349

Pourquoi Bon Iver est-il l'artiste folk le plus passionnant de la rentrée ?

 

Avec son nouvel album, “22, A Million” (Secretly Canadian/Pias) sorti le 30 septembre, Justin Vernon, alias Bon Iver, 35 ans, donne au moins un million de raisons de se repencher sur son cas de “Kanye West du folk”.

Le clip de 00000 Million de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
One Year on Earth - Seen From 1 Million Miles provided by NASA Goddard Space Flight Center 
Photograph by Cameron Wittig & Crystal Quinn

 

 

 

1. Bon Iver, l'artiste qui repousse sans cesse ses limites

 

L’Américain Justin Vernon s’était enfermé pendant trois mois dans une cabane retirée du Wisconsin, après une déception amoureuse, pour accoucher de son premier album. Mais pas dans une case, celle du folk dépressif. L’autoproduit For Emma, Forever Ago flirtait déjà avec quelque chose de plus grand et complexe. Son deuxième disque (2011) convoquait d’ambitieux arrangements de cordes, des percussions entêtantes, un saxo et des notes électroniques. Avec 22, A million, c'est un milliard d’idées/minute qui se bousculent. Souvent expérimental, l’inventivité de son folk pop futuriste évoque par moments Frank Ocean, Daft Punk, Animal Collective, Pink Floyd et Kanye West. Une bromance unit d’ailleurs ce dernier à Justin, depuis que le mari de Kim Kardashian l’a samplé. « Je l'aime autant que Kanye aime Kanye », a-t-il déclamé.

 

Le clip de 33, God de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Video by Kyle Frenette

 

 

 

2. Bon Iver, artiste visuel 

 

Ça ne se voit pas à ses chemises blanches ou à carreaux lessivées, sa barbe laissée à l’abandon et ses bonnets/casquettes, mais Bon Iver aime les belles choses. A l’image de ses tatouages sur les bras et le torse, très graphique, il a soigné l’esthétique de son nouvel album. Outre la pochette magnifique, il a dévoilé au compte-goutte des « lyrics videos », des clips où l’on peut lire les paroles de chacun des titres de l’album sur fond de formes géométriques colorées ou de visuels étranges assez hypnotiques.

Le clip de 666 ʇ de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson

 

 

 

 

 

 

3. Bon Iver, artiste maudit ? 

 

Depuis la sortie de son troisième album, Bon Iver se fait moins discret, lui qui a toujours cultivé un certain mystère. Cinq années d’absence (parsemées de quelques participations à des side projects et de rares lives) nous séparaient en effet de son dernier album LP. Et on se demandait bien ce qu’il avait pu tramer durant tout ce temps. Des tatouages dédiés à des amours contrariées ? En fait sa nouvelle notoriété a causé chez lui de graves crises d’anxiété, des attaques de panique et des remises en question en partie responsable de la belle mélancolie de 22, A Million. Avec un voyage en Grèce (à Santorin) et une nouvelle histoire d’amour, ses dernières compositions l’auraient aidé à « guérir », a-t-il confié au New York Times.

Le clip de 29, #Stratford APTS de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Videos by Aaron Anderson, Eric Timothy Carlson & Justin Vernon

 

 

 

5. Bon Iver, du folk à la techno

 

Bon Iver a transformé l’image du folkeux à barbe neurasthénique à guitare fuyant devant les beats tapageurs du Berghain. Il vient d’ailleurs de se produire à Berlin, a collaboré avec le prodige électronique James Blake (fan de Justin), et s’est lancé récemment dans un set techno ainsi qu’une production avec Woodkid, filmée par la Blogothèque. Heureusement qu’il continue également de faire appel à une chorale pour ne pas perdre les fans de la première heure.

Le clip de ____45_____​, de Bon Iver

Created/Produced/Directed by Aaron Anderson & Eric Timothy Carlson 
Artwork by Eric Timothy Carlson
Source Video by Eric Timothy Carlson feat. Sad Sax of Shit

 

 

 

5. Bon Iver, célèbre malgré lui

 

L’auteur du tube Skinny Love qui a gagné un Grammy, vu ses chansons illustrer de nombreuses séries américaines, et jouera au Zénith le 22 janvier 2017 à Paris, déteste la célébrité. Mais le maire de la ville de Milwaukee n’est pas de cet avis. Ce dernier a déclaré le 22 juillet 2011 férié, en hommage à Bon Iver, parce qu’il considère que ses chansons célèbrent « l'héritage du Wisconsin », le plaçant en parfait « ambassadeur international pour le Milwaukee et le Wisconsin ». Pas sûr que le Maire ait apprécié l’utilisation de l’auto-tune à la place du falsetto sur le dernier disque de la fierté nationale.

