C’est à l’âge de 16 ans que Naomi Campbell rencontre Vivienne Westwood pour la première fois : entre la jeune mannequin et la papesse de la mode punk, une véritable complicité voit le jour. En 1993, la supermodel marque d’ailleurs un défilé Vivienne Westwood par une chute mémorable due à des chaussures à plateformes vertigineuses dites “ghillies”. Ce moment culte amena d’ailleurs la créatrice britannique à les rééditer plus récemment, les rebaptisant pour l’occasion les “Naomi”.  

 

Malgré cette relation privilégiée, Naomi Campbell n’était encore jamais apparue dans une campagne Vivienne Westwood. C’est désormais chose faite avec la sortie cette semaine de la campagne pour la collection printemps-été 2020, photographiée et filmée par nul autre que Juergen Teller, fidèle ami et collaborateur de la créatrice. 

 

La mannequin, qui célèbrera son cinquantième anniversaire en juin, mais également Vivienne Westwood et son mari Andreas Kronthaler, créateur de la collection, y déambulent dans les rues du 18e arrondissement parisien. En phase avec l’esprit et l’esthétique résolument ounk du label, les modèles posent vêtus des pièces de la collection non loin de là où la créatrice l’avait présentée pour la première fois en septembre dernier. Ainsi apparaissent-ils devant des murs recouverts de graffitis ou encore dans un intérieur brut éclairé par des néons colorés dans lequel Naomi Campbell se montre, pour l’occasion, intégralement dévêtue.