Advertising
24 Janvier

Björk compose un titre qui change selon la météo

 

Comme d'autres musiciens avant elle, l'artiste islandaise Björk s'est laissé séduire par l’intelligence artificielle. Avec Microsoft, elle a développé une musique évolutive, sensible à la météo comme au vol des oiseaux. 

Par Lolita Mang

L’intelligence artificielle est-elle devenue l’outil favori des musiciens ? Si son utilisation ne fait pas encore l’unanimité dans le monde de la musique, force est de constater que de plus en plus d’artistes se laissent séduire. Le producteur français Jean-Michel Jarre, passionné d’intelligence artificielle depuis longtemps, travaille par exemple sur des algorithmes permettant d’associer des notes de musique au profil des individus. Bonne ou mauvaise, l’idée en fait rêver plus d’un, et donne même lieu à des œuvres de fiction fondées sur cette simple idée. C’est le cas de la série d’animation Carole and Tuesday, diffusée depuis 2019 sur Netflix : dans le futur, la culture, et surtout la musique, est produite par des intelligences artificielles. Des algorithmes produisent les plus gros tubes et permettent aux producteurs qui les utilisent de rester en haut des charts

 

Aujourd’hui, c’est l’artiste islandaise Björk qui rejoint les rangs des musiciens collaborant avec des intelligences artificielles. Une nouvelle peu surprenante lorsqu’on sait que l’artiste travaille depuis longtemps avec les nouvelles technologies. En 2011 sortait Biophilia, son huitième album, accompagné d’une application éducative développée avec Apple. Le disque était le premier à exploiter les technologies interactives sur mobile. C’est avec Microsoft, encore, que Björk s’est associée, afin d’inventer une musique évolutive, qui change selon la météo.

björk biophilia app intro narrated by david attenborough

C’est dans le hall de l’hôtel Sister City à New York que l’expérience a été dévoilée. Sur le toit du bâtiment, une caméra capte l’activité du ciel, de la pluie jusqu’aux avions qui passent au-dessus, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. L’intelligence artificielle transforme alors les mouvements en sons spécifiques, créés par Björk elle-même. Base musicale de cette installation : les archives d’une chorale écrite par la chanteuse sur plus de 17 ans. La fameuse partition est diffusée dans le hall de Sister City. Le restaurant de l’hôtel, Floret, propose, quant à lui, des écoutes spéciales tous les dimanche après-midi, jusqu’au 23 février.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising