En plus de décorer simplement les pièces, ces pins permettent également d’y fixer des photographies imprimées sur tissu. Au sein de ces images, des faisceaux de lumière colorées forment des compositions abstraites et floues où des silhouettes obscures se dessinent parfois : par fragments, on y reconnaît les visuels originaux imaginés par le groupe pour leur album, ainsi que des moments capturés lors de leurs concerts. Une fois de plus, Raf Simons illustre ici son goût pour l’intégration de photographies au vêtement. Pour la collection printemps-été 2017 de son propre label, il avait par exemple imaginé une série de pièces dans lesquelles étaient incluses des prises de vue de Robert Mapplethorpe, proposant ainsi un hommage sensible et émouvant au photographe américain.

 

Afin de mettre en scène cette collection inédite pour The xx, Raf Simons s’entoure comme à son habitude, de sa fidèle équipe : le photographe Willy Vanderperre et le styliste Olivier Rizzo. Réalisées pour le magazine anglais System, leurs images rappellent l’esprit jeune, rebelle et underground qui traversait des années 90 dont le créateur belge est si friand. Un cadre idéal pour souligner ce regard contemporain sur le merchandising dont témoigne cette collection, disponible dès jeudi prochain.

 

La collection sera disponible à partir du 12 décembre sur le site de The xx et dans huit grands magasins du monde entier, dont les Galeries Lafayette à Paris.