-White ?

 

Très attendue, la première collection de bijoux Off-White imaginée par Virgil Abloh voit enfin le jour.

Par La rédaction

Ligne "Arrow” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
1/42
Ligne "Arrow” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
2/42
Ligne "Arrow” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
3/42
Ligne "Arrow” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
4/42
Ligne "Arrow” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
5/42
Ligne "Arrow” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
6/42
Ligne "Arrow” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
7/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
8/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
9/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
10/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
11/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
12/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
13/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
14/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
15/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
16/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
17/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
18/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
19/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
20/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
21/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
22/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
23/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
24/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
25/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
26/42
Ligne "Hexnut” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
27/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
28/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
29/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
30/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
31/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
32/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
33/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
34/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
35/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
36/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
37/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
38/42
Ligne "Minihoop” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
39/42
Ligne "Sweatheart” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
40/42
Ligne "Sweatheart” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
41/42
Ligne "Sweatheart” - Collection de bijoux Off-White automne-hiver 2019
42/42
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
Ligne
  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

  • En janvier dernier, Virgil Abloh avait annoncé, depuis son compte Instagram, le lancement de sa toute première collection de bijoux en postant un collier formé d’attaches de trombones or et argent. Cette création exclusive était uniquement disponible au pop-up store de l'Hôtel Costes pendant une durée limitée. Ce premier pas dans l’univers du bijou annonçait un projet d’une plus grande ampleur : une ligne complète de bijoux Off-White. Sans surprise, on retrouve les codes du label streetwear de cette première collection pour femme avec quatre lignes distinctes.

     

    La première “Arrow” reprenant le logo parfaitement reconnaissable et composé de flèches sur des boucles d'oreilles ou chevalières; la seconde “Mini Hoop”, une collection de petites boucles d'oreilles reprenant les principaux signes distinctifs du label; la troisième "Sweatheart”, inspirée des gourmettes que s'échangeaient les familles pendant la Première Guerre Mondiale et frappée du nom du label; et la dernière "Hexnut” qui détourne l'écrou en boucles d'oreilles ou bagues (qu'il est d'ailleurs possible d'empiler) et qui rappelle l'appétence de Virgil Abloh pour détourner des objets du quotidien comme les pinces double-clip sur ses sacs ou ses ceintures inspirées des rubans "Do not cross” de la police américaine. Déclinés en finition palladium ou or, ces modèles sont également disponibles dans des versions pavé de streass Swarovski ou émaillés dans des teintes vives. 

     

     

    Cette collection de bijoux pour Off-White ajoute une nouvelle corde à l’arc du prolifique directeur artistique. En effet, à son rôle de designer pour les collections homme de Louis Vuitton et son label Off-White s’ajoutent une activité artistique riche et variée, allant d'une exposition à la galerie Gagosian à Paris aux côtés de Takashi Murakami, à de nombreux dj sets aux quatre coins du monde ou encore des collections de meubles pour Ikea. 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising