À bientôt 53 ans, Björk n’a rien perdu de sa fantaisie. Personnage excentrique aux allures de lutin, la chanteuse islandaise travaille en ce moment sur son concert “le plus élaboré”, baptisé Cornucopcia. Une performance live qui associe musique acoustique et digitale, pensée par le talentueux metteur en scène britannique John Tiffany, à l’origine de la pièce de théâtre Harry Potter et l’enfant maudit, pour laquelle il a remporté un Tony Awards (récompense théâtrale américaine). Björk a également fait appel au designer Chloe Lamford à l’origine de la scénographie de l’opéra Amadeus à Londres en 2016, ainsi qu'à la créatrice Iris van Herpen pour la conception des différents costumes.

 

Un show grandiose qui promet de s’inscrire dans l’univers merveilleux d’Utopia, titre de son dernier album éponyme dont le clip mêlait costumes extraordinaires, rires enfantins, paysages féériques et envolées lyriques. Lors de cette performance, Björk sera une nouvelle fois accompagnée de Viibra, un ensemble de sept flûtistes islandaises.

 

Prévu au printemps 2019, Cornucopcia annonce l’ouverture du Shed, nouveau centre culturel et “foyer pour artistes”, basé à Hudson Yards, le nouvel éco-quartier de New York. Un projet multidimensionnel qui s’inspire du Fun Palace de Cedric Price, complexe éducatif et culturel interactif élaboré dans les années 1960 qui n’aura finalement jamais vu le jour. Parmi les premiers noms annoncés, le réalisateur Steve McQueen, qui a eu l’idée d’une série de concerts de musique afro-américaine. Il accueillera notamment la Fashion Week de New York, dès l’année prochaine.