231


Commandez-le
Numéro
27 BET Awards 2022 : 5 choses à retenir de cette soirée dédiée à la culture afro-américaine

BET Awards 2022 : 5 choses à retenir de cette soirée dédiée à la culture afro-américaine

Musique

La 22e cérémonie annuelle des BET Awards a été diffusée dimanche soir. Inauguré en 2001, cet évènement célèbre la culture afro-américaine en récompensant des personnalités issues de cette communauté. De nombreux invités surprises sont venus faire le show lors de cette soirée qui couronnait notamment le rappeur américain P. Diddy. Présentée une seconde fois par la star de la série Empire, Taraji P. Henson, cette prestigieuse soirée a offert au public des performances époustouflantes de Lizzo à Doechii en passant par Lil Wayne et Chance The Rapper. 

1. Kanye West a rendu hommage à P. Diddy

 

Camouflé derrière sa traditionnelle cagoule, sa casquette et ses lunettes noires, Kanye West, qui n'était pas apparu en public depuis un certain temps, a tenu à rendre hommage à son ami et "source d'inspiration" P. Diddy. Dans un long discours, le rappeur de 45 ans a tenu à évoquer son admiration pour l'artiste aux nombreux surnoms et lui a remis un prix honorant l'ensemble de sa carrière. Loin des shows époustouflants qu'il avait présentés lors des éditions précédentes, Kanye West a fait dans la (relative) sobriété cette année en se contentant de louer le talent de son ami rappeur. "Comment peut-on couronner des rois ? Comment peut-on évaluer des rois ?" a commencé l'artiste. "C'est mon artiste préféré. Ce n'est pas que la production, c'est tout. Vous savez, à l'époque, il y avait tellement de règles dans le hip-hop… Mais il les a toutes brisées, il a cassé toutes les portes", a-t-il ajouté avant d'évoquer brièvement son ex-femme Kim Kardashian. "Il inspire tant de mes choix, mes choix de vie, mes choix de femmes" a déclaré Kanye West, qui ne semble, une nouvelle fois, pas prêt à tourner la page.

2. La performance enflammée de Lizzo

 

Quelle ouverture de bal! C'est la chanteuse Lizzo qui a offert le premier show des BET Awards, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle a donné le ton pour le reste de la cérémonie. Entourée de ses danseurs, elle a ébloui le public, entre solo de flûte traversière et chorégraphie renversante. Avec ses longs cheveux bouclés émergeant de sa combinaison pattes d'éléphant dorée, Lizzo a offert un show à mi-chemin entre Abba et Cher, pour le plus grand bonheur des spectateurs qui l'ont ovationnée pendant de longues minutes. En interprétant son titre "About Damn Time", Lizzo a ainsi donné un avant-goût de son prochain album Special, qui sortira le 15 juillet. Celle qui s'est récemment exprimée sur l'avortement aux États-Unis et a promis de donner 500 000 dollars au planning familial américain, a prouvé une nouvelle fois qu'elle était l'une des artistes les plus impressionnantes du moment. 

3. La nouvelle star Doechii sur le devant de la scène

 

Âgée de seulement 22 ans, la chanteuse et rappeuse Doechii a littéralement enflammé la scène. Avec sa longue perruque rousse, l'artiste a chanté son plus grand hit : "Persuasive". Entamant son titre sur une tonalité R'n'B, entre déhanchés et voix langoureuse, très vite, elle se débarrasse de sa perruque pour dévoiler ses tresses ainsi que son flow hyperactif. Le débit est rapide, la voix puissante et le titre irrésistible. Le titre "Crazy", tel un hurlement tribal et frénétique, fait vibrer la foule en délire. Dans son costume argenté ultra-sexy, brillant de mille feux au milieu des tenues plus sombres de ses danseuses, sulfureuses et énergiques, la rappeuse de Tampa, en Floride, a enflammé la scène. Sans reprendre son souffle, Doechii (entrée dans l'histoire, en mars 2022, en devenant la première rappeuse signée sur le label mythique des rappeurs, TDE) a débité ses phrases comme un cri du cœur nécessaire. La rappeuse est sur une bonne lancée cette année : outre ses débuts remarqués aux BET Awards de 2022, la jeune artiste a été nommée dans la Freshman Class of 2022 du magazine XXL comme l'une des futures gloires du rap américain, après une série de performances en direct. Une étoile est née.

 

4. Latto et son invitée surprise

 

La rappeuse américaine n'a pas fait les choses à moitié. Elle est ainsi entrée en scène vêtue d'un long trench de mafieuse, un gros cigare à la main. Après l'avoir jeté dans la foule, faisant alors tomber son manteau, c'est vêtue d'une combinaison moulante ultra-sexy que Latto a fait danser le public. Entre twerk et flow cinglant, l'artiste n'a pas déçu ses fans, leur offrant une de ces performances dont la chanteuse de 23 ans a le secret. Pour l'occasion, Latto avait même réservé une grande surprise à son public, faisant venir à ses côtés une invitée mystère. D'abord camouflée derrière un drap blanc qui ne dévoilait que sa silhouette, celle-ci n'a pas mis longtemps à être reconnue par les fans en délire, qui ont rapidement identifié la star Mariah Carey, avec qui Latto a collaboré sur le titre "Big Energy", qu'elles ont interprété sur scène. Malgré une courte apparition, la chanteuse a comme toujours ébloui les spectateurs avec sa classe inégalable et son coffre inépuisable. Après avoir tenu plusieurs fois des notes très aigües, Mariah Carey a reçu des fleurs de la part de Latto et obtenu une standing ovation ô combien méritée de la part du public.

 

5. Will Smith récompensé

 

Côté cinéma, les surprises étaient aussi au rendez-vous. Will Smith, qu'on pensait persona non grata depuis la fameuse gifle donnée à l'humoriste Chris Rock en mars dernier, lors de la cérémonie des Oscars, faisait en effet partie des lauréats. S'il récompensait sa performance d'acteur dans La Méthode Williams, (long-métrage retraçant l'ascension des célèbres joueuses de tennis Venus et Serena Williams), ce prix était aussi destiné à saluer l'ensemble de la carrière de l'acteur américain de 53 ans. Pas de remous cette fois-ci, il semblerait que Will Smith ait retenu la leçon. Sa carrière a en effet été très menacée par son accrochage avec Chris Rock : l’Académie des Oscars a en effet contraint Will Smith à démissionner de l'institution et l'a banni de la cérémonie pendant les dix prochaines années. Pourtant bien avancé, le film Bad Boys 4, dont les premiers opus avaient cartonné au box-office, a été mis en pause. Il en va de même pour Fast and Loose sur Netflix, dans lequel la star de Men in Black devait camper le rôle d’un mafieux amnésique. De son côté, la sortie d’Emancipation, sur Apple TV+, a été retardée d’un an.