Advertising
Advertising
25 Février

Balmain inaugure une somptueuse boutique rue Saint-Honoré

 

Maximaliste et somptueuse, la nouvelle boutique Balmain de la rue Saint-Honoré retranscrit la vision du directeur artistique de la maison, Olivier Rousteing.

Par Léa Zetlaoui

1/10
2/10
3/10
4/10
5/10
6/10
7/10
8/10
9/10
10/10
  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

  • Depuis qu’il a repris les rênes de la direction artistique de Balmain en 2011, Olivier Rousteing affirme une vision sophistiquée qui fusionne traditions d’atelier, pop culture et références aux traditions française. En 2018, Massimo Piombini (PDG nommé en 2017) et Olivier Rousteing décident de renouveler l’image de la maison, opération qui débute par un tout nouveau concept de boutiques aussi maximaliste que la mode du jeune directeur artistique. Et plutôt que de faire appel à un célèbre architecte, la maison Balmain convoque le jeune studio d’architecture AMV.

     

    La collaboration entre le studio AMV et la flamboyante maison Balmain démarre en 2017 quand Olivier Rousteing confie à Anna Philippou, Marie Prosperi et Victoire Guerlay la décoration de son appartement privé. Les trois jeunes filles, qui se sont rencontrées chez Jean Nouvel, vont par la suite se voir confier le bureau du directeur artistique lors du déménagement des locaux Balmain. Puis finalement, impressionnée par la capacité du studio AMV à retranscrire l’esprit Balmain dans un intérieur, la maison l’invite à repenser l’offre retail.

     

    Dès les vitrines de la boutique, on retrouve des détails empruntés aux porches en fer noir forgé typiques du XXème siècle, les sacs et accessoires sont exposés dans une pièces aux allures de bibliothèque avec son parquet Versailles et son plafond de miroir qui offre à l’espace un sentiment d’infini. Un salon de jeux et son magnifique lustre accueillent les objets les plus précieux tandis que les chaussures trouvent naturellement leurs places au sein d’un vestibule spacieux. Une des créations les plus impressionnantes est l’escalier d’honneur, pièce maîtresse de la boutique, dont le mur est composé d’un miroir recouvert d’une plaque de verre noire cannelée, offrant ainsi une réflexion et une luminosité exceptionnelles. “Pour l’escalier du nouveau concept des boutiques Balmain : nous avons cherché une matière précieuse et réfléchissante qui serait un clin d’œil aux escaliers miroirs historiques des grandes maisons de couture Parisienne”, explique les architectes. Au sous-sol, le jardin, son sol marbré, ses lightbox en miroir (qui permettent d’admirer une pièce sous toutes ses coutures) et ses plantes vertes accueillent les installations temporaires tandis que les collection de prêt-à-porter sont présentées dans la galerie des glaces – référence directe au Château de Versailles. Enfin, les cabines d’essayage féminine prennent des allures de boudoir tandis que les masculines s’inspirent des fumoirs, on y trouve jusqu’à l’odeur des cigares.

     

     

    Balmain

    374, rue SAint-Honoré 75001

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising