Advertising
349

Pourquoi Bon Iver est-il l'artiste folk le plus passionnant de la rentrée ?

 

Avec son nouvel album, “22, A Million” (Secretly Canadian/Pias) sorti le 30 septembre, Justin Vernon, alias Bon Iver, 35 ans, donne au moins un million de raisons de se repencher sur son cas de “Kanye West du folk”.

Le clip de 00000 Million de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
One Year on Earth - Seen From 1 Million Miles provided by NASA Goddard Space Flight Center 
Photograph by Cameron Wittig & Crystal Quinn

 

 

 

1. Bon Iver, l'artiste qui repousse sans cesse ses limites

 

L’Américain Justin Vernon s’était enfermé pendant trois mois dans une cabane retirée du Wisconsin, après une déception amoureuse, pour accoucher de son premier album. Mais pas dans une case, celle du folk dépressif. L’autoproduit For Emma, Forever Ago flirtait déjà avec quelque chose de plus grand et complexe. Son deuxième disque (2011) convoquait d’ambitieux arrangements de cordes, des percussions entêtantes, un saxo et des notes électroniques. Avec 22, A million, c'est un milliard d’idées/minute qui se bousculent. Souvent expérimental, l’inventivité de son folk pop futuriste évoque par moments Frank Ocean, Daft Punk, Animal Collective, Pink Floyd et Kanye West. Une bromance unit d’ailleurs ce dernier à Justin, depuis que le mari de Kim Kardashian l’a samplé. « Je l'aime autant que Kanye aime Kanye », a-t-il déclamé.

 

Le clip de 33, God de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Video by Kyle Frenette

 

 

 

2. Bon Iver, artiste visuel 

 

Ça ne se voit pas à ses chemises blanches ou à carreaux lessivées, sa barbe laissée à l’abandon et ses bonnets/casquettes, mais Bon Iver aime les belles choses. A l’image de ses tatouages sur les bras et le torse, très graphique, il a soigné l’esthétique de son nouvel album. Outre la pochette magnifique, il a dévoilé au compte-goutte des « lyrics videos », des clips où l’on peut lire les paroles de chacun des titres de l’album sur fond de formes géométriques colorées ou de visuels étranges assez hypnotiques.

Le clip de 666 ʇ de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson

 

 

 

 

 

 

3. Bon Iver, artiste maudit ? 

 

Depuis la sortie de son troisième album, Bon Iver se fait moins discret, lui qui a toujours cultivé un certain mystère. Cinq années d’absence (parsemées de quelques participations à des side projects et de rares lives) nous séparaient en effet de son dernier album LP. Et on se demandait bien ce qu’il avait pu tramer durant tout ce temps. Des tatouages dédiés à des amours contrariées ? En fait sa nouvelle notoriété a causé chez lui de graves crises d’anxiété, des attaques de panique et des remises en question en partie responsable de la belle mélancolie de 22, A Million. Avec un voyage en Grèce (à Santorin) et une nouvelle histoire d’amour, ses dernières compositions l’auraient aidé à « guérir », a-t-il confié au New York Times.

Le clip de 29, #Stratford APTS de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Videos by Aaron Anderson, Eric Timothy Carlson & Justin Vernon

 

 

 

5. Bon Iver, du folk à la techno

 

Bon Iver a transformé l’image du folkeux à barbe neurasthénique à guitare fuyant devant les beats tapageurs du Berghain. Il vient d’ailleurs de se produire à Berlin, a collaboré avec le prodige électronique James Blake (fan de Justin), et s’est lancé récemment dans un set techno ainsi qu’une production avec Woodkid, filmée par la Blogothèque. Heureusement qu’il continue également de faire appel à une chorale pour ne pas perdre les fans de la première heure.

Le clip de ____45_____​, de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Video by Eric Timothy Carlson feat. Sad Sax of Shit

 

 

 

5. Bon Iver, célèbre malgré lui

 

L’auteur du tube Skinny Love qui a gagné un Grammy, vu ses chansons illustrer de nombreuses séries américaines, et jouera au Zénith le 22 janvier 2017 à Paris, déteste la célébrité. Mais le maire de la ville de Milwaukee n’est pas de cet avis. Ce dernier a déclaré le 22 juillet 2011 férié, en hommage à Bon Iver, parce qu’il considère que ses chansons célèbrent « l'héritage du Wisconsin », le plaçant en parfait « ambassadeur international pour le Milwaukee et le Wisconsin ». Pas sûr que le Maire ait apprécié l’utilisation de l’auto-tune à la place du falsetto sur le dernier disque de la fierté nationale.

 

Bon Iver, 22, A Million (Secretly Canadian/Pias).

 

Retrouvez Bon Iver dans le clip de Francis & The Lights en collaboration avec Kanye West.

 

 

Par Violaine Schütz

Channel Tres danse en salopette de pêcheur
998

Channel Tres danse en salopette de pêcheur

Musique Après un audacieux remix du titre “EARFQUAKE” de Tyler, The Creator en décembre 2019 mais surtout un EP, “Black Moses” sorti en août, Channel Tres revient avec un morceau et un clip, “Weedman”, réalisé par Anthony Sylvester. Le rappeur prodige de la house music propose un titre minimaliste qui lui permet toutefois de se déhancher en salopette.     Après un audacieux remix du titre “EARFQUAKE” de Tyler, The Creator en décembre 2019 mais surtout un EP, “Black Moses” sorti en août, Channel Tres revient avec un morceau et un clip, “Weedman”, réalisé par Anthony Sylvester. Le rappeur prodige de la house music propose un titre minimaliste qui lui permet toutefois de se déhancher en salopette.    

