Advertising
349

Pourquoi Bon Iver est-il l'artiste folk le plus passionnant de la rentrée ?

 

Avec son nouvel album, “22, A Million” (Secretly Canadian/Pias) sorti le 30 septembre, Justin Vernon, alias Bon Iver, 35 ans, donne au moins un million de raisons de se repencher sur son cas de “Kanye West du folk”.

Le clip de 00000 Million de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
One Year on Earth - Seen From 1 Million Miles provided by NASA Goddard Space Flight Center 
Photograph by Cameron Wittig & Crystal Quinn

 

 

 

1. Bon Iver, l'artiste qui repousse sans cesse ses limites

 

L’Américain Justin Vernon s’était enfermé pendant trois mois dans une cabane retirée du Wisconsin, après une déception amoureuse, pour accoucher de son premier album. Mais pas dans une case, celle du folk dépressif. L’autoproduit For Emma, Forever Ago flirtait déjà avec quelque chose de plus grand et complexe. Son deuxième disque (2011) convoquait d’ambitieux arrangements de cordes, des percussions entêtantes, un saxo et des notes électroniques. Avec 22, A million, c'est un milliard d’idées/minute qui se bousculent. Souvent expérimental, l’inventivité de son folk pop futuriste évoque par moments Frank Ocean, Daft Punk, Animal Collective, Pink Floyd et Kanye West. Une bromance unit d’ailleurs ce dernier à Justin, depuis que le mari de Kim Kardashian l’a samplé. « Je l'aime autant que Kanye aime Kanye », a-t-il déclamé.

 

Le clip de 33, God de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Video by Kyle Frenette

 

 

 

2. Bon Iver, artiste visuel 

 

Ça ne se voit pas à ses chemises blanches ou à carreaux lessivées, sa barbe laissée à l’abandon et ses bonnets/casquettes, mais Bon Iver aime les belles choses. A l’image de ses tatouages sur les bras et le torse, très graphique, il a soigné l’esthétique de son nouvel album. Outre la pochette magnifique, il a dévoilé au compte-goutte des « lyrics videos », des clips où l’on peut lire les paroles de chacun des titres de l’album sur fond de formes géométriques colorées ou de visuels étranges assez hypnotiques.

Le clip de 666 ʇ de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson

 

 

 

 

 

 

3. Bon Iver, artiste maudit ? 

 

Depuis la sortie de son troisième album, Bon Iver se fait moins discret, lui qui a toujours cultivé un certain mystère. Cinq années d’absence (parsemées de quelques participations à des side projects et de rares lives) nous séparaient en effet de son dernier album LP. Et on se demandait bien ce qu’il avait pu tramer durant tout ce temps. Des tatouages dédiés à des amours contrariées ? En fait sa nouvelle notoriété a causé chez lui de graves crises d’anxiété, des attaques de panique et des remises en question en partie responsable de la belle mélancolie de 22, A Million. Avec un voyage en Grèce (à Santorin) et une nouvelle histoire d’amour, ses dernières compositions l’auraient aidé à « guérir », a-t-il confié au New York Times.

Le clip de 29, #Stratford APTS de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Videos by Aaron Anderson, Eric Timothy Carlson & Justin Vernon

 

 

 

5. Bon Iver, du folk à la techno

 

Bon Iver a transformé l’image du folkeux à barbe neurasthénique à guitare fuyant devant les beats tapageurs du Berghain. Il vient d’ailleurs de se produire à Berlin, a collaboré avec le prodige électronique James Blake (fan de Justin), et s’est lancé récemment dans un set techno ainsi qu’une production avec Woodkid, filmée par la Blogothèque. Heureusement qu’il continue également de faire appel à une chorale pour ne pas perdre les fans de la première heure.

Le clip de ____45_____​, de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Video by Eric Timothy Carlson feat. Sad Sax of Shit

 

 

 

5. Bon Iver, célèbre malgré lui

 

L’auteur du tube Skinny Love qui a gagné un Grammy, vu ses chansons illustrer de nombreuses séries américaines, et jouera au Zénith le 22 janvier 2017 à Paris, déteste la célébrité. Mais le maire de la ville de Milwaukee n’est pas de cet avis. Ce dernier a déclaré le 22 juillet 2011 férié, en hommage à Bon Iver, parce qu’il considère que ses chansons célèbrent « l'héritage du Wisconsin », le plaçant en parfait « ambassadeur international pour le Milwaukee et le Wisconsin ». Pas sûr que le Maire ait apprécié l’utilisation de l’auto-tune à la place du falsetto sur le dernier disque de la fierté nationale.

 

Bon Iver, 22, A Million (Secretly Canadian/Pias).

