”Trop, c’est trop. Trop de séries à suivre sur les plateformes de streaming, trop de confusion dans le calendrier des défilés, trop de changements à la tête des grandes maisons, trop d’influenceurs sur Instagram… Bref, on n’y comprend plus rien. Dans cette avalanche de tout et son contraire, nous avons tenté d’y voir clair en nous tournant vers ceux qui ne suivent pas leur époque mais la font. Parmi eux, nous avons retenu cinq réalisateurs de cinéma qui, loin de se laisser intimider par les temps qui changent, injectent un supplément de vigueur et de foi dans les histoires qu’ils racontent sur grand écran. Pour nous, ils se sont même pliés à un nouvel exercice, en signant les séries mode de cette édition. S’il y en a un qui n’a pas froid aux yeux, c’est bien Virgil Abloh, cet homme-orchestre. Créateur, DJ, designer, artiste contemporain, et aujourd’hui directeur artistique des lignes masculines de Louis Vuitton, il bouscule les codes – au grand dam des conservateurs de tout poil – pour les réinventer à sa guise. En quittant son premier défilé dans le saint des saints, l’idée de le faire figurer en couverture du magazine nous a semblé juste une évidence. L’Américain multicasquette venait de le prouver : mieux vaut trop que trop peu.” 

 

Au sommaire du Numéro Homme 36 :

 

L’ascension fulgurante de Virgil Abloh, une interview du créateur anglais Craig Green, l’interview choc de Tom Ford, le porno radical du cinéaste culte Bruce LaBruce, un entretien avec Silvia Venturini Fendi, les confessions du photographe Gregory Crewdson et les séries mode exclusives de Bruce LaBruce, Bertrand Bonello, Abel Ferrara, Luca Guadagnino et Claire Denis.

 

Retrouvez le Numéro Homme 36, disponible en kiosque et sur iPad à partir du 1er octobre 2018.