Virgil Abloh filme les rues de Paris pendant la Fashion Week
107

Virgil Abloh filme les rues de Paris pendant la Fashion Week

Musique Publié hier sur Youtube, le titre “Shake the Room” du rappeur décédé prématurément Popsmoke – en featuring avec Quavo – est assorti d'un clip tourné dans les rues de Paris en janvier dernier, à l'occasion de la dernière Fashion Week homme. Derrière la caméra, on retrouve pour la première fois le designer américain Virgil Abloh.  Publié hier sur Youtube, le titre “Shake the Room” du rappeur décédé prématurément Popsmoke – en featuring avec Quavo – est assorti d'un clip tourné dans les rues de Paris en janvier dernier, à l'occasion de la dernière Fashion Week homme. Derrière la caméra, on retrouve pour la première fois le designer américain Virgil Abloh. 

Advertising
Vladimir Cauchemar collabore avec un rappeur japonais
106

Vladimir Cauchemar collabore avec un rappeur japonais

Musique Du groupe Bagarre au rappeur Vald, le producteur Vladimir Cauchemar choisit ses collaborateurs avec soin. De passage au Japon pour le festival La Magnifique Society en 2019, le Français a pu y découvrir la scène rap nippone, à la fois inventive et foisonnante. Aujourd’hui, il revient avec “Born Winner”, un nouveau morceau sur lequel apparaît JP THE WAVY, l’une des plus grosses stars du genre. Du groupe Bagarre au rappeur Vald, le producteur Vladimir Cauchemar choisit ses collaborateurs avec soin. De passage au Japon pour le festival La Magnifique Society en 2019, le Français a pu y découvrir la scène rap nippone, à la fois inventive et foisonnante. Aujourd’hui, il revient avec “Born Winner”, un nouveau morceau sur lequel apparaît JP THE WAVY, l’une des plus grosses stars du genre.

998

L’interview FaceTime avec… Arielle Dombasle

Musique En période de confinement, Numéro continue à s'intéresser aux musiciens qui accompagnent nos journées avec leurs morceaux. Aujourd’hui, la chanteuse, actrice et vidéaste Arielle Dombasle évoque son nouvel album “Empire”, en collaboration avec Nicolas Ker, sa nostalgie du mouvement punk, son combat contre le plastique et sa nouvelle vie d’instagrameuse.   En période de confinement, Numéro continue à s'intéresser aux musiciens qui accompagnent nos journées avec leurs morceaux. Aujourd’hui, la chanteuse, actrice et vidéaste Arielle Dombasle évoque son nouvel album “Empire”, en collaboration avec Nicolas Ker, sa nostalgie du mouvement punk, son combat contre le plastique et sa nouvelle vie d’instagrameuse.  

Princess Nokia joue les martyrs dans un cirque de l'horreur
16

Princess Nokia joue les martyrs dans un cirque de l'horreur

Musique La rappeuse new-yorkaise dévoile un nouveau clip sanglant pour son titre “Gross”, extrait de son dernier album “Everything Sucks” dévoilé il y a quelques semaines. Ici, Princess Nokia se met en scène sur la piste d’un cirque aux allures de maison des horreurs.  La rappeuse new-yorkaise dévoile un nouveau clip sanglant pour son titre “Gross”, extrait de son dernier album “Everything Sucks” dévoilé il y a quelques semaines. Ici, Princess Nokia se met en scène sur la piste d’un cirque aux allures de maison des horreurs. 

Supernature : la 1ère playlist en ligne de Numéro
333

Supernature : la 1ère playlist en ligne de Numéro

Musique Numéro célèbre la nature, végétale, animale et sauvage, dans son édition d'avril, disponible le 30 mars, et partage pour l'occasion sa première playlist. Une sélection de 40 titres qui invite à voyager des paysages réconfortants de La Baie de Clara Luciani ou de Sea, sex and sun de Gainsbourg, aux contrées épiques du Crystal Lake de Grandaddy, à revisiter les thèmes éternels qui ont inspiré des générations de musiciens (la rose de Françoise Hardy à Abra, la mer pour Air, Flavien Berger ou La Femme), et à repenser une nature transformée par l'homme (Grimes, Cerrone et Anohni, ex-Anthony and the Johnsons), avant d'imaginer un retour à l'origine du monde avec le Prélude de l'Or du Rhin de Wagner ou Genesis de BFRND... Numéro célèbre la nature, végétale, animale et sauvage, dans son édition d'avril, disponible le 30 mars, et partage pour l'occasion sa première playlist. Une sélection de 40 titres qui invite à voyager des paysages réconfortants de La Baie de Clara Luciani ou de Sea, sex and sun de Gainsbourg, aux contrées épiques du Crystal Lake de Grandaddy, à revisiter les thèmes éternels qui ont inspiré des générations de musiciens (la rose de Françoise Hardy à Abra, la mer pour Air, Flavien Berger ou La Femme), et à repenser une nature transformée par l'homme (Grimes, Cerrone et Anohni, ex-Anthony and the Johnsons), avant d'imaginer un retour à l'origine du monde avec le Prélude de l'Or du Rhin de Wagner ou Genesis de BFRND...



Advertising