222


Commandez-le
Numéro
28

À quoi ressemble la première boutique Rombaut, ouverte en plein cœur de Paris ?

Mode

Fondée en 2013 par le créateur belge Mats Rombaut à Paris, le label de baskets vegan Rombaut inaugure ce samedi 30 janvier sa première boutique permanente en haut du Marais. Un espace protéiforme accueillant ses produits, ses bureaux mais aussi des expositions temporaires d'œuvres de jeunes artistes.

1/13

Il est toujours excitant de découvrir comment un label de mode imagine sa première boutique. Pour Rombaut, marque de chaussures lancée en 2013 à Paris, l’attente semble payer. En près de huit ans, ses baskets vegan et éco-responsables ont conquis le monde de la mode alors que les sneakers connaissaient un boom magistral. Si de nombreuses maisons de mode telles que Balenciaga et Louis Vuitton ont indéniablement accompagné ce phénomène, le jeune créateur Mats Rombaut a de son côté creusé son propre sillon en utilisant des matières inhabituelles et innovantes associées des techniques expérimentales tout en proposant un design souvent clivant. Mêlant plastique recyclé, cuir végétal, caoutchouc et latex, ses modèles imposants pourvus de nombreux détails ont parfois été associée à l’esthétique de la “ugly shoe” – ou la “chaussure moche” –, sur laquelle le label n’a pas hésité à surfer. Au fil des saisons, Rombaut s’est inspiré des crocs, a intégré ses semelles crantées à des bottes à talons aiguille ou, plus récemment, aux tiges froncées des ballerines, poussant toujours plus loin les limites de la sneaker pour en faire un objet hybride.

 

Si les chaussures Rombaut étaient déjà disponibles à Paris depuis quelques temps dans un corner permanent aux galeries Lafayette et au Printemps, le label inaugure ce samedi 30 janvier sa première boutique dédiée. Et son adresse est idéale : postée en face du Carreau du Temple, en haut du Marais, la boutique donne sur les terrasses de la très agréable place Nathalie-Lemel. Lumineux et dégagé, son intérieur se dote de murs en aluminium, miroirs et quelques parties dénudées laissant apercevoir la brique écaillée, tandis que des paravents blancs opaques l’organisent en plusieurs sections : les bureaux et stocks dans l’arrière-boutique, la zone produits et essayage et enfin, au niveau des vitrines, l’espace d’entrée et d’exposition, actuellement occupé par trois sculptures du duo de plasticiens Julie Villard et Simon Brossard. Faites de câbles, résine et métal moulés puis peints dans un violet brillant, ces œuvres imposantes évoquent aussi bien carrosseries de voiture et insectes qu’armures de robots anthropomorphes. Si celles-ci donnent le ton de la boutique, Mats Rombaut a pour projet de les remplacer régulièrement par de nouvelles pièces en suivant le calendrier du label, afin de mettre en avant d’autres jeunes artistes.

 

Quant aux créations de Rombaut pour la collection printemps-été 2021, elles sont ici disponibles en avant-première sur les rayons avant même d’être mises en ligne sur le e-shop. On y retrouve aussi bien les grands classiques du label comme la Bocaccio basse et montante, des modèles faits de fibres de bouteilles en plastique et même des sandales “salade”, dont le caoutchouc moulé puis imprimé imitant une feuille de laitue démontre le goût de Mats Rombaut pour la dérision. La sélection proposée par la boutique est également l’occasion de découvrir une collection capsule de vêtements en polyester recyclé, sorte de merchandising du label dans lequel il souhaite de plus en plus s’investir.  En période de Fashion Week, la boutique protéiforme pourra également devenir showroom pour accueillir la presse et les acheteurs. Comme le résume le fondateur de Rombaut, elle offre “un espace où nous pouvons travailler, exposer de l'art, organiser des événements”, mais surtout “où les amateurs de la marque pourront nous découvrir en personne.” Une expérience d’autant plus bienvenue en ce moment pour le label, qui saura compléter sa présence digitale déjà bien établie.

 

 

Rombaut, 6 rue de la Corderie, Paris 3e.
rombautparis.com