Une blonde, une brune, une rousse : le girls band post-punk Automatic n’a rien à envier aux Charlie’s Angels. Ces trois jolis minois en combinaison de travail sont originaires de Los Angeles. Izzy Glaudini (synthés, voix), Lola Dompé (batterie, voix) et Halle Saxon (basse, voix) se sont rapprochées grâce à de multiples sessions de jam dans la Cité des anges. En juin 2019, elles dévoilent leur premier single “Calling it”. Dès les premières secondes, un coup de cymbale appuyé d’une ligne de basse donne le la à ce morceau, qui n’est pas sans rappeler les intros du mythique groupe anglais de new wave, New Order. Au fondement punk-rock du morceau s’ajoute un certain groove électro, puis la voix uniformément cold de la jeune chanteuse laisse place à une nappe de synthé très 80. Le bruit métallique d’outils tombant sur le sol agrémente par surprise le kick de la batterie, et la voix monocorde entonne des paroles étrangement poétiques.

 

Ce vendredi à Paris aura lieu le défilé printemps-été Celine. À cette occasion, une version étendue de “Calling It” accompagnera la marche cadencée des mannequins sur le podium. Long d’une vingtaine de minutes la présentation exclusive de cette variante du single sera l’occasion pour ce groupe californien de rayonner sous l’égide d’Hedi Slimane, directeur artistique de la maison française depuis 2018.

 

Baptisé d’après le titre d’un des morceaux du groupe féminin des années 80, les Go-Go's, le groupe Automatic sortira un premier album intitulé “Signal” ce 27 septembre, qui sera disponible en vinyle. L’album a quelque chose de lynchien, les paroles ambiguës et énigmatiques résonnent sur une atmosphère sonore résolument étrange.