 

Bon Iver, 22, A Million (Secretly Canadian/Pias).

 

Retrouvez Bon Iver dans le clip de Francis & The Lights en collaboration avec Kanye West.

 

 

Par Violaine Schütz

"Grave" : le nouveau clip voyeuriste d’Eddy de Pretto
850

"Grave" : le nouveau clip voyeuriste d’Eddy de Pretto

Musique Dans son nouveau clip Grave, Eddy de Pretto se met en scène dans son appartement, filmé à son insu par un voisin très curieux. Une scénarisation voyeuriste pour une nouvelle sensation française. Dans son nouveau clip Grave, Eddy de Pretto se met en scène dans son appartement, filmé à son insu par un voisin très curieux. Une scénarisation voyeuriste pour une nouvelle sensation française.

867

Rosalía, la tornade flamenco-R’n’B adoubée par Pedro Almodóvar

Musique Ce n'est pas avec Rosalía que le réchauffement climatique va se calmer. Que ce soit dans ses clips, où elle danse avec passion, ou dans un album sidérant mariant R'n'B dans l'air du temps et tradition flamenco, elle incendie tout sur son passage. Pedro Almodóvar et Pharrell Williams ont déjà succombé. Le reste de la planète ne devrait pas tarder. Ce n'est pas avec Rosalía que le réchauffement climatique va se calmer. Que ce soit dans ses clips, où elle danse avec passion, ou dans un album sidérant mariant R'n'B dans l'air du temps et tradition flamenco, elle incendie tout sur son passage. Pedro Almodóvar et Pharrell Williams ont déjà succombé. Le reste de la planète ne devrait pas tarder.

“Fukk Sleep”, le nouveau clip borderline d’A$AP Rocky et FKA Twigs
850

“Fukk Sleep”, le nouveau clip borderline d’A$AP Rocky et FKA Twigs

Musique Tenues expérimentales et scénographie futuriste, le prince du hip-hop A$AP Rocky et l’interprète électro hip-hop FKA Twigs signent “Fukk Sleep”, un clip sexy et borderline.  Tenues expérimentales et scénographie futuriste, le prince du hip-hop A$AP Rocky et l’interprète électro hip-hop FKA Twigs signent “Fukk Sleep”, un clip sexy et borderline. 

“Mieux vaut mourir pour une noble cause que vivre en esclave” Neneh Cherry s'explique sur son nouvel album
884

“Mieux vaut mourir pour une noble cause que vivre en esclave” Neneh Cherry s'explique sur son nouvel album

Musique La chanteuse mythique de 7 Seconds et de Woman revient sur le devant de la scène avec un album magistral, revisitant ses influences trip-hop à coups d’electronica ultra contemporaine. La Suédoise installée à Londres interprète de magnifiques textes engagés, en écho au chaos du mond,e dont ces célèbres paroles du groupe de poètes et musiciens afro-américains des années 60 The Last Poets sur son titre Poem Daddy. La chanteuse mythique de 7 Seconds et de Woman revient sur le devant de la scène avec un album magistral, revisitant ses influences trip-hop à coups d’electronica ultra contemporaine. La Suédoise installée à Londres interprète de magnifiques textes engagés, en écho au chaos du mond,e dont ces célèbres paroles du groupe de poètes et musiciens afro-américains des années 60 The Last Poets sur son titre Poem Daddy.

“Only you” : le nouveau clip retro de Theophilus London et Tame Impala
850

“Only you” : le nouveau clip retro de Theophilus London et Tame Impala

Musique "Only you", le nouveau clip du rappeur américain Theophilus London et du groupe australien Tame Impala réinvente l’imagerie du tube funk de Steve Monite, illustre interprète nigerian des années 80. "Only you", le nouveau clip du rappeur américain Theophilus London et du groupe australien Tame Impala réinvente l’imagerie du tube funk de Steve Monite, illustre interprète nigerian des années 80.

“Tints”, le clip déjanté de Kendrick Lamar et Anderson .Paak
810

“Tints”, le clip déjanté de Kendrick Lamar et Anderson .Paak

Musique Quelques semaines après la sortie de “Tints”, la délicieuse pépite funk de Kendrick Lamar et Anderson .Paak labellisée Dr Dre, les rappeurs dévoilent le clip fou et génial qui l'accompagne, le pape du rap y fait d’ailleurs une brève apparition.  Quelques semaines après la sortie de “Tints”, la délicieuse pépite funk de Kendrick Lamar et Anderson .Paak labellisée Dr Dre, les rappeurs dévoilent le clip fou et génial qui l'accompagne, le pape du rap y fait d’ailleurs une brève apparition.