 

Retrouvez Bon Iver dans le clip de Francis & The Lights en collaboration avec Kanye West.

 

 

Par Violaine Schütz

Flopée de stars pour “Death Stranding” le jeu vidéo d'Hideo Kojima
676

Flopée de stars pour “Death Stranding” le jeu vidéo d'Hideo Kojima

Culture Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Guillermo del Toro, Norman Reedus, Nicolas Winding Refn… Pour son nouveau jeu vidéo, “Death Stranding”, le concepteur japonais Hideo Kojima réunit une flopée de stars du cinéma. Dévoilée le 8 novembre dernier, la sortie du jeu a été accompagnée d'une bande originale bien remplie intitulée “Timefall”. Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Guillermo del Toro, Norman Reedus, Nicolas Winding Refn… Pour son nouveau jeu vidéo, “Death Stranding”, le concepteur japonais Hideo Kojima réunit une flopée de stars du cinéma. Dévoilée le 8 novembre dernier, la sortie du jeu a été accompagnée d'une bande originale bien remplie intitulée “Timefall”.

Kanye West emmène son papa en excursion dans “Follow God”
768

Kanye West emmène son papa en excursion dans “Follow God”

Musique Pour son neuvième album studio, Kanye West abandonne le hip-hop au profit du gospel. Dans cet opus minimaliste sorti tardivement après de nombreux rebondissements, le rappeur mégalomane ne nous propose que le strict minimum. “Follow God” est le troisième morceau de l'album bleu électrique “Jesus is a King”, découvrez maintenant le clip vidéo :  Pour son neuvième album studio, Kanye West abandonne le hip-hop au profit du gospel. Dans cet opus minimaliste sorti tardivement après de nombreux rebondissements, le rappeur mégalomane ne nous propose que le strict minimum. “Follow God” est le troisième morceau de l'album bleu électrique “Jesus is a King”, découvrez maintenant le clip vidéo : 

Advertising
Que trouve-t-on dans la playlist de la maison Celine par Hedi Slimane?
768

Que trouve-t-on dans la playlist de la maison Celine par Hedi Slimane?

Musique Hedi Slimane, directeur artistique de la maison Celine depuis 2018 et grand mélomane, dévoile sa playlist du moment ainsi que cinq jeunes musiciens de la scène rock actuelle.  Hedi Slimane, directeur artistique de la maison Celine depuis 2018 et grand mélomane, dévoile sa playlist du moment ainsi que cinq jeunes musiciens de la scène rock actuelle. 

Angèle parodie la pub dans son nouveau clip
768

Angèle parodie la pub dans son nouveau clip

Musique Après un premier album triple disque de platine, la belle chanteuse belge dévoile “Brol, la suite”, réédition de son album qui inclue 7 titres inédits. En attendant Angèle, parodie les publicités télé avec humour dans son nouveau clip “Oui ou Non”. Après un premier album triple disque de platine, la belle chanteuse belge dévoile “Brol, la suite”, réédition de son album qui inclue 7 titres inédits. En attendant Angèle, parodie les publicités télé avec humour dans son nouveau clip “Oui ou Non”.

Des favelas à Drake : brève histoire du genre baile funk
786

Des favelas à Drake : brève histoire du genre baile funk

Musique Sorti en mai dernier et remixé par Drake il y a quelques jours, le morceau “Ela É do Tipo” du chanteur brésilien Kevin O Chris est emblématique du baile funk et cartonne sur Internet. Focus sur ce genre musical qui vient tout droit du Brésil. Sorti en mai dernier et remixé par Drake il y a quelques jours, le morceau “Ela É do Tipo” du chanteur brésilien Kevin O Chris est emblématique du baile funk et cartonne sur Internet. Focus sur ce genre musical qui vient tout droit du Brésil.

Revivez le live époustouflant de Christine and the Queens à la salle Pleyel
469

Revivez le live époustouflant de Christine and the Queens à la salle Pleyel

Musique Le week-end dernier à Paris, Christine and the Queens surprenait le public du festival Pitchfork en rejoignant Charli XCX sur scène, pour interpréter leur sulfureux duo “Gone”. Aujourd’hui, la chanteuse française dévoile la vidéo de son concert enregistré en intégralité à la salle Pleyel il y a bientôt un an. L’occasion de revivre ce live exceptionnel très chorégraphié. Le week-end dernier à Paris, Christine and the Queens surprenait le public du festival Pitchfork en rejoignant Charli XCX sur scène, pour interpréter leur sulfureux duo “Gone”. Aujourd’hui, la chanteuse française dévoile la vidéo de son concert enregistré en intégralité à la salle Pleyel il y a bientôt un an. L’occasion de revivre ce live exceptionnel très chorégraphié.



Advertising