231


Commandez-le
Numéro
17 Thierry Mugler : la première rétrospective du couturier débarque à Paris à la rentrée

Thierry Mugler : la première rétrospective du couturier débarque à Paris à la rentrée

Mode

Après Montréal, Rotterdam et Munich, la première rétrospective consacrée au créateur français Thierry Mugler arrive enfin au musée des Arts décoratifs à Paris dès le 30 septembre prochain. Au programme : cent cinquante tenues de prêt-à-porter et haute couture, costumes de scène, ainsi que des clips, vidéos, archives et croquis réalisés entre 1977 et 2014 retraçant l’univers de ce couturier fascinant et ultra créatif, qui était également metteur en scène, photographe et parfumeur.

  • Alan Strutt, “Yasmin Le Bon”, Palladium, Londres, 1997 ; Evening Standard Magazine, octobre 1997. Tenue : Thierry Mugler, collection “La Chimère”, haute couture automne-hiver 1997-1998. Photo : © Alan Strutt.

    Alan Strutt, “Yasmin Le Bon”, Palladium, Londres, 1997 ; Evening Standard Magazine, octobre 1997. Tenue : Thierry Mugler, collection “La Chimère”, haute couture automne-hiver 1997-1998. Photo : © Alan Strutt. Alan Strutt, “Yasmin Le Bon”, Palladium, Londres, 1997 ; Evening Standard Magazine, octobre 1997. Tenue : Thierry Mugler, collection “La Chimère”, haute couture automne-hiver 1997-1998. Photo : © Alan Strutt.

.

Le 2 mars 2019, Thierry Mugler créait l'événement : alors que le couturier français avait longtemps refusé d'exposer son propre travail, le musée des Beaux-arts de Montréal inaugurait finalement sa première rétrospective célébrant son impact dans le monde de la mode, de l'art et de la culture. Et celle-ci fut historique. Au sein de son parcours pensé “comme un opéra en six actes”, on trouvait des dizaines de créations iconiques de sa maison réalisées entre 1973 et 2001, de ses héroïnes fantastiques ou ultra-sexuelles à ses femmes-robots, oiseaux ou insectes, ​​​​​des costumes de scène, clips et films où apparaissaient des grandes célébrités habillées par Thierry Mugler telles que George Michael, Isabelle Huppert et Juliette Binoche, jusqu'à de nombreux tirages signés par les plus grands photographes de mode, donnant à ses créations toute leur puissance symbolique. 

 

Accompagnée d'un épais catalogue regroupant une quarantaine d'années de création, l'exposition intitulée “Couturissime” s'est rapidement affirmée comme une référence pour comprendre l'héritage celui qui s'est depuis rebaptisé Manfred Thierry Mugler. Après Montréal, la rétrospective a migré en Europe, faisant escale au Kunsthal de Rotterdam en octobre 2019  puis au Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung de Munich en avril 2020. Si son parcours international fut interrompu par la crise sanitaire, c'est désormais au musée des Arts décoratifs (MAD) que la rétrospective continue sa route. Alors que l'année 2021 marque le vingtième anniversaire de la dernière collection du couturier français à la tête de sa propre maison, avant de tirer sa révérence et d'en déléguer la direction artistique pour s’orienter vers la création de spectacles et de costumes, le public pourra ainsi revisiter la carrière de Manfred Thierry Mugler entre les murs de l'institution parisienne, qui consacre régulièrement des grands noms de l'histoire de la mode. En 2017 et 2018, l'exposition du MAD consacrée à Christian Dior avait rencontré un succès inédit, attirant plus de 700 000 visiteurs.

 

 

“Thierry Mugler : Couturissime” du 30 septembre 2021 au 24 avril 2022 au Musée des Arts Décoratifs, Paris 1er.