Un air familièrement détaché, une mèche de cheveux rebelle et des chaussons aux pieds, le dandy musical Chilly Gonzales a envahi le cube monochrome bleu pastel de la plate-forme musicale Colors armé de son aura légendaire. Avant de se lancer dans l’interprétation du titre Nimbus issu de son album Solo Piano III (2018), l’artiste fantasque marque la pulsation avec son pied, puis démarre en trombe. Happé par les touches noire et blanche, Jason Beck de son vrai nom interprète son morceau avec intensité, chorégraphiant les notes par des mouvements saccadés de la tête ou du torse.

 

La star du documentaire “Shut Up and Play The Piano”, réalisé par le journaliste allemand Philipp Jedicke et sorti en octobre dernier, ne joue pas la carte de l’extravagance  mais celle de la décontraction. Tel un point final, l’artiste n’en oublie pas pour autant une touche de folie et fait claquer le pupitre de son piano en fin de représentation. Le naturel revient vite au galop.