14


Commandez-le
Numéro
25 Nirvana : le bébé sur la pochette culte de “Nevermind” porte plainte

Nirvana : le bébé sur la pochette culte de “Nevermind” porte plainte

MUSIQUE

Trente ans après la sortie de l’album emblématique Nevermind de Nirvana, le bébé nu présent sur la pochette, aujourd’hui adulte, porte plainte contre le groupe de rock et d’autres contributeurs pour pédopornographie.

Pochette de l'album "Nevermind" de Nirvana Pochette de l'album "Nevermind" de Nirvana
Pochette de l'album "Nevermind" de Nirvana

En 1991, le groupe de rock américain Nirvana, formé quatre ans plus tôt par le chanteur-guitariste Kurt Cobain et le bassiste Krist Novoselic – rejoints par le multi-instrumentaliste Dave Grohl en 1990 –, dévoile son deuxième album studio, Nevermind. Véritable révélation musicale, l’album est le plus gros succès de l’année et présente au monde entier un nouveau genre, le grunge. Depuis sa sortie, Nevermind s'est écoulé à plus de trente millions d'exemplaires à travers le monde. Si cet album est très célèbre pour ce qu’il contient, il l’est aussi grâce à sa pochette, perçue comme subversive voire choquante à l’époque : un nourrisson nu y nage sous l’eau en direction d'un billet d'un dollar accroché à une canne à pêche.

 

À l'époque, l’idée vient au leader du groupe, Kurt Cobain, alors qu'il regarde une émission télévisée sur les accouchements dans l'eau. Tout d’abord, le groupe souhaite donc reproduire une scène aquatique d'enfantement, mais son label DGC Records trouve le concept trop indécent. Le directeur artistique de la maison de disque, Robert Fisher, pense à l’idée d’un bébé nageur et cherche une image dans des photos déjà existantes. Devant un coût des droits d'auteur trop élevé, il contacte un couple d’amis, Renata et Rick Elden, et leur demande la permission d'utiliser leur bébé comme mannequin pour réaliser leur couverture d'album. Les parents acceptent pour une somme de deux cent dollars. En mai 1991, le photographe Kirk Weedle prend alors la fameuse photo du bébé nu, alors âgé de quatre mois, dans un centre aquatique de Pasadena en Californie. Le groupe de rock décide de ne pas cacher ses parties génitales, et rajoutera la canne à pêche et le billet en post-production.

Aujourd'hui, la pochette de Nevermind de Nirvana est largement entrée dans les mœurs et devenue l'une des plus célèbres pochettes d'album au monde. Mais le 24 août 2021, la star de la photo, désormais âgée de trente ans, décide de porter plainte contre le groupe et ses contributeurs pour pédopornographie. Spencer Elden, de son vrai nom, assure que ses parents n’ont jamais signé de décharge autorisant l’utilisation de cette photo sur laquelle apparait son pénis. Une dizaine de personnes est concernée par la plainte, dont les deux survivants du groupe Nirvana, Dave Grohl et Krist Novoselic (Kurt Cobain ayant mis fin à ses jours en 1994), Courtney Love, l'exécutrice testamentaire, Guy Oseary et Heather Parry, les gérants de la succession de Kurt Cobain, le photographe Kirk Weddle, le directeur artistique du label Robert Fisher, et d’autres entreprises ayant distribué l’album depuis sa sortie. D’après cette plainte déposée à Los Angeles ce mardi, les accusés "ont sciemment produit, possédé, commercialisé et fait la promotion de pornographie juvénile mettant en scène Spencer Elden, et ont sciemment reçu de l'argent en retour". Spencer Elden, quant à lui, affirme n’avoir jamais reçu aucune compensation financière.

 

Ce dernier réclame alors 150 000 dollars à chacun des accusés, ou des dommages et intérêts au montant non évoqué, à déterminer lors du procès. Cependant, si le trentenaire, aujourd’hui mannequin et artiste de profession, confie avoir eu une “vie de souffrance” à cause de cette photo, il a pourtant recréé à plusieurs reprise la même pose, notamment lors des 10e, 17e, 20e et 25e anniversaires de l'album. L'Américain se surnommait lui-même ironiquement le “Nirvana baby” et s’est même fait tatouer “Nevermind” en gros sur le torse. En 2016, il déclarait au New York Post : “C'est cool mais bizarre de faire partie de quelque chose de si important dont je ne me souviens même pas.”